Logo ={0} - Retour à l'accueil

lotissement de comblement dit lotissement de la Falaise

Dossier IA13001204 inclus dans quartier de la Falaise réalisé en 2002

Fiche

Á rapprocher de

Dossiers de synthèse

Ce lotissement vint combler un vide entre la partie résidentielle à l'est du quartier de la Falaise et la partie d'habitat populaire construit dans le Vallon des Riaux et sur le délaissé de la voie ferrée. Cet espace a très certainement fait l'objet d'occupation précaire. Ici, comme pour le lotissement Fabre (Ref. IA13001164), la différence d'implantation du bâti entre partie antérieure et partie postérieure à la loi de juillet 1924 sont très visibles sur le terrain. Exemple de lotissement non achevé avec de grandes disparités dans la taille des parcelles.

Précision dénominationlotissement de comblement
Appellationslotissement de la Falaise
Parties constituantes non étudiéesmaison, école, garderie d'enfants, jardin, immeuble, immeuble à logements, cinéma, chai, rue, mur de clôture
Dénominationslotissement
Aire d'étude et cantonGrand Projet de Ville, l'Estaque-les Riaux
AdresseCommune : Marseille 16e arrondissement
Lieu-dit : l' Estaque, quartier de la Falaise
Adresse : boulevard de la, Falaise, chemin de la Nerthe, Nerthe, boulevard , Raymond-Fillat, avenue de la, Mer, rue de la
Panetière
Cadastre : 1978 Estaque N

Ce lotissement est situé sur la partie nord-ouest de la propriété de Château Fallet (Référence IA13001450), vendue en 1832 à un certain M. Cival. Par la suite, ces terrains sont acquis par Théophile Perier, qui, associé à Emile Martin acquiert Chateau-Fallet. En 1880 ce terrain appartenait à Hilarion de Villeneuve-Trans-Flayosc qui possédait également des terrains au quartier des Riaux. Ses successeurs, des membres de la famille Grasset, donnent mandat à un géométre DPLG de Villefranche-sur-Saône, Jean Curis, pour dessiner un lotissement. Avant l'entrée en vigueur de la législation sur les lotissements en juillet 1924, des lots ont déjà été vendues entre 1923 et 1924. Un plan dressé fin 1924 montre l'occupation du sol : des parcelles de terrains de tailles très inégales, dont certaines sont déjà occupées sans respecter d'alignement. Elles sont disposées de façon aléatoire, assez denses vers la montée Antoine-Castejon où Jacques Dogliani, débitant de boissons, a fait construire un cinéma, plusieurs chais à vins et des maisons, cependant que d'autres particuliers construisent le long du chemin de la Nerthe et dans les îlots centraux où se retrouvent quelques constructions de la famille d'un fermier du domaine de Villeneuve.

L'autorisation de lotir, demandée en 1925, est refusée dans un premier temps pour insuffisance du cahier des charges, puis acceptée après modification de la voirie en 1929 : au centre, les rues devaient avoir des pans coupées et de la place devait être réservée pour des terrains publics. A cette époque, il semble y avoir eu un plan découpant les terrains en petits lots d'environ quatre cents mètres carrés. Peu d'entre eux furent vendus. L'entrepreneur chargé de la voirie, Pourrière, viabilise le boulevard de la Falaise en 1934. Des maisons sont construites en bord du plateau avec vue sur la mer ; certaines, détruites pendant la seconde guerre, ont été reconstruites. Les travaux d'aménagement de voirie ne furent que très partiellement réalisés et le lotissement ne fit jamais l'objet d'une réception de travaux. Vers 1955, les terrains non bâtis semblent être occupés par de l'habitat précaire et des jardins ouvriers, sans que cela laisse de trace dans les matrices cadastrales.

