Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
  • Toutes les illustrations
  • Tous les types
Résultats 41 à 60 sur 81 - triés par pertinence
  • chapelle Saint-Guillaume
    chapelle Saint-Guillaume Mont-Dauphin - Saint-Guillaume - isolé - Cadastre : 1831 5 1984 AB 4
    Référence documentaire :
    Notices sur les batisses qui existent sur les terrains militaires de Mont-Dauphin. 28 novembre 1817
  • gare de Briançon
    gare de Briançon Briançon - en ville
    Historique :
    industries, notamment pour l'expédition du charbon, et pour les militaires. Un hôtel de voyageurs de 4 étages
  • hôpital dit Hôtel-Dieu, actuellement immeuble à logements et immeuble de bureaux
    hôpital dit Hôtel-Dieu, actuellement immeuble à logements et immeuble de bureaux Briançon - 64 rue de la Grande-Gargouille - en ville - Cadastre : 1841 A4 631 1972 AP 78
    Historique :
    militaires. L'établissement trouva sa destination première en 1734 seulement.
  • ferme dite chalet
    ferme dite chalet Névache - les Acles - 1ère ferme - en écart - Cadastre : 1842 E2 384, 385
    Historique :
    rebâtie après l'incendie de 1910 sans doute. Des restaurations récentes sont dues aux militaires. Cette
  • caserne dite caserne M, dite casernes neuves puis Binot
    caserne dite caserne M, dite casernes neuves puis Binot Mont-Dauphin - 2e caserne - en ville
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Auteur :
    [ingénieur militaire] Le Prestre de Vauban Sébastien
  • caserne dite caserne H, dite casernes vieilles puis Campana
    caserne dite caserne H, dite casernes vieilles puis Campana Mont-Dauphin - 1ère caserne - en ville
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Auteur :
    [ingénieur militaire] Le Prestre de Vauban Sébastien
  • caserne dite pavillon E, dite caserne des officiers
    caserne dite pavillon E, dite caserne des officiers Mont-Dauphin - 4e caserne - en ville
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Auteur :
    [ingénieur militaire] Le Prestre de Vauban Sébastien
  • arsenal dit arsenal Q
    arsenal dit arsenal Q Mont-Dauphin - en village
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Auteur :
    [ingénieur militaire] Le Prestre de Vauban Sébastien
  • poudrière dite magasin à poudre S
    poudrière dite magasin à poudre S Mont-Dauphin - 2e poudrière - en ville
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Auteur :
    [ingénieur militaire] Le Prestre de Vauban Sébastien
  • église paroissiale Saint-Louis
    église paroissiale Saint-Louis Mont-Dauphin - en village - Cadastre : 1831 7 1981 AA 92
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Texte libre :
    systématiquement affectés en priorité aux ouvrages strictement militaires, à Montdauphin puis à Briançon ; le site -Dauphin fut desservie jusqu’à la Révolution par un aumônier militaire. A la Révolution, l'église est les ouvrages militaires jusqu'en 1980, se désintéresse d'un édifice dont il n'a pas l'usage. La militaires s'engage à faire les travaux « pour construire un toit avec piédroit en maçonnerie au-dessus du ). Dans une lettre du 30 juin 1848, l'administration militaire revendique la propriété des « portions l'emmagasinement de bois destiné au chauffage militaire ». Par contre, les portions achevées de l'église, c’est-à retrouve quelque intérêt aux yeux de l'autorité militaire : le vieux projet de 1783 est enfin mis à initialement prévue par les ingénieurs militaires, de la sacristie, de la partie inférieure du clocher et de la primitivement par cinq grandes fenêtres : les ingénieurs militaires avaient mal mesuré les effets conjugués de
    Historique :
    par les autorités militaires et les matériaux récupérés et réutilisés pour construire des casemates
  • position dit blockhaus de l'Enlon
    position dit blockhaus de l'Enlon Névache - Crête des Ruines - isolé
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Illustration :
    Route montant à la position. Au fond, route militaire du fort de l'Olive. Position de batterie pour Baraquements 3 et 4 et route militaire. IVR93_19870500280X
    Texte libre :
