Logo ={0} - Retour à l'accueil

courée, du sous-lotissement Verne, dite courée de la Redonne

Dossier IA13000909 inclus dans quartier de la Fontaine-des-Tuiles réalisé en 1998

Fiche

Á rapprocher de

  • courée Fenouil-Puget
    Marseille 16e arrondissement, quartier de l' Estaque-Gare, 12 à 18 boulevard Fenouil, traverse Puget

Dossiers de synthèse

Cette courée offre le meilleur exemple de la cour-chemin tel que définie par Marcel Roncayolo à propos des courées du Nord. C'est l'unique exemple de ce type d'habitat dans tout le lotissement Farrenc.

Appellationscourée de la Redonne
Parties constituantes non étudiéesimmeuble à logements, buanderie, mur de clôture
Dénominationscourée
Aire d'étude et cantonGrand Projet de Ville, l'Estaque-les Riaux
AdresseCommune : Marseille 16e arrondissement
Lieu-dit : l' Estaque, quartier de la Fontaine-des-Tuiles
Adresse : 32 rue de la
Redonne
Cadastre : 1978 Estaque K 1 à 5, 370

La courée peut être datée des années 1912-1914, d'après les dates de construction des autres immeubles de l'îlot.

La courée était composée à l'origine de l'immeuble à logements en bordure de la rue Emile-Rouvière. Le petit bâtiment, édifié sur la cour, est probablement de construction légèrement postérieure. Il a amputé une partie de la cour commune. L'ensemble a gardé son statut de monopropriété.

Période(s)Principale : 1er quart 20e siècle
Auteur(s)Auteur :

La courée, située à l'extrémité nord de l'îlot, occupe une parcelle rectangulaire à l'angle des rues Emile-Rouvière et de la Redonne. Le plan masse est régulier, perpendiculaire à la voie. Un portail piéton sur la rue de la Redonne est l'unique accès à la courée, qui comprend cinq logements, quatre dans l'immeuble à logements, le cinquième dans la cour (parcelle K370).

La clôture côté rue Emile-Rouvière est formée par le gouttereau postérieur de l'immeuble à logements, côté Redonne par le mur pignon de ce bâtiment, puis par un mur de clôture et enfin par le mur pignon du cinquième logement implanté parallèlement aux premiers. La clôture en coeur d'îlot est matérialisée par des murs séparant la courée des cours-jardins des immeubles voisins. Au fond de la cour, la buanderie-toilettes est adossée au mur de clôture.

Chaque logement disposait d'une petite terrasse, délimitée par un mur-bahut, peut-être couverte par un auvent, suivant une disposition qui se trouve encore à la courée Fenouil-Puget (Référence IA13000888). Des transformations, apportées par l'actuel propriétaire, ont réduit la surface des terrasses privatives par la construction de salle de bains en excroissance volumétrique. La distribution intérieure de chaque logement est double en profondeur : accès direct dans une salle commune-cuisine qui commande l'entrée de deux chambres mitoyennes dont les fenêtres ouvrent sur la rue Emile-Rouvière. Malgré ces percements, l'ensemble offre un aspect très fermé à l'espace public.

Mursenduit
maçonnerie
Toittuile plate mécanique
Plansplan rectangulaire régulier
Étagesen rez-de-chaussée
Couverturestoit à longs pans
appentis
pignon couvert
Typologiescourée à cour-chemin ; immeuble à logements simple
Statut de la propriétépropriété privée
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Brunet Marceline - Fuzibet Agnès