Copyright
  • (c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général
  • (c) Conseil général du Gard

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton bassin du Rhône - Saintes-Maries-de-la-Mer
  • Hydrographies Petit Rhône (le)
  • Commune Saintes-Maries-de-la-Mer
  • Lieu-dit Mas Sénébier, Mas de Jonquières, Sylvéréal
  • Précisions oeuvre située en partie sur le département 30 ; oeuvre située en partie sur la commune Vauvert
  • Dénominations
    pont
  • Précision dénomination
    pont de bateaux

A partir de 1878, la construction d'un pont fixe sur le Petit Rhône (Référence : IA13004135) à Saint-Gilles du Gard était étudiée. Le franchissement était alors assuré par un pont de bateaux, qui avait été ouvert en 1805, et dont on envisageait la mise en place en aval, à Sylvéréal (commune de Vauvert). Après son remplacement par un pont suspendu, élevé de 1888 à 1890, le pont de bateaux de Saint-Gilles (Référence : IA13004147) fut effectivement transféré à Sylvéréal en 1893 pour se substituer au bac (Référence : IA13004502). En juin 1894, on procédait aux réparations des barques, avant de monter le tablier et de construire les accès. Le pont, édifié par l’'entrepreneur Félicien Laffuite, ouvrit en fin d'année. Durant les travaux, l'ancien bac avait continué à fonctionner. A l'hiver 1896, l'ouvrage fut déformé par une crue. En 1912, il fut pourvu d’'un tablier presque entièrement neuf dont les bordages et la fonçure restèrent en mauvais état. En 1920, la circulation fut interrompue pendant la réfection du tablier à la suite du renflouage d'une barque. Dans le courant de l'année 1930, le pont de bateaux, inadapté à la circulation automobile et trop sujet aux aléas du fleuve, fut remplacé, comme à Saint-Gilles, par un pont suspendu (Référence : IA13004513). Début novembre 1930, une tempête fit couler la moitié du pont (sur 60 m environ, en partie droite).

Le pont de bateaux de Sylvéréal a été mis en place sur le Petit Rhône (Référence : IA13004135) en amont de l'’écluse du même nom et quasi à l'emplacement de la traille (à 26 m en aval) qu'il était destiné à remplacer. Il assurait la desserte du Mas de Jonquières, côté Saintes-Maries-de-la-Mer, en rive gauche. Le pont de Sylvéréal reposait sur douze barques en bois espacées de 7 m environ et offrait une chaussée charretière de 4 m de large. Une travée mobile (travée marinière) permettait le passage des bateaux.

  • Murs
    • bois
  • Typologies
    pont de bateaux ; TYPO2 pont mobile
  • État de conservation
    détruit

Repérage iconographique.

Documents figurés

  • [Pont de bateaux de Sylvéréal] /Photographie positive, 22,7 x 16,9 cm, 4e quart 19e siècle. Archives départementales du Gard, Nîmes : 3 O 640.

  • Pont de bateaux de St Gilles sur le Petit Rhône. Transfert à Sylveréal. Plan des lieux. /Dessin, 1/500 et 1/1000, 127 x 32 cm, 1892. Archives départementales du Gard, Nîmes : 3 O 640

  • Plan du tablier de la barque marinière. Transfert à Sylvéréal sur le Petit Rhône du pont de bateaux de St Gilles /Dessin, calque, 1893. Archives départementales de Vaucluse, Avignon : 3 S 202.

  • Transfert à Sylveréal du pont de bateaux de St Gilles. /Dessin, calque, 22,5 x 31 cm, 1893. Archives départementales du Gard, Nîmes : 3 O 640.

  • [Pont de Sylvéréal] /Photographie positive, 22,7 x 16,9 cm, 4e quart 19e siècle. Archives départementales du Gard, Nîmes : 3 O 640.

  • Plan des lieux. /Dessin, calque, 1/500, 1/1000, vers 1893. Archives départementales de Vaucluse, Avignon : 3 S 202.

Date d'enquête 2011 ; Dernière mise à jour en 2012