Logo ={0} - Retour à l'accueil

Fiche

Dossiers de synthèse

  • rues
    Marseille 16e arrondissement, L'Estaque
Appellationsrue du Rouget
Parties constituantes non étudiéesmaison, immeuble
Dénominationsrue
Aire d'étude et cantonGrand Projet de Ville, l'Estaque-les Riaux
AdresseCommune : Marseille 16e arrondissement
Lieu-dit : quartier de l' Estaque-Eglise ou de l'Estaque-Plage
Adresse : rue du
Rouget
Cadastre : 1978 Estaque K non cadastré ; 1978 Estaque L non cadastré ; domaine public

La rue du Rouget est une des plus anciennes du quartier de l'Estaque : sa création est consécutive au partage de la tuilerie Cheylan et à son lotissement. En 1819, son îlot ouest existe déjà (partie actuellement en section L). Il a été construit entre 1808 et 1818 - s'agit-il d'un alignement en bordure d'une aire de séchage de la tuilerie située à l'ouest ? - ainsi que la partie sud de son îlot oriental (parcelles K 165, K 166, K 169). Les maisons de l'îlot ouest sont actuellement les plus anciennes du quartier de l'Estaque-Plage. La parcelle à l'angle (L 104) était occupée par une maison avec four de boulanger en 1818. Elle est démolie et remplacée en 1878 par la maison construite par un aubergiste qui accroît son l'emprise au sol. Les parcelles K 171 à K 173, non bâties en 1819, sont construites vers 1850-1870, terminant ainsi la densification de la rue au nord-est. L'extrémité sud-est n'est quant à elle constituée qu'en 1874, avec la construction du dernier immeuble, lors de l'urbanisation de la rive sud de la rue Martial-Reynaud.

Période(s)Principale : 1ère moitié 19e siècle
Secondaire : 3e quart 19e siècle
Auteur(s)Auteur :

La rue du Rouget est orientée sud-nord, perpendiculairement au bord de mer et à la promenade de la Plage. Elle se termine en impasse au nord et bute contre le mur de soutènement du plateau de l'église. C'est une voie étroite et courte, caractéristique des ruelles qui constituent les anciens quartiers de bord de mer sur la côte marseillaise. Ses maisons anciennes conservées dans leur module d'origine (partie nord-ouest surtout) sont dépourvues d'espace libre ou d'aisance et présentent des façades basses sans travée, à un étage couronné d'une génoise à deux rangs. Les élévations à une porte et une fenêtre au rez-de-chaussée, une fenêtre centrale à l'étage, révèlent une distribution intérieure d'origine à pièce unique par niveau.

L'alignement de la rue présente un paysage contrasté : au sud, des façades latérales en pignons de maisons dont les façades principales ouvrent sur des voies plus fortes, au nord des alignements sur rue de petites façades en gouttereau, avec cependant des constructions perpendiculaires à la rue, donnant sur une cour passage.

Typologiesvoirie tertiaire ; impasse
Statut de la propriétépropriété publique

Références documentaires

Documents d'archives
  • Cadastre napoléonien de la ville de Marseille. 6e section F Séon (Saint Henri). Matrice des propriétés bâties et non bâties. 1827-1914. Archives départementales des Bouches-du-Rhône, Marseille : P4 1841-1843

  • Cadastre napoléonien de la ville de Marseille. 6e section F Séon (Saint Henri). Matrice des propriétés bâties. 1882-1912. Archives départementales des Bouches-du-Rhône, Marseille : P 1849 à 1852

(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Brunet Marceline - Fuzibet Agnès - Gontier Claudie