Copyright
  • (c) Inventaire général, Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
  • (c) Provence Verte Verdon

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Pays de la Provence Verte - Saint-Maximin-la-Sainte-Baume
  • Commune La Verdière
  • Emplacement dans l'édifice ancienne chapelle seigneuriale (retable, tableau d'autel), clocher (couronnement)
  • Dénominations
    retable, tableau d'autel
  • Titres
    • Sainte Famille et saint Roch

Le tableau a été peint par l’artiste aixois Gilles Garcin en 1685, ainsi que l’indique l’inscription portée sur la toile.

La visite pastorale de 1654 ordonne à un frère pénitent du lieu de faire fabriquer un retable à la chapelle Notre-Dame-de-Basset. Puis, à la date de réalisation du tableau (1685), une délibération de la communauté indique qu'on envoie au prieur "l'ancien tableau" de la chapelle Notre-Dame-du-Basset (ancien nom de Notre-Dame-d'église). Un tableau représentant la Vierge est mentionné dans l'inventaire des biens de la fabrique du 3 mars 1906.

Actuellement conservé dans l'église paroissiale de La Verdière, le tableau et son retable étaient situés dans le chœur de la chapelle Notre-Dame-d'Eglise [référence du dossier : IA83003123], où ils étaient associés, d'après une photo prise par le chanoine Malausse vers les années 1960-1970, à un autel de marbre blanc. Le couronnement, aujourd'hui entreposé dans le clocher de l'église paroissiale Notre-Dame-de-l'Assomption [Référence du dossier : IA83003127], était surmonté d'une croix.

  • Période(s)
    • Principale : 4e quart 17e siècle , porte la date
  • Dates
    • 1685, porte la date
  • Lieu d'exécution
    Édifice ou site : Aix-en-Provence
  • Lieu de provenance
    Commune : La Verdière
    Lieu-dit : Caudane
    Édifice ou site : Chapelle Notre-Dame-d'Eglise
  • Auteur(s)

Huile sur toile rectangulaire verticale, en deux lés horizontaux (dont un inférieur beaucoup plus étroit). Cadre en bois doré.

Retable de petites dimensions, en bois doré à la feuille sur assiette rouge. Décor en bas-relief sur les montants et accompagné de moulures dans la traverse supérieure.

Couronnement cintré, en bois peint rouge et bleu sur apprêt blanc, comportant une frise moulurée dans sa partie supérieure.

  • Catégories
    peinture, sculpture
  • Structures
    • rectangulaire vertical
  • Matériaux
    • toile, support, en 2 lés peinture à l'huile
    • bois, structure décor en bas relief, doré à la feuille
  • Précision dimensions

    Dimensions (hors cadre) : h = 132 ; la = 125. Dimensions du retable : h = 178 ; la = 168.

  • Précision représentations

    Le décor du retable se compose de pampres en rinceaux sur les pilastres, surmontés de chapiteaux corinthiens. L’entablement comporte une frise de rinceaux encadrée de deux motifs végétaux en amortissement des pilastres, surmontée de deux frises moulurées, l’une d’oves, l’autre à denticules, ainsi que d’une corniche.

    Le décor du couronnement présente un médaillon central formé de rinceaux, contenant une inscription. Sa partie supérieure comporte deux frises superposées, l’une à denticules, l’autre d’oves.

    Au premier plan, la Vierge à l’enfant est représentée assise, tête penchée à senestre, tenant à dextre l’enfant Jésus. Celui-ci lève le bras droit dans un geste bénissant en direction de saint Roch, agenouillé à senestre de la Vierge, reconnaissable à ses attributs : chien, bâton de pèlerin, coquille, ainsi qu’un ange, représenté au second plan, touchant l’épaule du saint. L’angle supérieur à dextre de la Vierge est occupé par saint Joseph, tenant le bâton de lys, le regard tourné vers la sainte et la main gauche posée sur son épaule. La Vierge, regardant le spectateur, et bien qu’au centre de la scène, apparaît passive. La composition du tableau souligne l’action qui se déroule en son centre : la bénédiction de saint Roch par l’enfant Jésus.

  • Inscriptions & marques
    • signature, peint, sur l'oeuvre
    • date, peint, sur l'oeuvre
  • Précision inscriptions

    Le tableau comporte, dans l’angle inférieur gauche, une signature peinte : « G Garcin 1685 ».

    Le couronnement du retable déposé dans le clocher comporte l’inscription centrale « SPES NOSTRA SALVE », extrait de la prière Salve Regina.

  • État de conservation
    • mauvaises conditions de conservation
  • Précision état de conservation

    Toile restaurée dans les années 2000. Le retable présente des trous d’envol au niveau de l’entablement. La dorure est lacunaire. Le couronnement entreposé dans le clocher présente des vermoulures, mauvaises conditions de conservation.

  • Statut de la propriété
    propriété de la commune
  • Protections
    classé au titre objet, 2000/06/08
  • Louis Malausse. Fonds Malausse : chapelles et églises du Var. s.d., vers 1970. Archives de la Société des Amis du Vieux Toulon : non coté.

    Dossier La Verdière.

Documents d'archives

  • Inventaire sommaire des archives communales antérieures à 1790. La Verdière. 1552 - 1793. Archives départementales du Var, Draguignan : 2 MI 240 R1. Disponible en ligne : <http://www.archives.var.fr/arkotheque/consult_fonds/fonds_seriel_resu_rech.php?ref_fonds=19>. Date de consultation : 2020.

    BB9 : 1685, f° 248
  • Procès-verbaux des visites pastorales, évêché d'Aix-en-Provence, 1651-1654. Archives départementales des Bouches-du-Rhône, Aix-en-Provence : 1 G 1336.

    1654
  • Inventaire des biens dépendant de la fabrique de l’Église de La Verdière dressé en exécution de l'article 3 de la loi du 9 décembre 1905. 3 mars 1906. Archives départementales du Var : 5 V 6.

Documents figurés

  • [Vue intérieure vers le choeur de la chapelle Notre-Dame d'église, années 1960-1970 ?] / Photographie par Louis Malausse, vers 1960 - 1970 ? Dans fonds Malausse : chapelles et églises du Var. s.d., vers 1970. Société des Amis du Vieux Toulon : non coté.

Date d'enquête 2020 ; Dernière mise à jour en 2020
(c) Provence Verte Verdon
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général
Édifice
Eglise paroissiale Notre-Dame-de-l'Assomption

Eglise paroissiale Notre-Dame-de-l'Assomption

Commune : La Verdière
Adresse : rue Paradis