Dossier d’œuvre architecture IA00064491 | Réalisé par
Gontier Claudie (Contributeur)
Gontier Claudie

Ingénieur d'étude-chercheur au service régional de l'Inventaire général de Provence-Alpes-Côte d'Azur de 1974 à 2015.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
  • inventaire topographique
Maison
Œuvre étudiée
Auteur
Copyright
  • (c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Dracénie Provence Verdon agglomération - Vidauban
  • Commune Vidauban
  • Adresse 19 rue de la République
  • Cadastre 1976 B 708 A la suite de modifications du parcellaire, les références cadastrales sont en 2022 : BB 147-148.
  • Dénominations
    maison
  • Parties constituantes non étudiées
    remise

Cet édifice, non porté sur le cadastre ancien, est donc postérieur à 1834. Il a vraisemblablement été bâti entre 1834 et 1863. Il rassemble deux parcelles qui ont tour à tour été cadastralement unifiées puis dissociées.

  • Période(s)
    • Principale : milieu 19e siècle
  • Dates
    • daté par source

L'édifice se situe dans l'alignement de la rue de la République. Construit en blocage de moellon enduit, mitoyen sur deux côtés parallèles et traversant sur deux rues, il occupe une surface de 85 mètres carrés environ (largeur des façades : 6 mètres et profondeur : 14,2 mètres environ). La façade principale rue de la République est régulière à trois travées avec une porte latérale et se déploie sur quatre niveaux : rez-de-chaussée, deux étages carrés et un étage en surcroît. Au rez-de-chaussée, la porte du logis (en menuiserie à deux vantaux avec imposte vitrée) reçoit un encadrement moulé, et celle de la remise un arc en anse de panier. Le quatrième niveau est percé de deux fenêtres, contrairement aux trois travées des deux étages inférieurs. La façade est couronnée de deux rangs de génoise. La façade postérieure rue Martin-Bidouré reprend la même organisation que la façade principale, mais ne dispose pas de porte d'entrée. Le toit à longs pans est couvert en tuile creuse. L'entrée s'effectue donc par la rue de la République, et donne sur un couloir qui mène en milieu de parcelle à un escalier de distribution dans-oeuvre, maçonné. Il est tournant, d'abord en équerre pour atteindre le premier étage carré, puis à retours avec jour. Le départ de la rampe est surmonté d'une boule en amortissement et la rampe elle-même est en fonte avec manchons. Si le rez-de-chaussée est dévolu à la fonction agricole (remise), les étages sont consacrés à la fonction logis. Au premier étage carré, deux portes de part et d'autre du palier desservent deux appartements. Chacun est constitué d'une cuisine, éclairée par une fenêtre, et d'une grande pièce, éclairée par deux fenêtres, avec une alcôve. Les deux étages supérieurs n'ont pas été visités. Il est vraisemblable que l'étage en surcroît corresponde à un ancien grenier transformé en habitation.

Cet édifice constitue un exemple de maison de rapport de la seconde moitié du 19e siècle. Elle est à rapprocher de deux maisons : l'une située avenue du Maréchal-Foch (REF=IA00064471), l'autre rue Célestin-Gayol (REF=IA00064468) construite peut-être dès la seconde moitié du 18e siècle, toutes deux comprenant plusieurs appartements. Les appartements de cette maison ressemblent en outre à ceux de la maison déjà citée rue Célestin-Gayol, qui contiennent chacun par étage une cuisine, une pièce avec alcôve ainsi qu'une petite pièce aveugle sur une surface environ de moitié inférieure à celle de cette maison-ci, qui compte deux appartements par étage.

  • Murs
    • pierre
    • enduit
    • moellon sans chaîne en pierre de taille
  • Toits
    tuile creuse
  • Étages
    rez-de-chaussée, 2 étages carrés, étage en surcroît
  • Couvertures
    • toit à longs pans
  • Escaliers
    • escalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours avec jour
  • Statut de la propriété
    propriété privée

structure : distribution par escalier en milieu : IIIA1. 2 ; élévation avec fenêtre au dessus de la porte, 3 travées : B3A ; surface au sol supérieure à 60 mètres carrés, 2 mitoyennetés : B2A2

Date(s) d'enquête : 1986; Date(s) de rédaction : 1987
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général
Gontier Claudie
Gontier Claudie

Ingénieur d'étude-chercheur au service régional de l'Inventaire général de Provence-Alpes-Côte d'Azur de 1974 à 2015.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.