Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
  • Toutes les illustrations
  • Tous les types
Résultats 1 à 20 sur 55 - triés par pertinence
  • batterie de côte de Fabrégas ou de La Verne
    batterie de côte de Fabrégas ou de La Verne La Seyne-sur-Mer - près de Fabrégas La Verne Mar Vivo - bâti lâche
    Statut :
    propriété publique (?) terrain militaire
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Texte libre :
    l'ancienne redoute retranchée dans laquelle sont intégrés les bâtiments militaires. En 1811, Napoléon valide périmètre orthogonal de l'ancien terrain militaire, dont les trois côtés à angle droit, déterminent une aire de desserte locale dans une zone résidentielle, où l’on ne reconnaît plus d’ancienne route militaire
  • batterie des Arbousiers ou fort Napoléon, puis maison (villa balnéaire)
    batterie des Arbousiers ou fort Napoléon, puis maison (villa balnéaire) Hyères - Ile du Levant Héliopolis - corniche du Fort-Napoléon - en écart - Cadastre : 1983 J5 521
    Illustration :
    Délimitation des terrains militaires de l'île du Levant. Plan de la batterie du Titan et du terrain Délimitation des terrains militaires de l'île du Levant. Plan de la batterie du Titan et du terrain Délimitation des terrains militaires de l'île du Levant. Plan de la batterie du Titan et du terrain
    Référence documentaire :
    Délimitation des terrains militaires de l'île du Levant. Plan de la batterie du Titan et du terrain
  • batterie dite tour Beaumont actuellement mémorial
    batterie dite tour Beaumont actuellement mémorial Toulon - Mont Faron
    Description :
    la fin de la montée en lacets par l’'ouest de la « route du Faron », ancienne route militaire. Le
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Illustration :
    Atlas des bâtiments militaires. Casernement de la Tour Beaumont (pour l'Infanterie). 1875
    Auteur :
    [ingénieur militaire] Dautheville [ingénieur militaire] Noël [ingénieur militaire] Boulangé
    Texte libre :
    « tour » dans les mémoires militaires, n’est effectivement ni une petite redoute, ni un corps de garde seize pièces dans le même secteur. Une planche d’Atlas des bâtiments Militaires de la place de Toulon militaire issu d’acquisitions remontant à 1833, et empiète sur une parcelle de terrain que la ville de Toulon a accepté de céder à l’administration militaire par délibération du 22 aout 1874. La tour devenait « route du Faron », ancienne route militaire qui dessert successivement les ouvrages du flanc ouest du
    Référence documentaire :
    Atlas des bâtiments militaires. Casernement de la Tour Beaumont (pour l'Infanterie). 1875. Service P. 89. CROS, Bernard. Citadelles d'Azur, quatre siècles d'architecture militaire varoise. Aix-en
  • batterie dite tour de l'Hubac
    batterie dite tour de l'Hubac Toulon - Mont Faron
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Illustration :
    Atlas des bâtiments militaires. Casernement de la Tour de l'Hubac pour l'Infanterie. [Plans, coupe
    Auteur :
    [ingénieur militaire] Quiot
    Texte libre :
    lors des recherches sur l’origine des propriétés militaires sur le Faron effectuées en 1855, la militaire qu’en 1881), daterait de 1744 . Cependant, il semble plutôt correspondre à un retranchement en ouvrages de la route militaire du Faron » dessiné le 31 mai 1843 sous la direction du lieutenant colonel Bau de Midi. En ce dernier point, situé en marge à l’est des lacets de la route militaire du Faron amorce de restauration. L’atlas des bâtiments militaires de 1875 comporte une planche de plans sur le haut sur un coude de la route militaire du Faron a été aménagé sur le flanc incurvé du versant ouest l’Hubac. Ce point de la route militaire du Faron, dans ce secteur de montée en lacets constante, est
    Référence documentaire :
