Logo ={0} - Retour à l'accueil

lotissement de colonisation dit lotissement Fabre

Dossier IA13001164 inclus dans quartier du Marinier réalisé en 1999

Fiche

Á rapprocher de

Dossiers de synthèse

Exemple de lotissement de l'entre-deux-guerres dans une zone de colline de l'extrême banlieue marseillaise. Il s'agit du premier lotissement pavillonnaire construit dans ce secteur de collines. Les deux phases de construction - avant et après autorisation - sont visibles en plan et sur le terrain, mais moins spectaculaires qu'au lotissement de la Falaise (Référence IA13001204).

Précision dénominationlotissement de colonisation
Appellationslotissement Fabre
Parties constituantes non étudiéesmaison, jardin, terrasse agricole, cabane, immeuble à logements, mur de clôture
Dénominationslotissement
Aire d'étude et cantonGrand Projet de Ville, l'Estaque-les Riaux
AdresseCommune : Marseille 16e arrondissement
Lieu-dit : l' Estaque, quartier du Marinier
Adresse : chemin du
Marinier
Cadastre : 1978 Estaque R 71 à 82, 84 à 88, 90 à 91, 94, 96, 97, 99, 101, 103 à 109, 143, 144, 176, 189

En 1819, la pente nord du vallon du Marinier est couverte de bois, broussailles et oliviers. En 1926, Louis Fabre, laitier à l'Estaque, demande l'autorisation de lotir seize hectares sur la quarantaine d'hectares qu'il possède aux lieux-dits Roche-Trouée, le Vallon et Piche. L'absence de cahier des charges et la faiblesse des dimensions de voirie motivent un refus. Mais les constructions ont commencé dès le début des années 1920 et en 1927, une vingtaine de lots sont déjà construits. En 1933, le lotissement de la partie supérieure (parcelle R97 et au-delà) est autorisé et les constructions s'étalent tout au long des années 1930. Depuis lors, il y a eu des redivisions parcellaires, des accroissements d'anciennes constructions et quelques constructions nouvelles.

Le lotissement est habité par une population d'ouvriers qui construit ou fait construire une maison qui est leur unique propriété immobilière dans le secteur. Vingt-quatre professions ont été recensé parmi les propriétaires constructeurs. Les journaliers et manoeuvres travaillant pour les grandes sociétés sont une dizaine, puis on dénombre quatre maçons, un carrier, un terrassier, un électricien, un ajusteur, un chauffeur d'auto. Il est vraisemblable que figurent parmi eux des autoconstructeurs.

Période(s)Principale : 2e quart 20e siècle
Dates1926, daté par source
Auteur(s)Auteur :
Personnalité : Fabre Louis promoteur attribution par source

Le lotissement occupe le versant nord, assez abrupt du vallon du Marinier, aménagé en terrasse. La partie basse du lotissement est constitué de parcelles majoritairement inférieures à quatre cents mètres carrés. Les maisons n'ont que peu de retrait sur rue et occupent la quasi-totalité de la largeur de la parcelle et peuvent être mitoyennes. L'arrière des parcelles perpendiculaire à la voirie est bloquée par une propriété (parcelles R 70 et R 71). La partie haute du lotissement est constituée de parcelles de plus de quatre cents mètres carrés et les constructions y sont davantage ordonnées, en retrait sur rue et terrains bordés de mur de clôture pour la plupart. Sur certaines parcelles profondes, une seconde maison a été construite ultérieurement en hauteur, à mi-pente. Les constructions, modestes, sont stylistiquement diverses : elles n'excèdent jamais deux niveaux, le premier étant souvent un étage de soubassement.

Typologieslotissement pavillonnaire ; portion d'îlot ; domiciliation des propriétaires

Exemple de lotissement de l'entre-deux-guerres dans une zone de colline de l'extrême banlieue marseillaise. Il s'agit du premier lotissement pavillonnaire construit dans ce secteur de collines. Les deux phases de construction - avant et après autorisation - sont visibles en plan et sur le terrain, mais moins spectaculaires qu'au lotissement de la Falaise (Référence IA13001204).

Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Droit de passage de Jacques Puget à travers la propriété Fabre vers le chemin du Marinier à l'Estaque (Marseille), 1923. Archives départementales des Bouches-du-Rhône, Marseille : 4 Q 2 6302.

    transcription hypothécaire n°15
Documents figurés
  • Lotissement Fabre sis au Vallon du Marinier, l'Estaque (Marseille). [Plan de situation à l'échelle 1/5000e et plan du lotissement à l'échelle 1/500e avec état des vente des lots, et courbes de niveaux, 5 mars 1932]./Dessin sur papier, 62 X 103 cm, 1932. Archives départementales des Bouches-du-Rhône, Marseille : 12 O 1984

  • Lotissement Fabre. Plan du lotissement de la colline à Mr Fabre sise à l'Estaque (Marseille), vallon du Marinier, 1925. Coupe./Dessin à l'encre sur calque, 60X48 cm, 1925. Archives départementales des Bouches-du-Rhône, Marseille : 12 O 1881

  • Lotissement Fabre (l'Estaque, Marseille) Lots n°15 et 16. Arrêté préfectoral du 7 novembre 1933. Plan de la propriété de Mme Vve Gomez, 1958. Echelle 1:500. Plan de situation. Echelle1/10000e. [Plan d'un projet de division parcellaire de Mme Vve Gomez qui veut vendre une partie de la parcelle R110 à Mr Paoli, son petit-fils]. /Dessin ou tirage ?, 21,5 X 29,5 cm, échelle = 1/10000 pour le plan de situation, échelle 1/500e pour le plan parcellaire. Archives départementales des Bouches-du-Rhône, Marseille : 12 O 1984

  • Lotissement Fabre (à l'Estaque, Marseille). Profil en long de la voirie. Approuvé le 8 novembre 1933. /Dessin à l'encre sur papier, 29,5 X 190 cm, échelle : 1/50e pour les longueurs, 1/20e pour les hauteurs, vers 1930. Archives départementales des Bouches-du-Rhône, Marseille : 12 O 1984

  • Lotissement Fabre sis à l'Estaque (Marseille) Vallon du Marinier. [Plan du lotissement avec nom des propriétaires des lots et tracé des alignements proposés et alignements approuvés, 1933]. /Tirage de plan, 30 X 86 cm, 1933. Archives départementales des Bouches-du-Rhône, Marseille : 12 O 1984

  • Lotissement Fabre (l'Estaque, Marseille). Chaussée empierrée de 8m bordure en boutisse. Profil-type. Détail des caniveaux. Vu et approuvé le 7 novembre 1933. /Tirage de plan (?), 28 X 21 cm, 1933. Archives départementales des Bouches-du-Rhône, Marseille : 12 O 1984

  • Lotissement le Marinier (à l'Estaque, Marseille), plan rectificatif, 1964. Archives départementales des Bouches-du-Rhône, Marseille :12 O 1881

    Les parcelles 74-75-76 sont redécoupées en deux parcelles. L'une de forme rectangulaire, située sur le côté gauche, dont le côté le plus large donne sur la route, l'autre en forme de L occupant l'espace laissé libre entre la parcelle n°2 et l'ancienne limite des parcelles 74-75-76
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Fuzibet Agnès - Gontier Claudie