Logo ={0} - Retour à l'accueil

Immeuble dit Palais Widmer

Dossier IA06002848 réalisé en 2016

Fiche

Dossiers de synthèse

AppellationsPalais Widmer
Dénominationsimmeuble
Aire d'étude et cantonMenton
AdresseCommune : Menton
Lieu-dit : la Condamine
Adresse : 19 avenue
Carnot
Cadastre : 2016 BK 262

Le Palais Widmer porte la date de 1913. C'est un luxueux immeuble de rapport destiné à accueillir des villégiateurs, construit pour Joseph-Arthème Widmer, commanditaire et propriétaire du Riviera Palace. En 1910, une nouvelle aile avait été construite à l'hôtel par les architectes Abel Gléna et Alfred-Auguste Marsang. Peut-être Marsang, qui construit à la même époque le Palais Rocca dans le même quartier de la Condamine, est-il l'auteur du Palais Widmer?

Période(s)Principale : 1er quart 20e siècle
Dates1913, porte la date
Auteur(s)Personnalité : commanditaire attribution par source
Auteur : Marsang Alfred-Auguste
Marsang Alfred-Auguste (1878 - 1924)

Architecte né en 1878 à Menton. Élève de l'Ecole des Beaux-arts (promotion 1900-1901), il suit l'enseignement de Deglane. Son adresse située rue Guyau, correspond sans doute au palais Gléna qui abrite l'agence de l'architecte mentonnais Abel Glena (1862-1932). Il meurt à Denain en 1924.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte (?), attribution par travaux historiques

Le Palais Widmer occupe une position d'angle. De plan-masse carré, l'angle du carré étant abattu, il se compose en fait de deux ailes perpendiculaires sur rue, couvertes de toits à un ou deux pans. Le cœur de la parcelle est occupé par un corps de bâtiment couvert en terrasse et l'angle ouest par un autre corps de même hauteur que les précédents donnant sur une cour. Il s'élève sur quatre étages et un étage de comble au-dessus du rez-de-chaussée. Le comble est éclairé par des lucarnes aux toits à deux pans en zinc. La structure est vraisemblablement en béton armé, les élévations sont enduites. Le rez-de-chaussée est parementé en pierres à bossages rustiques.

Les deux élévations sont à travées de portes-fenêtres ouvrant sur des balconnets. La façade antérieure est ordonnancée, axée sur une travée en oriel. On retrouve cette travée en oriel sur la façade en retour sur la rue Henry-Bennet. Les façades sont couronnées par une corniche à denticules et modillons.

Mursbéton béton armé enduit
Toittuile plate mécanique, tuile creuse, béton en couverture, zinc en couverture
Étagesrez-de-chaussée, 4 étages carrés, étage de comble
Élévations extérieuresélévation ordonnancée
Couverturestoit à un pan
toit à longs pans
Escaliersescalier dans-oeuvre
Autres organes de circulationsascenseur
Techniquessculpture
ferronnerie
Représentationscartouche, feuillage, volute, acanthe, guirlande, feston, laurier, coupe, serpent ornement géométrique
Précision représentations

L'immeuble présente un décor sculpté en ciment. Au-dessus de la porte d'entrée un cartouche feuillagé est encadré par des consoles à volutes ornées d'acanthes soutenant le balconnet du deuxième niveau. Les dessus de fenêtres sont ornés de guirlandes de laurier en festons. Le couronnement des élévations est rythmé de tables percées d'oculi entourés de guirlandes. La travée d'angle est couronnée d'un cartouche rocaille au cadre à volutes et files de fleurettes. Au centre, figure une coupe d'Hygie, avec le serpent enroulé autour d'une coupe. De part et d'autre du cartouche, se trouve des rameaux de laurier.

Cet immeuble fait partie d'un ensemble d'immeubles de luxe construits dans le quartier de la Condamine à la fin du 19e siècle et au début du 20e siècle.

Statut de la propriétépropriété privée
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Négrel Geneviève