Copyright
  • (c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Pays Asses, Verdon, Vaïre, Var - Allos-Colmars

Éléments de chronologie concernant l'histoire du mobilier d'après les procès-verbaux des visites pastorales.

Les autels de la paroissiale :

Visite de 1672 : 6 autels (auxquels il faut ajouter le maître-autel et celui de la chapelle du Rosaire).

Visite de 1697 : 6 autels. Idem en 1712 : 5 dans la nef et celui du Rosaire. Dans cette visite, deux devants d'autel sont cités pour l'autel de "de saint Joseph et de sainte Agathe", l'un en "cuir doré", l'autre en "toile painte". Ils ont aujourd'hui disparu.

Visite de 1712 : autel de la chapelle du Rosaire et "dans la nef, il y a cinq autels, le 1er est celui des cinq playes qui a pour tableau notre seigneur en croix avec les trois maries au bas, le cadre de bois peint avec des portes [...], le 2nd autel est celui de Ste Agathe avec un tableau de la sainte, de st Claude et de St Joseph [...], le 3e près la porte du cimetière est l'autel de st Antoine [...], le 4e est l'autel de St Sébastien [mention du tableau et cadre], le 5e est l'autel de St Eloy fort près de la porte, les meubles sont un tableau du saint, un cadre de bois blanc".

Visite de 1718 : "Les cinq autels de la nef qui sont autant de confréries, savoir du coté de l'Evangile celles des 5 playes, et de Ste Agathe, et trois du côté de l'Epitre qui sont St Antoine, St Sebastien et St Eloy"

Visite de 1745 : "il y a deux chapelles dans la nef du coté de l'Evangile, l'une des cinq playes, l'autre de Ste Agathe. [...] du coté de l'epitre il y a de meme deux chapelles dans la nef l'une de St Antoine, l'autre de St Sebastien, et une troisième de St Eloy. Ils sont tous les trois en état".

Visite de 1768 : mention des autels du Rosaire, du maître-autel, de saint Antoine, de saint Sébastien, de saint Eloy : "le tableau est en bon état. Son cadre est en bois de noyer. L'autel est décent. La pierre sacrée est bonne", de sainte Agathe, des cinq Playes : "le tableau qui nous a paru assez ancien est en assez bon état. Son cadre est de bois peint en différentes couleurs avec des moulures et des ornements en dorure. L'autel est proprement tenu".

Visite de 1775 : "les six autels qui sont dans la plus grande décence".

Visite de 1785 : cinq autels dans la nef "sont tenus proprement", sainte Croix, saint Antoine, saint Eloi sont mentionnés ainsi que l'autel du Rosaire.

Visite de 1858 : six autels "dans un état décent".

Visite de 1865 : cinq autels dans un état décent mais le maître-autel a besoin d'être réparé.

Visite de 1876 : six dans un état décent.

Délibérations du conseil municipal, 1876 : le maître-autel est tout neuf mais aussi "des autels latéraux ont été remis à neuf", cela concerne les autels secondaires de saint Joseph (Référence IM04002710), de saint Antoine (Référence IM04002709), du Sacré-Cœur (Référence IM04002708) et des Âmes du purgatoire (Référence IM04002707).

Les cloches :

Visite de 1672 : "le clocher garny de deux cloches du pois d’environ quarante quintals"

Réorganisation du chœur :

Dans la visite de 1749, des réparations sont en cours ; "le pavé de la chapelle du Rosaire a été réparé". "Les consuls et communauté dudit Thorame nous ont suppliés de leur permettre de faire un autel à la romaine, et pour cela de reculer le balustre de la communion des places dans le sanctuaire. Les stalles pour les prêtres qui seraient plus convenablement en cet endroit que dans la chapelle du Rosaire, et ils s'engagent de faire toutes les dépenses nécessaires pour l'exécution de ce projet". Toute l'organisation des bancs dans la nef va également être reprise, ils doivent être reculés.

