Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
  • Toutes les illustrations
  • Tous les types
Résultats 1 à 20 sur 25 - triés par pertinence
  • hôpital Saint-Louis dit hôpital de Saint Mandrier
    hôpital Saint-Louis dit hôpital de Saint Mandrier Saint-Mandrier-sur-Mer - rades de Toulon - en écart - Cadastre : 2015 B 2410
    Typologies :
    port militaire
    Observation :
    militaire de la rade de Toulon : histoire, territorialité et gestion patrimoniale. In situ. 16p. [consulté
    Auteur :
    [ingénieur militaire] Clerville Louis Nicolas de [ingénieur militaire] Bernard Honoré
    Historique :
    fortifications, pour soigner les marins et soldats au retour des campagnes militaires. En 1785 cet hôpital est
  • écart dit village de Porquerolles
    écart dit village de Porquerolles Hyères - Ile de Porquerolles village de Porquerolles - en écart
    Description :
    L'origine du village a laissé une empreinte coloniale et militaire dont témoigne la place d'Armes
    Historique :
    militaires de l'établissement sanitaire, de douaniers, de pêcheurs et de journaliers agricoles. Le refuge
  • bassin de radoub dit bassin n°2 des petits bassins Vauban
    bassin de radoub dit bassin n°2 des petits bassins Vauban Toulon - arsenal de Toulon - Cadastre : non cadastré, domaine public
    Typologies :
    port militaire
  • bassin de radoub dit bassin n°3 des petits bassins Vauban
    bassin de radoub dit bassin n°3 des petits bassins Vauban Toulon - arsenal de Toulon - en ville - Cadastre : non cadastré, domaine public
    Typologies :
    port militaire
  • batterie dite tour Beaumont actuellement mémorial
    batterie dite tour Beaumont actuellement mémorial Toulon - Mont Faron
    Description :
    la fin de la montée en lacets par l’'ouest de la « route du Faron », ancienne route militaire. Le
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Illustration :
    Atlas des bâtiments militaires. Casernement de la Tour Beaumont (pour l'Infanterie). 1875
    Auteur :
    [ingénieur militaire] Dautheville [ingénieur militaire] Noël [ingénieur militaire] Boulangé
    Texte libre :
    « tour » dans les mémoires militaires, n’est effectivement ni une petite redoute, ni un corps de garde seize pièces dans le même secteur. Une planche d’Atlas des bâtiments Militaires de la place de Toulon militaire issu d’acquisitions remontant à 1833, et empiète sur une parcelle de terrain que la ville de Toulon a accepté de céder à l’administration militaire par délibération du 22 aout 1874. La tour devenait « route du Faron », ancienne route militaire qui dessert successivement les ouvrages du flanc ouest du
    Référence documentaire :
    Atlas des bâtiments militaires. Casernement de la Tour Beaumont (pour l'Infanterie). 1875. Service P. 89. CROS, Bernard. Citadelles d'Azur, quatre siècles d'architecture militaire varoise. Aix-en
  • fortification d'agglomération, extension nord-ouest et darse Castigneau
    fortification d'agglomération, extension nord-ouest et darse Castigneau Toulon - 2ème fortification d'agglomération
    Description :
    poterne dite porte Sainte-Anne), enveloppant l'ancien quartier militaire (arsenal de terre, caserne Lamer conservée. Seule demeure assez complète la poterne nord, d'usage militaire, dite porte Sainte-Anne
    Annexe :
    démolition n’en fut conduite que de juillet 1859 à avril 1860. Les établissements et bâtiments militaires et l’hôpital militaire,devaient être conservés et réintégrés au nouveau parcellaire, formant des prévu en 1859 dans le nouveau quartier militaire intra-muros au nord du chemin de fer. Le bastion Saint fluidité des axes viaires, sont nettement antérieures au déclassement militaire, et postérieurs de moins de
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Illustration :
    Plan de repérage des restes conservés de l'enceinte urbaine, des bâtiments militaires de la ville Projets pour 1858-1859 Bâtiments militaires : Plans des alignements de la ville (extension urbaine
    Auteur :