En 1960 est demandée une révision du cahier des charges afin de pouvoir construire des petits immeubles et un centre commercial, projet de J.P. Bentz, architecte D.P.L.G., qui ne fut pas réalisé. Les constructions se sont poursuivies de façon discontinue et actuellement l'ensemble du lotissement n'est pas totalement aménagé. Une école a été construite en 1958, une crèche en 1971, puis des immeubles d'habitat social en 1986 par l'OPAC. Il reste encore un terrain vague.

Période(s)Principale : 2e quart 20e siècle
Principale : 2e moitié 20e siècle
Auteur(s)Auteur : Curis Jean géomètre, ingénieur civil attribution par source
Auteur : Bentz J.-P. architecte attribution par source
Auteur : Pourrière entrepreneur attribution par source
Personnalité : Grasset promoteur attribution par source

Situé sur un plateau incliné vers la mer, dont le sépare une falaise d'une dizaine de mètres, le lotissement s'étend sur environ cinq hectares entre le chemin du Littoral au sud, le chemin de la Nerthe au nord et la montée Antoine-Castejon et la montée de la Falaise. Le chemin de la Nerthe est le seul chemin carrossable qui le relie aux quartiers voisins.

Le lotissement est constitué de sept îlots. Les îlots périphériques, dont la forme est déterminée par le relief et les limites de propriétés sont irréguliers, cependant que les îlots centraux tendent vers la régularité et sont desservis par une voirie orthogonale.

Le parcellaire de taille très inégale, présente deux types de parcelles : des petites parcelles rectangulaires allongées, en périphérie : au bord du plateau et proche du chemin de la Nerthe ; des grandes parcelles rectangulaires avoisinant le demi-hectare qui sont actuellement occupées par des équipements publics : école, EDF, crèche et les immeubles récents en périphérie.

Typologieslotissement pavillonnaire ; plusieurs îlots ; îlot régulier ; voirie interne ; hétérogénéité stylistique

Références documentaires

Documents d'archives
  • Vente de la bastide Fallet (Estaque, Marseille) par Jules Aristide Théophile Seux à Hélion marquis de Villeneuve Trans-Flayosc, 1879. Archives départementales des Bouches-du-Rhône, Marseille : 4 Q 2 4576

    transcription hypothécaire n°26
  • Actes de ventes parcelles du lotissement la Falaise à l'Estaque (Marseille), 1923. Archives départementales des Bouches-du-Rhône, Marseille : 4 Q 2 6302.

    transcriptions hypothécaires n° 2, à 13
  • Déclaration du lotissement de la Falaise à l'Estaque (Marseille), 1923. Archives départementales des Bouches-du-Rhône, Marseille : 4 Q 2 6299.

    transcriptions hypothécaires du 29 juin 1923
  • Lotissement la Falaise, l'Estaque (Marseille), présenté par Curis Jean, 1923-1960. Archives départementales des Bouches-du-Rhône, Marseille : 12 O 1899

    Cahier des charges de 1923. Plan du lotissement de 1924. Plan du lotissement en 1960. Demande de construction d'immeubles collectifs
Documents figurés
  • Plan du lotissement de la propriété La Falaise adressé le 10 décembre 1924 à monsieur le maire de Marseille pour approbation conformément à la loi du 19 juillet 1924 par Mr Curis Jean ingénieur civil à Villefranche (Rhône) mandataire des propriétaires mesdames les comtesses de Certaines et de Fleurieu, complété le 13 janvier 1925. /Dessin à l'encre sur calque, 60 X 56 cm, échelle = 1/1000e, mauvais état, 1925. Archives départementales des Bouches-du-Rhône, Marseille : 12 O 1899

  • Lotissement La Falaise l'Estaque Marseille. Plan masse signé J.P. Bentz architecte DPLG, daté 1960. /Tirage de plan sur papier, surchargé en couleur, 90 X 61cm, échelle = 1/500e, 1960. Archives départementales des Bouches-du-Rhône, Marseille : 12 O 1899

(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Fuzibet Agnès - Gontier Claudie