    Atlas des bâtiments militaires. Casernement de la Tour de l'Hubac pour l'Infanterie. [Plans, coupe P. 92-93. CROS, Bernard. Citadelles d'Azur, quatre siècles d'architecture militaire varoise. Aix-en
  • batteries ouvertes du Coudon
    batteries ouvertes du Coudon La Valette-du-Var - le Coudon - isolé
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Texte libre :
    route d'accès militaire, dont le tracé est approuvé en mars 1876, après qu'une surface totale cumulée de militaire en lacets traversant le massif rocheux dans son grand axe est-ouest, construite en 1878-1879, dite d'abord sur 1,3 km route de Tourris, cette ancienne route militaire ou D.446 fait une bifurcation entre la
    Historique :
    éloignée jusqu'à 6 à 9km par des tirs à longue portée. La route d'accès militaire fait l'objet
    Référence documentaire :
    P. 120-121. CROS, Bernard. Citadelles d'Azur, quatre siècles d'architecture militaire varoise. Aix
  • Batterie de côte de Portissol
    Batterie de côte de Portissol Sanary-sur-Mer - près de Portissol Pointe du Bau Rouge - en écart
    Description :
    l'histoire militaire du site, l'avant et l'après de la batterie. Les infrastructures des deux épaulements tronconique, construite en blocage de pierres de tout venant, n'est pas un bâtiment militaire à l'origine
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Auteur :
    [ingénieur militaire] Niquet Antoine [ingénieur militaire] Dianous de la Perrotine Alexandre de [ingénieur militaire] Geoffroy [ingénieur militaire] Riouffe-Lombard [ingénieur militaire] Corrèze Joseph [ingénieur militaire] Millot
    Texte libre :
    à 28m d'altitude, et celle de l'épaulement de la batterie de 1847 à 22m. L'ancien terrain militaire l'histoire militaire du site, l'avant et l'après de la batterie. Néanmoins, les infrastructures des , construite en blocage de pierres de tout venant revêtue d'un enduit couvrant, n'est pas un bâtiment militaire
  • batterie Napoléon
    batterie Napoléon La Seyne-sur-Mer - Pointe de Balaguier
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Auteur :
    [ingénieur militaire] Moynot
    Texte libre :
    incluse dans le terrain militaire, aménagée en jardin potager, au nord de l’extrémité nord de la batterie
    Référence documentaire :
    P. 131. CROS, Bernard. Citadelles d'Azur, quatre siècles d'architecture militaire varoise. Aix-en
  • batterie de la Badine
    batterie de la Badine Hyères - Presqu'île de Giens
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Auteur :
    [ingénieur militaire] Marinier
    Référence documentaire :
    P. 136. CROS, Bernard. Citadelles d'Azur, quatre siècles d'architecture militaire varoise. Aix-en
  • batterie de la Piastre
    batterie de la Piastre Saint-Mandrier-sur-Mer - Pointe de la Piastre - isolé
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Auteur :
    [ingénieur militaire] Picot Edouard [ingénieur militaire] Long Antoine [ingénieur militaire] Meynot
    Référence documentaire :
    Atlas des bâtiments militaires n° 102, batteries du Lazaret, de la Coudoulière, du Puits et de
  • batterie dite la Grosse Tour ou Tour Royale
    batterie dite la Grosse Tour ou Tour Royale Toulon - Pointe de la Mître
    Description :
    appliquées tant à l’architecture religieuse qu’à l’architecture militaire par des artistes-ingénieurs
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Observation :
    Chef d’œuvre d’architecture militaire de la première Renaissance, dont l’état mutilé mais peu
    Illustration :
    Atlas des bâtiments militaires, place de Toulon. Plan des souterrains de la Grosse Tour. 1837
    Auteur :
    [ingénieur militaire] Della Porta Giovanni Antonio [ingénieur militaire] Gombert François
    Texte libre :
    les plans centrés appliquées tant à l’architecture religieuse qu’à l’architecture militaire par des de siège lors de la campagne militaire conduite en Provence par le connétable Charles de Bourbon pour lors de la nouvelle campagne militaire des impériaux en Provence l’été 1536 la flotte conduite par