    [ingénieur militaire] Picot Edouard [ingénieur militaire] Long Antoine [ingénieur militaire] Corrèze Joseph
    Texte libre :
    à abriter les bâtiments à vapeur de la marine militaire… » . Ce couronné n’était pas conçu nettement l’ancien retranchement Sainte-Anne (voué à accueillir des équipements militaires, dont un nouvel hôpital ), dans lequel le seul local militaire associé à la porte était un corps de garde casematé sous le rempart partie à acquérir, un quartier militaire, voué à l’arsenal de terre, au nouveau parc d’artillerie et à des casernes. Ainsi, l’usage purement militaire et non civil de la poterne Sainte-Anne se renforçait
    Historique :
    militaires. En 1887, l’État autorise la ville à percer une nouvelle issue non défensive dite « coupure quartiers extra muros à la cité Montéty. A la suite du déclassement militaire de l'enceinte en janvier 1921
    Référence documentaire :
    Projets pour 1858-1859 Bâtiments militaires : Plans des alignements de la ville [extension urbaine
  • batterie dite tour de l'Hubac
    batterie dite tour de l'Hubac Toulon - Mont Faron
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Illustration :
    Atlas des bâtiments militaires. Casernement de la Tour de l'Hubac pour l'Infanterie. [Plans, coupe
    Auteur :
    [ingénieur militaire] Quiot
    Texte libre :
    lors des recherches sur l’origine des propriétés militaires sur le Faron effectuées en 1855, la militaire qu’en 1881), daterait de 1744 . Cependant, il semble plutôt correspondre à un retranchement en ouvrages de la route militaire du Faron » dessiné le 31 mai 1843 sous la direction du lieutenant colonel Bau de Midi. En ce dernier point, situé en marge à l’est des lacets de la route militaire du Faron amorce de restauration. L’atlas des bâtiments militaires de 1875 comporte une planche de plans sur le haut sur un coude de la route militaire du Faron a été aménagé sur le flanc incurvé du versant ouest l’Hubac. Ce point de la route militaire du Faron, dans ce secteur de montée en lacets constante, est
    Référence documentaire :
    Atlas des bâtiments militaires. Casernement de la Tour de l'Hubac pour l'Infanterie. [Plans, coupe P. 92-93. CROS, Bernard. Citadelles d'Azur, quatre siècles d'architecture militaire varoise. Aix-en
  • Batterie de côte de Portissol
    Batterie de côte de Portissol Sanary-sur-Mer - près de Portissol Pointe du Bau Rouge - en écart
    Description :
    l'histoire militaire du site, l'avant et l'après de la batterie. Les infrastructures des deux épaulements tronconique, construite en blocage de pierres de tout venant, n'est pas un bâtiment militaire à l'origine
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Auteur :
    [ingénieur militaire] Niquet Antoine [ingénieur militaire] Dianous de la Perrotine Alexandre de [ingénieur militaire] Geoffroy [ingénieur militaire] Riouffe-Lombard [ingénieur militaire] Corrèze Joseph [ingénieur militaire] Millot
    Texte libre :
    à 28m d'altitude, et celle de l'épaulement de la batterie de 1847 à 22m. L'ancien terrain militaire l'histoire militaire du site, l'avant et l'après de la batterie. Néanmoins, les infrastructures des , construite en blocage de pierres de tout venant revêtue d'un enduit couvrant, n'est pas un bâtiment militaire
  • fort du Grand-Saint-Antoine
    fort du Grand-Saint-Antoine Toulon - Mont Faron
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Auteur :
    [ingénieur militaire] Louis A. [ingénieur militaire] Dautheville
    Texte libre :
    entreprises militaires terrestres du duc de Savoie et du prince Eugène, écrivait au roi, dans une lettre Saint-Antoine . Cette même année 1764, le domaine militaire sur le site du futur fort s’accroît à la Faron, les bâtiments militaires sont d’une part « adossés au revêtements, voûtés à l’épreuve, avec plate 1810 montre aussi un bâtiment militaire à l’extérieur du fort, à droite de l’extrémité du chemin possible que si elle est imputée au chapitre des bâtiments militaires, non à celui des fortifications. Le
