Logo ={0} - Retour à l'accueil

hôtel puis immeuble à logements

Dossier IA84000464 réalisé en 1986

Fiche

Dossiers de synthèse

DESCRIPTION

Situation

Au sud de l'îlot 3 cette maison est voisine de la deuxième maison étudiée dans la Grand'Rue.

Composition d'ensemble

Le plan étendu de la parcelle s'est simplifié entre les deux plans cadastraux, ayant perdu les extrémités nord et sud, mais conserve qua­tre ailes autour d'une cour carrée centrale. Seul a été visité en partie le corps de bâtiment (A) placé entre la Grand'Rue et la cour.

Matériaux

Façade ouest de (A) en ciment avec reliefs façonnés. Arc du passage et escalier en calcaire coquillier jaune.

Structure

Maison de deux étages carrés sur le rez-de-chaussée, double en pro­fondeur et possédant trois ou quatre pièces en largeur.

Dans l'axe de la porte s'étend vers la cour un passage couvert et partagé en deux par un arc en anse de panier. A son extrémité prend pla­ce l'escalier de plan rectangulaire contre l'angle nord-ouest de la cour.

Élévations extérieures

- élévation antérieure ouest : elle présente sur trois niveaux et quatre-travées (aux deuxième et troisième niveaux) une composition or­donnancée.

Le premier niveau est traité en appareil assisé avec encadrement sculpté de la porte en pointe de diamant et monogramme à la clé, et deux fenêtres dont celle de droite a été transformée en porte. Leur clé porte le même numéro 38 en relief.

Les deux niveaux supérieurs, encadrés par des pilastres cannelés et une corniche, sont identiques ; la travée de la porte est soulignée par deux autres pilastres ornés d'agrafes et de guirlandes de feuilla­ges tandis que le rythme de la façade est déterminé par l'alternance de fenêtres en arc segmentaire et de tables moulurées. Les fenêtres ont un appui en fer forgé dans le tableau.

Au deuxième niveau, entre la première et la deuxième travée, est pla­cée une niche, dans un encadrement rappelant des bossages classiques, qui contient une statue de la vierge à l'enfant sur laquelle on distin­gue des traces de dorure. Niche en façade avec statue de Vierge à l'Enfant.Niche en façade avec statue de Vierge à l'Enfant.

- élévation est sur cour : elle possède trois travées sur deux ni­veaux avec-porte-fenêtre en arc segmentaire au centre.

- élévation ouest sur cour : sur trois niveaux et trois travées, elle dispose au premier niveau de trois portes dont deux à encadrement de pierre en plein-cintre avec clé plate, de part et d'autre d'une grande porte rectangulaire.

- élévation nord sur cour : sur deux niveaux couronnés par une corniche elle est de type 31M avec baies rectangulaires.

- élévation sud sur cour : elle est également de type 31 M sur trois niveaux avec une travée supplémentaire dans l’angle nord-ouest possé­dant une porte cintrée.

Couverture

Combles non visités. Toiture à deux versants sur (A) et toitures indépendantes sur cha­cune des ailes sur cour. Couvertures de tuiles creuses.

Distribution intérieure

Nous n'avons pu voir que la cage d'escalier, dont l'entrée est si­gnalée par un arc en anse de panier.Une porte ouvre à l'ouest avant les premières marches ; elle est surmontée d'un jour en forme de losange. C'est un escalier rampe-sur-rampe à deux volées droites par étage avec retour sur la gauche. Tous les repos et paliers sont couverts d'un arc en plein-cintre transversal reposant sur une colonne à chapiteau à l'extrémité du mur-noyau. On compte douze et dix marches jusqu'au premier étage, puis dix pour les deux dernières volées. Aux deux étages, on trouve deux portes latérales vers l'est et vers l'ouest. Les marches ont été consolidées avec du ciment et des carreaux de céramique les recouvrent.

Escalier, premier étage.Escalier, premier étage.

CONCLUSIONS

Cette maison par sa structure est proche de la deuxième maison, accolée au nord. Elle possède la même disposition d'un corps de logis placé entre la rue et une cour intérieure à laquelle on accède par un passage couvert.