    Historique :
    arsenal par la ville, est assiégée l’année même lors de la campagne militaire conduite en Provence par le
    Référence documentaire :
    Atlas des bâtiments militaires, place de Toulon. Plan des souterrains de la Grosse Tour. 1837 P. 10-12 ; pp. 52-53 CROS, Bernard. Citadelles d'Azur, quatre siècles d'architecture militaire
  • batterie du Puits
    batterie du Puits Saint-Mandrier-sur-Mer - Pointe du Puits
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Illustration :
    Atlas des bâtiments militaires n° 102, batteries du Lazaret, de la Coudoulière, du Puits et de
    Auteur :
    [ingénieur militaire] Niquet Antoine [ingénieur militaire] Picot Edouard [ingénieur militaire] Corrèze Joseph [ingénieur militaire] Long Antoine [ingénieur militaire] Ramet [ingénieur militaire] Meunier
    Texte libre :
    d'atlas des bâtiments militaires datée de 1875 , il est vrai cadrée serré. Il est difficile de dire s'il embranchement de la route côtière militaire qui vient de la côte nord en traversant la batterie de la Carraque ; il fait partie d'un lacis de routes militaires desservant les différents bâtiments et le parc foncier
    Référence documentaire :
    Atlas des bâtiments militaires n° 102, batteries du Lazaret, de la Coudoulière, du Puits et de
  • Batterie de côte Saint Pierre des Embiez
    Batterie de côte Saint Pierre des Embiez Six-Fours-les-Plages - Saint-Pierre - - en écart
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Illustration :
    Détail de l'île des Embiez sur la "carte militaire de la reconnaissance de la rade du Brusc et du Atlas des bâtiments militaires. batterie St-Pierre des Embiez. [Plans et coupes du réduit] 1879
    Auteur :
    [ingénieur militaire] Dianous de la Perrotine Alexandre de [ingénieur militaire] Geoffroy [ingénieur militaire] Riouffe-Lombard [ingénieur militaire] Long Antoine [ingénieur militaire] Coste [ingénieur militaire] Niquet Antoine
    Texte libre :
    large, ce qu’elles ne font pas à présent". La carte militaire de la reconnaissance de la rade du Brusc point en rapport avec l’importance de son objet militaire. Il convient de l’améliorer en la
    Référence documentaire :
    Atlas des bâtiments militaires. batterie St-Pierre des Embiers. Corps de garde n°2 pour 40 H
  • batterie de la Coudoulière
    batterie de la Coudoulière Saint-Mandrier-sur-Mer - la Coudoulière - isolé
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Illustration :
    Atlas des bâtiments militaires n° 102, batteries du Lazaret, de la Coudoulière, du Puits et de
    Auteur :
    [ingénieur militaire] Picot Edouard [ingénieur militaire] Corrèze Joseph
    Texte libre :
    plan-masse de la batterie inclus dans une feuille d'atlas des bâtiments militaires datée de cette année
    Référence documentaire :
    Atlas des bâtiments militaires n° 102, batteries du Lazaret, de la Coudoulière, du Puits et de
  • batterie du Cap Blanc
    batterie du Cap Blanc Bormes-les-Mimosas - Cap Blanc
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Auteur :
    [ingénieur militaire] Pichon
    Texte libre :
    limitrophes, malgré l’impact sur une partie de ces terrains. La redéfinition du périmètre du terrain militaire , cette dernière étant un ouvrage du même type 1841-1846. La route littorale, ancienne route militaire (actuellement privatisée), qui relie les deux caps, passe immédiatement à la gorge du terrain militaire de la
  • batterie de Cépet, dite fort de Cépet
    batterie de Cépet, dite fort de Cépet Saint-Mandrier-sur-Mer - cap Cépet - isolé
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Auteur :
    [ingénieur militaire] Lambert
    Texte libre :