    ligne de retranchements en pierres sèches, établis à la crête militaire au nord du blockhaus, barrent la . L'ensemble est desservi par une route militaire, greffée sur la route du fort de l'Olive, tandis qu'un blockhaus) identique aux autres chalets militaires de la place. - La baraque 2, en contrebas, non loin de contrepente à l'avant dernier virage de la route militaire avant la crête. Le cône des déblais provenant du retranchements Position d'infanterie implanté à la crête militaire du plateau regardant le fort de l'Olive et militaire, relève plutôt de l'organisation du terrain que de la fortification permanente. De prime abord, et
  • batterie dite batterie de la Croix de Toulouse
    batterie dite batterie de la Croix de Toulouse Briançon - la Croix de Toulouse - isolé
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Texte libre :
    militaires, de traces d'ouvrage permanent réalisé avant 1870, on ne saurait exclure que le site ait été pente et orientées sur l'obélisque du Mont Genèvre. Le site était desservi par une route militaire bien fasciste - relance l'activité militaire du Briançonnais. La batterie est alors réactivée et, sans subsiste que le bâtiment A, rectangle de 6 x 14 m, d'architecture similaire aux autres chalets militaires militaire, avant la montée vers les positions de pièces, cet édifice est constitué par un bâtiment en
  • central téléphonique de Saint-Joseph
    central téléphonique de Saint-Joseph Briançon - Saint-Joseph - isolé
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Texte libre :
    Situation L'ouvrage est implanté le long de la route militaire Saint-Chaffrey-col du Granon-Olive
    Historique :
    main-d’œuvre militaire. Le gros-œuvre du central lui-même fut construit de 1932 à 1935. Au 31 décembre
  • chapelle Saint-Michel
    chapelle Saint-Michel Ceillac - la Cime du Mélezet - en écart - Cadastre : 1831 E4 3190 1964 E5 1570
    Historique :
    devise, ainsi qu'une liste de quarante deux militaires. Toiture et cloche refaites en 1994.
  • collégiale Notre-Dame puis église paroissiale Notre-Dame et Saint-Nicolas
    collégiale Notre-Dame puis église paroissiale Notre-Dame et Saint-Nicolas Briançon - place du Temple - en ville - Cadastre : 1841 A4 712 1972 AP 199
    Texte libre :
    militaire collaborateur de Vauban (1631-1709) sont revus et corrigés par Vauban. Les travaux commencent en
    Historique :
    Sébastien Le Prestre de, marquis (ingénieur militaire) ; JATT : attribué par source ; attribué par travaux
  • hospice Sainte-Madeleine, chapelle
    hospice Sainte-Madeleine, chapelle Saint-Chaffrey - Villard-Laté - en écart - Cadastre : 1982 A4
    Historique :
    19e siècle. En 1879, la chapelle, qui se trouvait sur le tracé d'une route militaire, est détruite
  • ouvrage d'infanterie dit ouvrage d'infanterie du col de Granon
    ouvrage d'infanterie dit ouvrage d'infanterie du col de Granon Val-des-Prés - col du Granon - isolé
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Texte libre :
    , avec de petites redoutes à chaque col, le tout exécuté par la main-d’œuvre militaire et civile locale et propose en conséquence la création d'ouvrages d'infanterie à la crête militaire en avant des cols du 19 août) et mis en chantier, en 1938, par main-d’œuvre militaire. Un stockage de munitions
  • édifice fortifié dit batterie de la Lame
    édifice fortifié dit batterie de la Lame Briançon - la Batterie de la Lame - isolé
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Texte libre :
    roc et commencée sans doute vers 1938 ou 39, par main-d’œuvre militaire, comme poste de commandement
  • 2 verrières de la guerre de 1914-1918 (verrières figuratives)
    2 verrières de la guerre de 1914-1918 (verrières figuratives) Le Monêtier-les-Bains - en village
    Représentations :
    d'acanthe, quatre feuilles, sainte Jeanne d'Arc, architecture militaire ; soldat, ange, couronne : laurier
  • fermes en série (série de 2)
    fermes en série (série de 2) Montgenèvre - les Alberts le Canton - en écart - Cadastre : 1966 F4 422, 423
    Texte libre :
    coupes bâtardes formant deux panneaux, porte un ensemble de graffiti écrits au crayon par des militaires