Dossier d’œuvre architecture IA00064477 | Réalisé par
Gontier Claudie (Contributeur)
Gontier Claudie

Ingénieur d'étude-chercheur au service régional de l'Inventaire général de Provence-Alpes-Côte d'Azur de 1974 à 2015.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
  • inventaire topographique
Maison
Œuvre étudiée
Auteur
Copyright
  • (c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Dracénie Provence Verdon agglomération - Vidauban
  • Commune Vidauban
  • Adresse rue Coulet
  • Cadastre 1834 B 272  ; 1976 B 442 A la suite de modifications du parcellaire, les références cadastrales sont en 2022 : BA 51.
  • Dénominations
    maison
  • Parties constituantes non étudiées
    remise, grange

La maison date vraisemblablement du 18e siècle. Elle est portée sur le cadastre ancien, et appartenait à cette date à Bernard Serret, cultivateur. La grange au dernier niveau a été transformée en pièce d'habitation dans la deuxième moitié du 20e siècle.

  • Période(s)
    • Principale : 18e siècle
    • Secondaire : 2e moitié 20e siècle
  • Dates
    • daté par source

La maison, mitoyenne sur trois côtés, est située dans l'alignement est de la rue Coulet. Construite en maçonnerie de blocage enduit, elle se déploie sur quatre niveaux (rez-de-chaussée, deux étages carrés et un étage en surcroît) et une seule travée. L'édifice occupe l'ensemble de la parcelle, soit 24 mètres carrés au sol environ (3,8 mètres de largeur de façade et 6 mètres de profondeur environ). La porte, centrée, donne directement accès à la cage d'escalier sur la gauche. La pièce correspond à ce niveau à une ancienne remise. Des W.C. ont été aménagés sous la cage d'escalier. L'escalier de distribution dans-oeuvre, maçonné est quart tournant. Il permet de desservir les étages supérieurs dédiés au logis (une cuisine au premier et une chambre au deuxième étages carrés). Le dernier niveau (étage en surcroît), initialement agricole (grange ou fenil) a été transformé en pièce d'habitation (chambre d'enfant). La baie fenière est placée sous un pignon qui dépasse la ligne du toit. La façade présente donc une ligne interrompue en partie haute. Le couronnement à double rang de génoise horizontal est associé à un rang simple de génoise au-dessus de la fenière, qui épouse la ligne brisée du pignon. La forme du toit, eu égard au manque de recul, n'a pu être formellement identifiée, mais le fait que la parcelle ne soit pas traversante laisse augurer un toit en appentis.

Cette maison constitue un bon exemple de la tendance à l'accroissement des volumes habitables, au détriment des volumes agricoles. De ce point de vue, elle est à rapprocher de la maison rue Carnot et de celle avenue Pellegrin (respectivement REF=IA00064479 et IA00064489).

  • Murs
    • pierre
    • enduit
    • moellon sans chaîne en pierre de taille
  • Toits
    tuile creuse
  • Étages
    rez-de-chaussée, 2 étages carrés, étage en surcroît
  • Couvertures
    • appentis
  • Escaliers
    • escalier dans-oeuvre : escalier tournant en maçonnerie
  • Statut de la propriété
    propriété privée

structure : distribution par escalier en façade, latéral : IA2 ; élévation sans fenêtre au dessus de la porte, 1 travée : A1B ; surface au sol inférieure à 60 mètres carrés, 3 mitoyennetés : A3A1A

Documents figurés

  • Plan cadastral de la commune de Vidauban, 1834 / Dessin à l'encre sur papier par Fouque Léandre, Granet, Henry et Sabatier père, 1834. Archives départementales du Var, Draguignan : 3PP_148 / 01 à 39.

    Feuille 07.
Date(s) d'enquête : 1986; Date(s) de rédaction : 1987
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général
Gontier Claudie
Gontier Claudie

Ingénieur d'étude-chercheur au service régional de l'Inventaire général de Provence-Alpes-Côte d'Azur de 1974 à 2015.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.