    chemin d'accès au "fort" prolonge la route militaire côtière du XIXe s venant du nord et de la batterie partie d'un lacis de routes militaires desservant les différents bâtiments et le parc foncier du Centre
  • batterie de la Carraque
    batterie de la Carraque Saint-Mandrier-sur-Mer - la Carraque
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Illustration :
    Atlas des bâtiments militaires. Place de Toulon. Batterie du Cap Cépet. Caserne de la Carraque Atlas des bâtiments militaires. Batterie centrale de la Carraque et batterie sud-est. 1904 Atlas des bâtiments militaires. Batterie centrale de la Carraque et batterie sud-est. 1904. Détail
    Auteur :
    [ingénieur militaire] Dianous de la Perrotine Alexandre de [ingénieur militaire] Picot Edouard [ingénieur militaire] Tournadre Jean-Joseph-Amable [ingénieur militaire] Corrèze Joseph [ingénieur militaire] Séré de Rivières Raymond Adolphe [ingénieur militaire] Pingault [ingénieur militaire] Ramet [ingénieur militaire] Graillet
    Référence documentaire :
    Atlas des bâtiments militaires. Place de Toulon. Batterie du Cap Cépet. Caserne de la Carraque Atlas des bâtiments militaires. Batterie centrale de la Carraque et batterie sud-est. / Dessin
  • batterie de côte de la Cride
    batterie de côte de la Cride Sanary-sur-Mer - Pointe de la Cride - isolé
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Illustration :
    Plans et coupes du réduit de la batterie de La Cride - Atlas des bâtiments militaires - 1879
    Auteur :
    [ingénieur militaire] Corrèze Joseph [ingénieur militaire] Millot [ingénieur militaire] Dianous de la Perrotine Alexandre de [ingénieur militaire] Geoffroy [ingénieur militaire] Riouffe-Lombard
  • batterie de Saint-Elme
    batterie de Saint-Elme Saint-Mandrier-sur-Mer - Cap Saint-Elme - en écart
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Auteur :
    [ingénieur militaire] Petit [ingénieur militaire] Pallard-Desportes Marc-Alphonse [ingénieur militaire] Long C.-B.
    Texte libre :
    , sont établis plusieurs bâtiments militaires : un magasin aux effets est appuyé au mur crénelé du flanc campagne du Portugal, et rétrogradé gouverneur militaire à Marseille). Cette année 1813 est celle de la
    Référence documentaire :
    Défense des côtes du 5e arrondissement maritime. Renseignements maritimes et militaires, 1898 Historique de la Défense, Toulon : Atlas des bâtiments militaire, feuille n°105, 2K2 235.
  • batterie de Mord'huy
    batterie de Mord'huy Saint-Mandrier-sur-Mer - le Cannier
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Auteur :
    [ingénieur militaire] Niquet Antoine [ingénieur militaire] Picot Edouard [ingénieur militaire] Corrèze Joseph [ingénieur militaire] Long Antoine [ingénieur militaire] Ramet [ingénieur militaire] Meunier
    Texte libre :
    fait aujourd'hui partie d'un lacis de routes militaires desservant les différents bâtiments et le parc
  • Batterie de côte du Bau Rouge
    Batterie de côte du Bau Rouge La Seyne-sur-Mer - près de Fabrégas - chemin du bord de mer - en écart
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Auteur :
    [ingénieur militaire] Dianous de la Perrotine Alexandre de [ingénieur militaire] Tournadre Jean-Joseph-Amable [ingénieur militaire] La Salle de [ingénieur militaire] Niquet Antoine
    Texte libre :
    . L'ancienne batterie du Bau Rouge ne connaît une nouvelle occupation militaire -éphémère- que durant zone résidentielle, où l’on ne reconnaît plus d’ancienne route militaire. Les éléments de
    Historique :
    réhabilitée vers 1762 et son armement est indiqué sur une carte militaire en 1770, soit deux canons de 24 nouvelle occupation militaire durant l'occupation allemande, après septembre 1943, comme point d'appui
    Référence documentaire :
    Plan et profils de la batterie du Bau Rouge ainsi que des bâtiments militaires qui en dépendent
1 2 3 Suivant