L’Inventaire général étudie tous les objets d’un territoire « de la petite cuillère à la cathédrale ».

Ce portail met progressivement en ligne la plus importante documentation historique sur le patrimoine, réunie en plus de 50 années d'inventaire en Région Provence Alpes-Côtes d'Azur. Elle constitue un outil exceptionnel de connaissance du territoire. Plus de 21 000 dossiers sont consultables sur ce portail, reflétant la diversité des études examinées.

Nous vous souhaitons de belles découvertes.

Focus sur

La villégiature à MentonHyères et Sainte-Maxime (Le Var), La villa Kérylos et son mobilier (Beaulieu - Alpes-Maritimes)

Le patrimoine industriel de GrasseLa ligne des Chemins de Fer de Provence  (Le Train des Pignes)

Le Pays Asses, Verdon, Vaïre, Var  (Alpes-de-Haute-Provence)

Le patrimoine portuaire en Région Provence-Alpes-Côte d'Azur et les ponts du Rhône  (Bouches-du-Rhône et Vaucluse)

L'Estaque  et  Port-Saint-Louis-du-Rhône   (Bouches-du-Rhône)

Le patrimoine militaire des Hautes-Alpes

Voir nos études
Vue générale

DESCRIPTION

Dénomination : culot.

Localisation et titre :

Nef, côté nord :

- deuxième pile : le Christ expulsant les marchands du temple

- troisième pile : le Christ donnant la communion

- quatrième pile : le Christ enseignant

- cinquième pile : le Christ bénissant le pain et le vin

Nef, côté sud :

- deuxième pile : Uzza tendant l'Arche d'Alliance et frappé de mort. le châtiment d'Uzza pendant le transport de l'Arche d'Alliance (?)

- troisième pile : (le prophète) Élie nourri par un ange (dans le désert)

- quatrième pile : Moïse présentant les Tables de la Loi aux Hébreux

- cinquième pile : la rencontre d'Abraham et de Melchisédec . ( Réau, 126)

Chœur, côté nord :

- pile ouest :vision d’Ézéchiel : voyant les ossements ranimés

- pile est : lamentation de Jérémie sur la ruine de Jérusalem .

Chœur, côté sud :

-pile ouest : prophétie d'Isaïe : un rameau sortira de la racine de Jessé et une fleur s'épanouira au sommet .

- pile est : le prophète Daniel (?) et un ange .

Description matérielle :

Plâtre "parisien" (invisible sous la polychromie), sculpté dans la masse, peint et doré.

Dimensions : dans la nef : H. 120 à 140 cm, La. 65 cm ; dans le chœur : H. 130 cm, La. 120 cm et 65 cm.

État de conservation : semble assez bon, sous la couche de poussière.

Inscriptions, marques : sur chaque culot du chœur, dans un phylactère, en majuscules romaines, avec des E et M de type oncial, assez fantai­siste : OSSA ARIDA AUDITE VERBUM DEI (EZECHIE. / XXXV.. ; CUI COMPA­RABO / (JEREM. TA. ; EGREDIETUR VIRGA DE RADIC. / JESSE (!SAI. XI. I) ; DANIEL NUNC EGRESS. / (DAN. XI. I) .

Description iconographique et formelle :

Les culots ont tous la même forme : une partie sup culots ont tous la même forme : une partie supérieure parallélépi­pédique et une partie inférieure incurvée, venant mourir sur la pile, généralement peinte e la partie supérieure est sculpté un rinceau de feuillages stylisés, peint de bleu ou vert clair et doré, sur fond rose. Au-dessus, un tailloir assez haut, peint en rouge et sculpté de feuillages styli­sés peints en vert, bleu et doré.

Iconographie :

nef, côté nord :

- Le Christ lève un chat à neuf queues sur un homme agenouillé, vêtu d'une robe jaune sous un manteau vert ; un jeune homme, en tunique ocre, serre un mouton dans ses bras .

- Le Christ, en robe rose sous un manteau doré à fleurs bleues, donne la communion à une femme agenouillée, couverte d'un manteau bleu ciel et auréolée, sous une arcade ocre (symbole de l'église ?) .

- Le Christ, en robe rouge et écharpe blanche, debout entre deux petits personnages encapuchonnés, vêtus de bleu clair et d'ocre, accrochés à des feuillages stylisés formant volutes, sur fond bleu .

- Le Christ, assis bénit le pain qu'il tient dans la main gauche ; un ange, couvert d'un manteau bleu à croix d'or, lui présente un calice doré .

Nef, côté sud :

- Uzza, vêtu d'une robe rouge et d'un manteau vert semble s'écrouler en se détournant de l'Arche dorée ; derrière lui, deux personnages le regardent en souriant .

- Le prophète Élie, vêtu d'une robe verte à pois orange, est endormi sous un arbre ; devant lui, sont posés une cruche et un pain ; un ange couvert d'un manteau lilas à fleurs dorées et rouges lui tend un objet .

- Moïse, en robe rouge sous un manteau rose à motifs dorés et doublure jaune, présente les Tables de la Loi, debout sur des rameaux feuillus formant volutes autour de lui .

- Le roi Melchisédec, vêtu d'un manteau lilas à fleurs dorées sur une robe jaune, élève un plateau contenant un pain et un calice doré au­ dessus d'Abraham, agenouillé, appuyé sur son épée .

Chœur, côté nord :

- Le prophète Ézéchiel, enveloppé d'un manteau jaune vif doublé de vert, sur une robe rouge, s'adresse à des squelettes et tient un phylactère de sa main gauche .

- Jérémie, vêtu d'une robe rouge et d'un manteau rose, se voile la face de la main droite et tient un phylactère de la main gauche ; au second plan, Jérusalem en ruines .

Chœur, côté sud :

- Isaïe, en robe rose sous un manteau bleu clair doublé de jaune, tient un phylactère dans la main gauche ; de la droite, il désigne Jessé, couché, tenant un arbuste portant la Vierge et l'Enfant à mi-corps .

- Un personnage barbu (Daniel ?), drapé dans un manteau rouge à motifs dorés est assis devant un ange couvert d'un manteau vert qui lui dési­gne le ciel de sa main droite et tient un phylactère de la main gau­che

HISTORIQUE

Le devis du curé Terris pour les travaux de décoration de la cathédrale de Cavaillon, établi le 27 octobre 1860, mentionne la " sculpture en plâtre parisien de quatre grands pendentifs dans le sanctuaire et huit plus petits dans la nef " , pour un coût total de 600 F et 160 F de pein­ture. (A.D. 84, 2 0/35, n° 10). Ces travaux furent exécutés rapidement, puisque la quittance du sculpteur Laffitte porte la date du 24 décem­bre 1860 (A.D. 84, 28 J, mandats 1860-1861).

NOTE DE SYNTHÈSE

Le programme iconographique établit des correspondances entre l'Ancien et le Nouveau Testament ; certaines sont classiques, comme Moïse et le Christ enseignant ou la rencontre d'Abraham et de Melchisédec et l'Eucharistie, d'autres sont moins évidentes : les marchands chassés du Temple et Uzza (?). Dans la scène du Christ donnant la communion à une femme, peut-on voir le symbole de l'Eucharistie donnée à l'Egli­se ? car on ne connaît pas de représentation du Christ donnant la communion à Marie.

Le Christ bénissant le pain et le vin.