La place de l'escalier est également identique et il distribue des appartements indépendants d'une part côté rue, d'autre part côté cour.

En l'absence d'une visite de la maison, on ne peut connaître le lien entre le corps principal (A) et les trois autres ailes fermant la cour. En l'état des observations, la partie la plus ancienne est l'escalier à deux volées de type XVIIe siècle dont le mur-noyau est orné non d'une volute comme dans la maison voisine et d'autres de même type mais d'une colonne.

La façade sur rue actuellement plus étendue que sur le plan cadas­tral de 1832 présente les caractères d'une architecture de la fin du XIXe siècle. Les éléments qui la composent, premier niveau traité comme un soubassement à bossages, pilastres, niche sculptée, relèvent d'un goût éclectique qui utilise des éléments des XVIe, XVIIe et XVIIIe siècles.La différence de largeur de la parcelle sur la rue entre les deux cadastres provient sans doute de l'acquisition de la parcelle 453 (1832) correspondant à la·trame élémentaire du parcellaire ; la façade a ensui­te été refaite, intégrant cette nouvelle aile derrière la quatrième tra­vée ; la porte qui ouvrait sur le côté droit auparavant, se retrouve dès lors dans une position qui permet de privilégier sa travée par un traitement spécial du décor (monumentalisation par les deux pilastres colossaux). Cette façade est la plus originale parmi celles de la fin du XIXe siècle.

ANNEXES

La clé de la porte sculptée est ornée du monogramme C et R.

Destinationsimmeuble à logements
Dénominationshôtel
Aire d'étude et cantonCavaillon - Cavaillon
AdresseCommune : Cavaillon
Adresse : 2e hôtel Grand Rue
Cadastre : 1832 G1 452 ; 1982 CK 939

En l'état des observations, la partie la plus ancienne de la maison est l'escalier à deux volées de type 17e siècle dont le mur noyau est orné d'une colonne. La façade sur rue est plus étendue que sur le plan cadastral de 1832 et présente les caractères d'une architecture de la fin du 19e siècle : elle a sans doute été refaite dans le goût éclectique pour être harmonisée, après l'achat de la parcelle 453 de 1832 faisant la quatrième travée ; la porte, alors à droite, s'est retrouvée en position plus centrale, dans une composition classique et monumentale. Cette façade est en ciment.

Période(s)Principale : 17e siècle
Principale : 19e siècle
Auteur(s)Auteur : maître d'oeuvre inconnu

Le plan de la parcelle est de quatre ailes autour d'une cour carrée. Seul a été visité le corps de bâtiment sur la rue ; façade en ciment composée d'éléments des 16e, 17e et 18e siècles traduisant un goût éclectique : bossages en table, bossages à pointe de diamant, trumeaux en table moulurés, pilastres moulurés pour la travée centrale, pilastres cannelés et rudentés, niche à bossage (trois niveaux, quatre travées). Maison de deux étages sur rez-de-chaussée, double en profondeur et possédant trois ou quatre pièces dans la longueur. Dans l'axe de la porte s'étend vers la cour un passage couvert et partagé en deux par un arc en anse-de-panier. A son extrémité prend place l'escalier de plan rectangulaire, rampe-sur-rampe à noyau plein contre l'angle nord-ouest de la cour ; tous les repos et paliers sont couverts d'un arc en plein-cintre transversal reposant sur une colonne à chapiteau à l'extrémité du mur-noyau. L'élévation sur la cour : trois travées sur deux niveaux avec porte-fenêtre en arc segmentaire au centre.

Mursenduit
moellon
maçonnerie
Toittuile creuse
Plansplan rectangulaire régulier
Étagesrez-de-chaussée, 2 étages carrés
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturestoit à deux pans
Escaliersescalier intérieur : escalier tournant à retours sans jour en maçonnerie
Techniquessculpture
ReprésentationsVierge à l'Enfant
Précision représentations

Niche au premier niveau de la façade : Vierge à l'Enfant au rosaire. Traces de dorure.

Statut de la propriétépropriété privée
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Destombes Florence - Fray François - Marciano Florence
Marciano Florence

Opératrice de saisie Inventaire.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.