Logo ={0} - Retour à l'accueil

Fiche

Á rapprocher de

Dossiers de synthèse

Immeuble appartenant à une typologie représentée trois fois à l'Estaque et caractérisée par les dimensions importantes de l'édifice, le nombre relativement élevé de logements, la présence de jardins individuels en lanière (Référence IA13000884 et Référence IA13000906). De plus, la distribution intérieure est proche de celle de l'immeuble de la traverse Bovis, construit en 1900 : il en diffère légèrement par l'emplacement de l'escalier (Référence IA13000884).

Parties constituantes non étudiéestuilerie, cour, jardin
Dénominationsimmeuble à logements
Aire d'étude et cantonGrand Projet de Ville, l'Estaque-les Riaux
AdresseCommune : Marseille 16e arrondissement
Lieu-dit : quartier de l' Estaque-Eglise ou de l'Estaque-Plage
Adresse : 60 à 76 boulevard
Roger-Chieusse
Cadastre : 1978 Estaque K 281 à 285, 413

Immeuble construit en 1904 pour Thérèse Icard épouse de Joseph Hugues, à l'emplacement d'une tuilerie démolie en 1902, propriété de son père M. Icard, selon un procédé de rentabilisation de friche industrielle assez fréquent à l'Estaque dès le milieu du 19e siècle. En 1955, la famille Hugues conservait toujours la monopropriété de l'immeuble.

Période(s)Principale : 19e siècle , (détruit)
Principale : 1er quart 20e siècle
Dates1904, daté par source
Auteur(s)Personnalité : Hugues Joseph promoteur attribution par source

L'immeuble présente un corps central regroupant cinq logements de deux travées, à un étage carré et toit en croupe. Il est prolongé de part et d'autre par deux ailes en rez-de-chaussée comprenant deux logements chacune, couvertes d'un toit à longs pans. Sur la façade du corps central deux bandeaux en fort relief soulignent l'étage. Chaque logement dispose d'un jardin individuel en lanière, donnant sur la voie, et d'une petite courette à l'arrière. Les jardins, séparés par des clôtures à mur-bahut et grillages, sont pourvus d'allées cimentées. Distribution des logements du corps central : accès depuis le jardin par un couloir desservant une pièce principale en façade et, à l'arrière, l'escalier et la cuisine, celle-ci desservant la courette en fond de parcelle. A l'étage, deux petites chambres en façade, une grande chambre à l'arrière.

Mursenduit
maçonnerie
Toittuile creuse
Plansplan rectangulaire symétrique
Étagesen rez-de-chaussée, rez-de-chaussée, 1 étage carré
Élévations extérieuresélévation à travées, élévation ordonnancée
Couverturestoit à longs pans
pignon couvert
croupe
Escaliersescalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours sans jour
Typologiesimmeuble à logements à escaliers intérieurs individuels
Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Cadastre napoléonien de la ville de Marseille. 6e section F Séon (Saint Henri). Matrice des propriétés bâties. 1882-1912. Archives départementales des Bouches-du-Rhône, Marseille : P 1849 à 1852

    case 2793
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Brunet Marceline - Fuzibet Agnès