    Référence documentaire :
    P. 90-92. CROS, Bernard. Citadelles d'Azur, quatre siècles d'architecture militaire varoise. Aix-en
  • fort du Cap Brun
    fort du Cap Brun Toulon - le Cap Brun
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Observation :
    Fort bastionné très homogène représentatif de l’architecture militaire de la décennie 1840, bien
    Auteur :
    [ingénieur militaire] Louis A. [ingénieur militaire] Dautheville [ingénieur militaire] Devaufleury [ingénieur militaire] Long Antoine [ingénieur militaire] Séré de Rivières Raymond Adolphe [ingénieur militaire] Corrèze Joseph
    Texte libre :
    des ingénieurs militaires et des officiers du génie jusqu’au XIXe siècle. Les premiers efforts pour
    Référence documentaire :
    p. 93-95 CROS, Bernard. Citadelles d'Azur, quatre siècles d'architecture militaire varoise. Aix-en
  • fort Lamalgue
    fort Lamalgue Toulon - Lamalgue
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Illustration :
    Atlas des bâtiments militaires. Logements du Fort la Malgue : plan du rez-de-chaussée ; profil en Atlas des bâtiments militaires. Logemens du Fort la Malgue : plan du rez-de-chaussée, plan de Atlas des bâtiments militaires. [Fort Lamalgue]. Plan des souterrains. Coupes, 1827 Atlas des bâtiments militaires. Logemens du Fort la Malgue : plan des souterrains. Plan de l'étage Atlas des bâtiments militaires. Casemates de la double demi-lune 6 du Fort Lamalgue et hangars de
    Auteur :
    [ingénieur militaire] Niquet Antoine [ingénieur militaire] Antibes de Bertaud Honoré [ingénieur militaire] Milet de Monville Nicolas François [ingénieur militaire] Corrèze Joseph [ingénieur militaire] Picot Edouard
    Texte libre :
    , la Hollande et la Savoie, en 1707. Après le dénouement de cette opération militaire d’une ampleur figure de catalogue d’architecture militaire, avec flancs bas, tenaille, demi-lune avec contregarde trouvent ici, ainsi que tous les chefs de corps militaires, le commissaire ordonnateur du port et Mrs les
    Historique :
    fort sont en partie affectés à une prison militaire permanente. En 1846, est projetée et réalisée une
    Référence documentaire :
    Atlas des bâtiments militaires. Logements du Fort la Malgue : plan du rez-de-chaussée ; profil en Atlas des bâtiments militaires. Logemens du Fort la Malgue : plan du rez-de-chaussée, plan de Atlas des bâtiments militaires. [Fort Lamalgue]. Plan des souterrains. Coupes, 1827. / Dessin plume Atlas des bâtiments militaires. Logemens du Fort la Malgue : plan des souterrains. Plan de l'étage Atlas des bâtiments militaires. Casemates de la double demi-lune 6 du Fort Lamalgue et hangars de Pp. 64-67 CROS, Bernard. Citadelles d'Azur, quatre siècles d'architecture militaire varoise. Aix-en
  • fort Malbousquet
    fort Malbousquet Toulon
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Illustration :
    Plan de repérage des restes conservés de l'enceinte urbaine, des bâtiments militaires de la ville
    Auteur :
    [ingénieur militaire] Louis A. [ingénieur militaire] Dautheville [ingénieur militaire] Long Antoine [ingénieur militaire] Corrèze Joseph
    Texte libre :
    atlas militaire de Toulon : « …redoute en pierres sèches commencée en 1770 qu’on eut quelque crainte de
  • batterie de la Coudoulière
    batterie de la Coudoulière Saint-Mandrier-sur-Mer - la Coudoulière - isolé
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Illustration :
    Atlas des bâtiments militaires n° 102, batteries du Lazaret, de la Coudoulière, du Puits et de
    Auteur :
    [ingénieur militaire] Picot Edouard [ingénieur militaire] Corrèze Joseph
    Texte libre :
    plan-masse de la batterie inclus dans une feuille d'atlas des bâtiments militaires datée de cette année
    Référence documentaire :
    Atlas des bâtiments militaires n° 102, batteries du Lazaret, de la Coudoulière, du Puits et de
  • fort de la Croix Faron
    fort de la Croix Faron Toulon - Mont Faron
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Auteur :
