Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
  • Toutes les illustrations
  • Tous les types
Résultats 1 à 12 sur 12 - triés par pertinence
  • Citadelle dite fort Saint-Nicolas, comprenant le Haut-fort dit d'Entrecasteaux et le Bas-Fort dit Ganteaume
    Citadelle dite fort Saint-Nicolas, comprenant le Haut-fort dit d'Entrecasteaux et le Bas-Fort dit Ganteaume
    Canton :
    Marseille
    Historique :
    . Après la participation de la ville de Marseille aux révoltes de la Fronde, le roi confit en 1660 au Marseille rédigé en 1701. Le fort tient lieu de caserne et de prison. En 1790, une partie du front est est d’Entrecasteaux a été cédé en décembre 2010 par le ministère de la Défense à la Ville de Marseille. Depuis 2003 le
    Aires d'études :
    Marseille
    Référence documentaire :
    Mémoire de Vauban sur les fortifications de Marseille du 11 avril 1701. Service Historique de la Défense, Vincennes. AG art. 8, sect. 1, Marseille, carton 1, pièce 34.
  • château-fort, puis fort de Brégançon
    château-fort, puis fort de Brégançon Bormes-les-Mimosas - Brégançon - isolé
    Texte libre :
    foncier lié à la seigneurie justifie l'intérêt que lui porta la commune de Marseille. La valeur de défense . Le château médiéval, possession seigneuriale, puis de la ville de Marseille, puis château des comtes d'Arles, auquel il avait accordé en gratification, à titre héréditaire, la vicomté de Marseille et la Fos, vicomtes de Marseille, tenaient en fief les châteaux concernés, à charge de foi et hommage au recteurs de la communauté de Marseille. Ceux-ci durent doubler leur prix d'achat pour désintéresser Amiel seigneurs d'Hyères, la ville de Marseille fit approuver ses droits sur Brégançon par le comte de Provence et les seigneurs de Solliès, mais confirma à nouveau la ville de Marseille dans ses droits en 1243 . Marseille voyait surtout en Brégançon un domaine foncier de rapport, cependant que les châtelains qu'elle y ville de Marseille aurait fait hisser sa bannière le jour même de la prise de possession , mais les ville de Marseille finit par accepter le 2 Juin 1257 un traité de composition avec le comte capétien
    Historique :
    lié au château explique l'intérêt que lui porta la commune de Marseille, qui le posséda de 1218 à 1257 dans une politique de pression qui lui fit obtenir d' importantes rançons des villes de Marseille et
    Référence documentaire :
    . Marseille : Institut historique de Provence, 1928.
  • fort et château fort, puis batterie de côte dite château de Bandol, batterie du château de Bandol ou batterie de Bandol
    fort et château fort, puis batterie de côte dite château de Bandol, batterie du château de Bandol ou batterie de Bandol Bandol - Le château - avenue du château - en ville
    Texte libre :
    Marseille, et n'a pas de peuplement aggloméré, seulement un port de pèche. La fondation d'un fort, devenu . L'année précédente, Boyer avait été nommé viguier de la ville de Marseille sur présentation du roi, qui , le 14 janvier 1609, lui donne le gouvernement du fort de Notre-Dame de la Garde à Marseille, en le système défensif du port de Marseille est un ouvrage fortifié "à la moderne" dès le règne de Marseille dans l'île de Ratonneau et à la citadelle de Saint-Tropez, mais il s'agit dans ces cas précis -Victor de Marseille, avec les îles Rousse et de Bendor. Dès lors, sous le règne de Louis XIII, ce pavillon sont ensuite démolis en 1793 sur ordre de Paul Barras, représentant de la Convention à Marseille
    Historique :
    ). L'année précédente, Boyer avait été nommé viguier de la ville de Marseille sur présentation du roi, qui , le 14 janvier 1609, lui donne le gouvernement du fort de Notre-Dame de la Garde à Marseille. Ennobli par Louis XIII en 1613, Boyer obtient deux ans plus tard de l'abbé de Saint-Victor de Marseille en 1793 sur ordre de Paul Barras, représentant de la Convention à Marseille et Toulon. Un petit
  • fort Sainte-Agathe dit Château de Porquerolles
    fort Sainte-Agathe dit Château de Porquerolles Hyères - Ile de Porquerolles - en écart - Cadastre : 1983 J1 1254
    Texte libre :
    château d'If à Marseille. Le plan de 1748 indique la présence, sur la plateforme, d'un appentis à usage de
  • fort dit Fort Carré
    fort dit Fort Carré Antibes
    Texte libre :
    le château d’If de Marseille, construit également sur ordre de François Ier, entre 1529 et 1533, qui , Marseille, Antibes, Saint-Paul-de-Vence et Barcelonnette. Antibes faisant partie des places que Jean de
  • fort Saint-Louis dit fort des Vignettes
    fort Saint-Louis dit fort des Vignettes Toulon - les Vignettes
    Texte libre :
    fait ordinairement. Si l’on en avait fait une telle devant l’embouchure du port de Marseille la révolte , réduites à deux, sont sur la tour . Cette artillerie était servie par quarante-six canonniers de Marseille
  • fort du Mont-Alban, de la place forte de Nice
    fort du Mont-Alban, de la place forte de Nice Nice - Mont-Alban
    Texte libre :
    d’If construit au large de Marseille sur ordre de François Ier entre 1529 et 1531. De fait, le parti du
  • château puis fort
    château puis fort Entrevaux - le Château - en village - Cadastre : 1816 G non cadastré 2006 G 264
    Texte libre :
    dit Le Vieux, qui était viguier de Marseille) s'intitule seigneur de Glandèves et Entrevaux (avec en
    Référence documentaire :
    départementales des Bouches-du-Rhône, Marseille : B 2, Reg. Pergamenorum.
  • fort de Balaguier
    fort de Balaguier La Seyne-sur-Mer - Pointe de Balaguier
    Texte libre :
    pour visiter les défenses côtières entre Marseille et Savone . A propos du fort Balaguier, il y est
    Référence documentaire :
    Commission du septième arrondissement des côtes comprises entre Marseille et Savone, créée par
  • fort du Pipaudon
    fort du Pipaudon Évenos - fort du Pipaudon - isolé - Cadastre : 2021 A08 1631
    Texte libre :
    plaine du Beausset, passage de la grande route de Paris à Toulon via Marseille. En l’occurrence ce
    Historique :
    Toulon via Marseille. La construction du fort du Pipaudon, passant après celle des ouvrages du Mont
  • fort de l'Aiguillette
    fort de l'Aiguillette La Seyne-sur-Mer - Pointe de l'Aiguillette
    Texte libre :
    salut public nomme une commission pour visiter les défenses côtières entre Marseille et Savone. A propos
  • fort Saint-Elme
    fort Saint-Elme Saint-Mandrier-sur-Mer - Saint-Elme (hauteur)
    Texte libre :
    Portugal, et rétrogradé gouverneur militaire à Marseille. Établi à la hâte et l'économie par les colonels
1