Dossier IA06003314 | Réalisé par
Aliotti Jean-Marc
Aliotti Jean-Marc

Architecte du patrimoine. Prestataire extérieur pour l'opération de repérage du patrimoine de la villégiature de Menton en 2013-2014, de Beausoleil (06) et de Roquebrune-Cap Martin (06) en 2016 et 2017, de Nice en 2017.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
;
Prédal Christophe
Prédal Christophe

Responsable de la cellule "inventaire du patrimoine architectural et paysager" à la ville de Nice, depuis septembre 2018.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
;
Thuin-Chaudron Véronique
Thuin-Chaudron Véronique

Auteur, Docteur, sa thèse ayant pour titre : Nice, de la colline du Château aux châteaux des collines, architecture, construction, urbanisation de 1860 à 1914. (publiée chez Serre éditeur en 2009).

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Hôtel de voyageurs dit Hermitage, actuellement immeuble dit Palais l'Hermitage
Auteur
Giraud Marie-Odile
Giraud Marie-Odile

Chargée d'études documentaires DRAC/CRMH. 1er quart 21e siècle.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Copyright
  • (c) Ministère de la culture, direction de l'architecture et du patrimoine

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Nice - Nice
  • Commune Nice
  • Lieu-dit Cimiez
  • Adresse 42 avenue Emile-Bieckert
  • Cadastre 2017 LE 0106 Protection au titre du PLU n° 197
  • Dénominations
    hôtel de voyageurs
  • Appellations
    Hermitage, Palais l'Hermitage
  • Destinations
    immeuble

Une villa dite Villa Venanson est édifiée sur la colline Saint-Charles au 19e siècle, bientôt agrandie pour devenir un établissement d'enseignement tenue par les Soeurs Ursulines. En application de la loi de séparation des Eglises et de l'Etat, le bâtiment est mis en vente en 1905 et racheté par Emile Bieckert. L’Hôtel de l’Hermitage est d'abord loué à M. Steinschneider et Demangeon (actes notariés Pineau 12 juin 1906 et 9 avril 1907) pour 30 ans à partir de 1907 contre 65 000 f par an. L'architecte Charles Dalmas transforme profondément l'édifice et L'Hôtel Hermitage ouvre en 1908. En 1909 c’est au tour de l’association de Luigi Steinschneider et d’Alexandre Agid de diriger l'hôtel, avant qu’Agid n’apparaisse comme seul directeur de l’Hôtel.

L'hôtel bénéficie d'une vue très dégagée, d'un grand parc, d'un ensoleillement maximal et est proche du centre-ville à la différence de certains de ses concurrents, plus éloignés (Hôtel du Parc impérial, Excelsior Hôtel Regina, Righi-Palace...). Il connaît ainsi un grand succès. L'hôtel est relié par un funiculaire à l'hôtel Langham situé en contrebas. Il est affecté au service de l'hôpital militaire durant la Première Guerre mondiale. C’est après la guerre en 1921 que les Agid rachètent les parts de Steinschneider pour le fonds et aux héritiers Bieckert les murs. Pendant la Deuxième Guerre mondiale, il est occupé par les Italiens, puis les Allemands qui y installent des services de la Gestapo. Enfin, les Américains qui y aménagent un hôpital. Il est converti en une copropriété en 1948-1949 par l'architecte René Livieri, avec la création de 56 logements. Il se nomme actuellement Palais l'Hermitage.

  • Période(s)
    • Principale : 1er quart 20e siècle , daté par source
    • Secondaire : 2e quart 20e siècle , daté par source
  • Dates
    • 1906, daté par source
    • 1948, daté par source
  • Auteur(s)
    • Auteur :
      Dalmas Charles
      Dalmas Charles

      Formé à l'École des Arts Décoratifs de Nice, Charles Dalmas intègre l'atelier de Victor Laloux à l'École des Beaux-Arts de Paris. Il est reçu au concours du Grand Prix de Rome. Il enseignera à l'École des Arts Décoratifs de Nice. Son style se caractérise par l'élégance décorative, la clarté de la composition en plan comme en façade. Spécialiste des programmes d'hôtels et d'immeubles de standing, Il a été président du Syndicat des Architectes de la Côte d'Azur. Son fils Marcel Dalmas a étroitement collaboré avec lui.

      Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
      architecte attribution par source
    • Auteur :
      Livieri René
      Livieri René

      Architecte formé à l'École Nationale des Arts Décoratifs de Nice. Il a travaillé essentiellement à Nice où il est l'auteur d'un nombre très important de réalisations de 1934 à la fin des années 1970. Influencé par l'Italie, il s'inscrit au début de sa carrière dans le courant Art Déco pour évoluer vers le Mouvement moderne dans ses réalisations postérieures à la deuxième guerre mondiale.

      Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
      architecte attribution par source
    • Personnalité :
      Bieckert Émile
      Bieckert Émile

      Industriel alsacien (brasseur) qui construit sa fortune en Argentine. Établi à Nice à partir de 1889, il est à l'origine du lotissement du quartier de Carabacel, avec la construction du Palais Langham, mais aussi de l'ancien hôtel Hermitage.

      Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
      propriétaire attribution par source
    • Personnalité :
      Agid Alexandre
      Agid Alexandre

      Hôtelier, propriétaire de nombreux établissements à Nice dans le 1er quart du 20ème siècle.

      Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
      commanditaire attribution par source

Immeuble implanté sur une très grande parcelle en léger dévers vers le sud-est. Immeuble présentant une volumétrie complexe avec une cour intérieure. Le 1er étage bénéficie de grandes terrasses au sud en raison de l'importante avancée des pièces du rez-de-chaussée vers le jardin. Les façades enduites d'apparat sud et le pignon occidental demeurent les plus soignés. Elles profitent de toute la recherche architecturale du style éclectique et des décors les accompagnant. La façade principale est ordonnancée, bénéficie de deux premiers niveaux identifiés et de trois étages carrés que relient de larges pilastres cannelés à chapiteau imitant l'ordre corinthien. Une longue corniche à gros modillons somme l'ensemble et termine sur une acrotère à la manière d'un frontispice. L'alternance de la baie cintrée et du linteau droit est de rigueur pour faire varier l'aspect. La façade-pignon occidentale est axée sur une travée en légère saillie, flanquée de bossages à joints creux, et se terminant par un fronton en plein cintre. De part et d'autre s'alignent de façon régulière des baies faisant varier leur linteau (droit, plein cintre, segmentaire). Si les étages carrés profitent d'un fond lisse, les deux premiers niveaux sont rythmés par des joints creux denses renforcés aux angles par des joints plus profonds. La marquise qui couvrait la porte d'entrée a disparu. Toiture terrasse en ciment. L'intérieur conserve quelques décors originels mais la transformation en copropriété a modernisé et modifié des éléments comme les sols et garde-corps du grand escalier. Lors de la transformation en copropriété, les chambres de domestique, auparavant en sous-sol, sont déplacées au 1er étage des bâtiments sur cour. Escalier tournant à retours avec jour. Ascenseur.

  • Murs
    • enduit
  • Toits
    béton en couverture
  • Étages
    sous-sol, rez-de-chaussée surélevé, 4 étages carrés
  • Élévations extérieures
    élévation ordonnancée
  • Couvertures
    • terrasse
  • Escaliers
    • escalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours avec jour en maçonnerie, suspendu
  • Autres organes de circulation
    ascenseur
  • Techniques
    • maçonnerie
    • ferronnerie
    • sculpture

Z Nice repérage

  • 01-DENO hôtel de voyageur
  • 02-CHRONO 1860-1919
  • 03-CARACTERE éclectique
  • 04-TENDANCES néo-classique
  • 05-INTEGRITE complète
  • 06-VISIBILITE limitée
  • 07-SITUATION isolé
  • 08-IMPLANTATION sur jardin ou parc
  • 09-MATERIAUX non applicable
  • 10-MACONNERIE enduit avec parements
  • 11-SUR FACADE
  • 12-ENTREE
  • 13-TOIT toit terrasse
  • 14-COMBLES
  • 15-DOME
  • 16-BELVEDERE non applicable
  • 17-FRISE frise en relief
  • 18-CERAMIQUE
  • 19-MATERIEUX GROS OEUVRE
  • 20-SITE dimension paysagère
  • 21-LOTISSEMENT
  • 22-PERGOLA non applicable
  • 23-JOINTS
  • 24-CLOTURES oui
  • 25-AGREMENTS non applicable
  • 26-COUR ANGLAISE non applicable
  • Statut de la propriété
    propriété privée
  • Éléments remarquables
    porte, garde-corps, balcon, fronton, fenêtre
  • Précisions sur la protection

    Protection au titre du PLU n° 197

Documents d'archives

  • Nice, demande de permis de transformation de l'hôtel Hermitage en copropriété par René Livieri architecte, 1948. Archives communales, Nice : 2T1035 102.

Bibliographie

  • STEVE, Michel. Charles Dalmas architecte 1863-1938. Nice : Institut d'études niçoises, 2018. 166 p. ; 30 cm.

    p. 38
  • STEVE, Michel. Histoire de l'architecture à Nice de 1830 à nos jours. Nice : Institut d'études niçoises, 2018. 280 p.

    p. 193

Documents figurés

  • Construction de l'hôtel Hermitage, Nice. / Photographie argentique noir et blanc, anonyme, non daté [circa 1906]. Collection particulière Faraut.

  • NICE - Hôtel Hermitage. / Carte postale, Nice : Edition Baylone frères, [circa 1910]. Archives communales, Nice : 10 Fi 376.

Date d'enquête 2017 ; Dernière mise à jour en 2017
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général
(c) Ville de Nice
Aliotti Jean-Marc
Aliotti Jean-Marc

Architecte du patrimoine. Prestataire extérieur pour l'opération de repérage du patrimoine de la villégiature de Menton en 2013-2014, de Beausoleil (06) et de Roquebrune-Cap Martin (06) en 2016 et 2017, de Nice en 2017.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Prédal Christophe
Prédal Christophe

Responsable de la cellule "inventaire du patrimoine architectural et paysager" à la ville de Nice, depuis septembre 2018.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Thuin-Chaudron Véronique
Thuin-Chaudron Véronique

Auteur, Docteur, sa thèse ayant pour titre : Nice, de la colline du Château aux châteaux des collines, architecture, construction, urbanisation de 1860 à 1914. (publiée chez Serre éditeur en 2009).

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.