    [ingénieur militaire] Louis A. [ingénieur militaire] Le Masson
    Texte libre :
    militaire de la génération antérieure (fronts bastionnés), mais la caserne casematée, d’une capacité de 350 la branche est, reprend à peu près le tracé du chemin, puis route militaire amorcée vers 1766 et
    Référence documentaire :
    Atlas des bâtiments militaires. Ouvrages du fort de la Croix Faron. / Dessin, lavis, 1880. Service P. 88-89, 120-121. CROS, Bernard. Citadelles d'Azur, quatre siècles d'architecture militaire
  • batterie de côte de la Cride
    batterie de côte de la Cride Sanary-sur-Mer - Pointe de la Cride - isolé
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Illustration :
    Plans et coupes du réduit de la batterie de La Cride - Atlas des bâtiments militaires - 1879
    Auteur :
    [ingénieur militaire] Corrèze Joseph [ingénieur militaire] Millot [ingénieur militaire] Dianous de la Perrotine Alexandre de [ingénieur militaire] Geoffroy [ingénieur militaire] Riouffe-Lombard
  • fort de la Croix des Signaux
    fort de la Croix des Signaux Saint-Mandrier-sur-Mer - la Croix des Signaux - isolé
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Auteur :
    [ingénieur militaire] Dianous de la Perrotine Alexandre de [ingénieur militaire] Picot Edouard [ingénieur militaire] Tournadre Jean-Joseph-Amable [ingénieur militaire] Corrèze Joseph [ingénieur militaire] Graillet [ingénieur militaire] Séré de Rivières Raymond Adolphe [ingénieur militaire] Pingault [ingénieur militaire] Ramet
  • batterie basse du Cap Brun, actuellement centre de loisirs de la Marine Nationale
    batterie basse du Cap Brun, actuellement centre de loisirs de la Marine Nationale Toulon - le Cap Brun bas
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Auteur :
    [ingénieur militaire] Niquet Antoine [ingénieur militaire] Corrèze Joseph
    Texte libre :
    d’atlas militaire de janvier 1903 confirme ces dispositions, dont elle fournit le plan détaillé. Outre les
    Référence documentaire :
    Défense des côtes du 5e arrondissement maritime. Renseignements maritimes et militaires, 1898 P. 107-108. CROS, Bernard. Citadelles d'Azur, quatre siècles d'architecture militaire varoise. Aix
  • fort Sainte-Catherine, actuellement ensemble de trois tours-immeubles.
    fort Sainte-Catherine, actuellement ensemble de trois tours-immeubles. Toulon - Sainte-Catherine - isolé
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Auteur :
    [ingénieur militaire] Aguillon Louis d' [ingénieur militaire] Collar
    Texte libre :
    Alpes, chargé de contrer les entreprises militaires terrestres du duc de Savoie et du prince Eugène de militaires, sans aucun ouvrage défensif, dont une chapelle au vocable de laquelle cette position doit son nom
    Historique :
    militaire, le fort est entretenu jusqu’à sa cession à la Marine en 1962. Il est alors démantelé pour y
    Référence documentaire :
    ROZIERES. Questions militaires sur Toulon, 5 octobre 1781. Service Historique de la Défense p. 67-68 CROS, Bernard. Citadelles d'Azur, quatre siècles d'architecture militaire varoise. Aix-en
  • batterie de Carqueiranne
    batterie de Carqueiranne Le Pradet - la Colle Noire
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Référence documentaire :
    P. 142. CROS, Bernard. Citadelles d'Azur, quatre siècles d'architecture militaire varoise. Aix-en
  • fort Sainte-Agathe dit Château de Porquerolles
    fort Sainte-Agathe dit Château de Porquerolles Hyères - Ile de Porquerolles - en écart - Cadastre : 1983 J1 1254
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Appellations :
    des ouvrages militaires des îles d'Hyères
    Texte libre :
    ingénieur militaire (Bonnefons ?) - dans le tome 2 de la Topographie du Var (publiée par Caron dans compte fait qu'un château, et le seul édifice militaire occupé en permanence dans l'île. Les so1dats sont , créneaux de fusillade. La tour est la seule partie ayant conservé un décor spécifiquement militaire