Visite de 1775 : le curé desservant dit "qu'il serait plus convenable que le clergé fut placé au sanctuaire dans le temps des offices divins, nous avons ordonné qu'il y sera fait des stales convenables à la charge de qui de droit".

Concernant les fonts baptismaux :

En 1576, l'église paroissiale est en grande partie détruite par les protestants. Lors de sa visite pastorale de 1602, Mgr Martin ordonne sa reconstruction mais aussi la remise en état du mobilier, et ainsi en premier lieu du maître-autel et des fonts baptismaux : "Item de mesme seront refaictes les fondz baptismalles avec son couverseau par-dessus remply de cloux en poincte pour empescher que personne ne se y mette dessus avec sa serrure et clef." Même s'ils ne sont pas mentionnés dans la visite de 1633, dans la mesure où ils n'apparaissent pas dans les sentences à exécuter, il est fort probable qu'ils soient déjà réalisés à cette date puisque l'on connait l'importance des fonts baptismaux dans une église paroissiale.

En 1672, l'évêque écrit : "avons visité les fons baptismaux qu’avons treuvé en bon estat avec sa ceuve estamée et crémières d’estain, n’y deffailhant que quelques pouintes de fer au couvercle."

Visite de 1683, sentence de l'évêque : "la communauté fera faire une armoire au costé droit des fonds baptismaux pour y tenir les cremieres des saintes huiles qui fermera à clef".

Visite de 1712 : "les fonts baptismaux sont en bon état mais [...] la porte du tambour trop voisine".

Visite de 1768 : "la pierre en est bonne".

Visite de 1865 : cuve baptismale "passable".

Visite de 1876 : passable.

Documents d'archives

  • Procès-verbaux de visites pastorales, évêché de Senez, paroisse de Thorame-Haute. 1602-1683. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : E DEP 219 / 47.

    Visites pastorales du 30 octobre 1602, du 12 septembre 1672, du 17 octobre 1683.
  • Procès-verbaux de visites pastorales, évêché de Senez. 1697-1707. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 2 G 17.

    Visite du 26 mai 1697.
  • Procès-verbaux de visites pastorales, évêché de Senez, 1708-1723. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 2 G 18.

    Visites de 1712 et 1718.
  • Procès-verbaux de visites pastorales, évêché de Senez, 1745-1753, 1764 à 1768, 1775, 1779 à 1781, 1785 à 1788. Registre tenu successivement par Louis Jacques François de Vocance (évêque de Senez de 1741 à1756), Antoine-Joseph D'Amat de Volx (évêque de Senez de 1757 à 1771), Étienne François Xavier des Michels de Champorcin (évêque de Senez de 1771 à 1773), Jean-Baptiste Charles Marie de Beauvais (évêque de Senez de 1774 à 1783), Sixte-Louis-Constance Ruffo (Roux) de Bonneval (évêque de Senez de 1783 à 1784), Jean-Joseph-Victor de Castellane-Adhémar (évêque de Senez de 1784 à 1788). Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 2 G 19

    Visite de 1745, 1749, 1764, 1768, 1775, 1785.
  • Procès-verbaux de visites pastorales, évêché de Digne, doyennés de Castellane, Colmars, Digne et Entrevaux, 1840 - 1879. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 2 V 87

    Visites pastorales des 17 novembre 1858, 1er octobre 1865, 1er novembre 1869, 17 octobre 1876.
  • Extrait du registre des délibérations du conseil municipal de la commune de Thorame-Haute. 20 janvier 1876. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 1 O 485.

Bibliographie

  • GEAN, Jacky, GIORDANENGO, Jean. A l'ombre du clocher. Histoire d'un pays entre Var et Verdon. Breil-sur-Roya : Les Editions du Cabri, 1997. 207 p. : ill.

    p. 92.

Annexes

  • Liste du mobilier du l'église paroissiale Saint-Julien de Thorame-Haute
Date d'enquête 2011 ; Dernière mise à jour en 2013
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général
Édifice
Église paroissiale Saint-Julien

Église paroissiale Saint-Julien

Commune : Thorame-Haute