Copyright
  • (c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général
  • (c) Maison du Fleuve Rhône

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton bassin du Rhône - Port-Saint-Louis-du-Rhône
  • Hydrographies Grand Rhône (le)
  • Commune Port-Saint-Louis-du-Rhône
  • Lieu-dit Tour Saint-Louis
  • Cadastre 2008 0C non cadastré ; domaine public
  • Dénominations
    canal
  • Précision dénomination
    canal de navigation
  • Appellations
    canal Saint-Louis

En 1863, les travaux de creusement du canal Saint-Louis sont déclarés d'utilité publique (décret signé par Napoléon III), afin de développer le trafic maritime en aval de l'embouchure du Grand Rhône. Hippolyte Peut en est le promoteur. Le chantier est exécuté sous la direction de M. Pascal, ingénieur en chef du service spécial maritime des Bouches-du-Rhône, et MM. Bernard et Guérard, ingénieurs ordinaires des Ponts et Chaussées. Le canal est ouvert à la navigation en août 1871 ; il sera terminé le 28 septembre 1873 et inauguré en 1883, soit deux années après l'installation de la Compagnie générale de navigation. Il permet aux navires d'accéder directement de la mer aux eaux du Rhône, plus profondes, par le biais de l'écluse de Port-Saint-Louis (Référence : IA13004058). Le canal Saint-Louis est à l'époque un point nodal dans le trafic fluvio-maritime entre l'Europe et la Méditerranée : il permet d'éviter l'embouchure du Rhône. Le port de Fos, pouvant recevoir les navires qui venaient de la mer en direction du canal, complète le projet du canal. Mais l'activité, qui connaît son apogée dans les années 1960, subit un déclin, malgré la modernisation du complexe de Fos. En 1989, la municipalité transforme le bassin portuaire en port de plaisance (Référence : IA13004104). Le port de Port-Saint-Louis-du-Rhône est aujourd'hui rattaché au port de Marseille. Il accueille hydrocarbures, produits chimiques, bois et vins.

Le canal de jonction par dérivation est situé à l'est du Grand Rhône. Il prend ses eaux à hauteur de Port-Saint-Louis-du-Rhône, Tour Saint-Louis (Référence : IA13000621), et relie le canal de Marseille au Rhône (Référence : IA13004128) et le golfe de Fos au Rhône. Avec 6 m de profondeur et 50 m de largeur, il peut accueillir de gros gabarits et de petits plaisanciers. Après avoir passé l'écluse de Port-Saint-Louis (Référence : IA13004058), près de la tour Saint-Louis du Rhône (Référence : IA13000621), les bateaux traversent un grand bassin de 14 hectares (ancien port, aujourd'hui port de plaisance, Référence : IA13004104), bordé en front de quais par les entrepôts maritimes de la Compagnie Générale de Navigation (Référence : IA13000633). Le cheminement continue entre les quais de la zone industrielle pour aboutir au second bassin, le bassin des Tellines. L'arrivée dans le golfe est signalée par un phare, au bout de la jetée.

  • Statut de la propriété
    propriété publique

Géré par VNF

Bibliographie

  • Cavailles, Henri. Canal Saint-Louis, Amélioration des embouchures du Rhône. Dans Annales de Géographie. 1907, t. 16, n° 85.

    p. 226-235
  • DURRENMATT, Guy. La mémoire du Rhône. Pont-Saint-Esprit : La Mirandole, 1993. 351 p. : ill. ; 25 cm.

    p. 33

Documents figurés

  • Projet des travaux à exécuter pour l'établissement d'un canal entre le Rhône et l'Anse du Repos /Dessin, 1863. Archives départementales des Bouches-du-Rhône, Marseille : 3 S 6/4.

  • Port-Saint-Louis-du-Rhône - Entrée du Canal. /Carte postale, 1ère moitié 20e siècle. Maison du Fleuve Rhône, Givors : DUR-1301

Date d'enquête 2011 ; Dernière mise à jour en 2012