Logo ={0} - Retour à l'accueil

ferme

Dossier IA04002722 réalisé en 2014

Fiche

  • Elévation sud.
    Elévation sud.
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • étable
    • fenil
    • aire à battre

Dossiers de synthèse

Parties constituantes non étudiéesétable, fenil, aire à battre
Dénominationsferme
Aire d'étude et cantonPays Asses, Verdon, Vaïre, Var - Moustiers-Sainte-Marie
AdresseCommune : La Palud-sur-Verdon
Lieu-dit : les Bourras
Cadastre : 1835 A2 845, 847 ; 2014 Z3 314

L'origine de cette ferme pourrait remonter au 18e siècle, bien qu'elle ne soit pas figurée sur la Carte des frontières Est de la France, de Colmars à Marseille, dressée dans les années 1780.

Sur le cadastre de 1835, elle est séparée en deux parties, chacune mentionnée comme "bâtiment rural et cour". La partie orientale (1835 A2 845) appartient alors à Gastinel Pierre, lequel possède aussi des terrains mitoyens : "terre labourable" (1835 A2 840 et 844) et "pâture" (1835 A2 843). La partie occidentale (1835 A2 847) appartient à Dousselin Jean-Baptiste, qui possède une "aire" à battre mitoyenne (1835 A2 846) en plus de terrains à proximité immédiate : "terre labourable" (1835 A2 839, 848, 850 et 851) et "pré" (1835 A2 849).

La lecture des élévations montre que le bâtiment a connu plusieurs états successifs, issus d'extensions et de surélévations. Le bâtiment originel correspond à la partie sud-est, il possédait un toit à longs pans dont le fantôme est bien visible sur l'élévation sud. Ce bâtiment a été une première fois agrandi côté nord, en même temps qu'il était surélevé d'un demi-niveau, en conservant un toit à un pan. Ensuite, la partie ouest a été accolée, ainsi qu'une extension en excroissance placée à l'angle sud-ouest.

Ces agrandissements successifs ont été manifestement réalisés avant 1835, puisque le plan de masse de cette époque correspond au plan de masse actuel (hormis l'excroissance sud-ouest, totalement ruinée).

Période(s)Principale : 18e siècle , (?)
Secondaire : limite 18e siècle 19e siècle

Cette ferme est isolée à environ 2 kilomètres à l'est du village de La Palud, en contrebas de l'ancien chemin du Bas-Bourras.

Adossée perpendiculairement au sens de la pente, elle comporte un étage de soubassement, un rez-de-chaussée surélevé et un étage de comble.

L'étage de soubassement est séparé en trois parties, sud-est, nord-est et ouest, occupées chacune par une étable et accessibles par une porte piétonne ; la partie sud-est possède également une porte charretière ; la partie ouest est éclairée par un jour en fente.

Le rez-de-chaussée est séparé selon le même principe. La partie sud accueille le logis, qui est éclairé par deux fenêtres et un jour ; une pile d'évier est installée entre les deux fenêtres, son évacuation extérieure est constituée d'une section de canalisation en terre cuite. Une cheminée est adossée au mur de refend. La partie nord est réservée au fenil, accessible par une baie fenière et une porte charretière ouvertes dans le mur nord.

L'étage de comble est entièrement réservé au fenil, il est accessible par une baie fenière ouverte dans le mur nord, et est aéré par deux jours percés dans le mur sud.

L'ensemble du bâtiment est construit en maçonnerie de moellons calcaires, les chaînes d'angles sont en gros moellons équarris. La partie sud de l'élévation orientale reçoit un enduit rustique, les autres élévations reçoivent un enduit à pierres vues, ou un enduit à inclusions de petits cailloux et de tessons de tuiles. Les encadrements des ouvertures sont façonnés au mortier, avec un linteau en bois. Une terrasse maçonnée est accolée à l'angle nord-ouest ; le sol est dallé.

Le toit à longs pans est couvert en tuile creuse, l'avant-toit est constitué d'un rang de génoise peint en blanc.

Une dépendance, ruinée, était accolée à l'angle sud-ouest du bâtiment. Une aire à battre se trouve devant l'élévation nord.

Murscalcaire moellon sans chaîne en pierre de taille enduit
Toittuile creuse
Étagesétage de soubassement, rez-de-chaussée surélevé, étage de comble
Couverturestoit à longs pans
TypologiesF3a : ferme à maison-bloc à bâtiments accolés et/ou disjoints
Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • État de section du cadastre de la commune de La Palud, 1836. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains, 3 P 259.

    Section A, dite du Pinet.
Documents figurés
  • Plan cadastral de la commune de La Palud. / Dessin à l'encre sur papier par Gelinsky, géomètre du cadastre, 1835. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 105 Fi 144 1 à 105 Fi 144 14.

    Section A, feuille 2, parcelles 845 et 847, échelle d'origine 1/2500e.
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Laurent Alexeï