Dossier d’œuvre architecture IA06003847 | Réalisé par
Prédal Christophe (Rédacteur)
Prédal Christophe

Responsable de la cellule "inventaire du patrimoine architectural et paysager" à la ville de Nice, depuis septembre 2018.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
  • recensement du patrimoine balnéaire, patrimoine de la villégiature de Nice
Immeuble dit Palais Salvi ou Salvy, un temps hôtel de voyageurs sous le nom d'Hôtel Royal
Œuvre étudiée
Auteur
Copyright
  • (c) Ville de Nice

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Nice - Nice
  • Commune Nice
  • Lieu-dit Mont-Boron
  • Adresse 1 boulevard Franck Pilatte
  • Cadastre 2019 KL 0174

Dans une demande formulée par les propriétaires du terrain (Salvi ou Salvy suivant les sources) entre 1841 et 1843, il est indiqué sur un plan accompagnant la demande, la mention « maison à construire actuellement par les riches frères Salvi ». On ne connaît pas, par contre, la date précise d'achèvement car le montant central de la porte d'entrée de l'immeuble conserve (visible en 2020) la datation 1850 sous un cartouche en imposte comportant le "S" de Salvi. Il est à l'époque le seul immeuble construit sur ce qui deviendra plus tard le boulevard de l'Impératrice, au pied du Mont-Boron.

Le bâtiment est mentionné dans les guides comme Hôtel Royal dès 1857. Il le demeure vraisemblablement jusqu'en 1866. Ce court laps de temps est peut-être la conséquence de son éloignement du centre-ville. Il redevient donc après1866 immeuble d'habitation mais accueille toujours des villégiateurs, cette fois-ci comme locataires. La maison est décrite ainsi par son propriétaire (date inconnue) : "Cette maison est en plein midi et au milieu d'un jardin dont les locataires ont la jouissance. La meilleure eau de la ville est dans la maison même, dérivant de la principale fontaine du port. C'est le propriétaire même qui meuble les appartements. On y jouit de la vue de la mer la plus étendue. La maison se trouve abritée des vents du nord et du nord-est qui dominent pendant l'hiver par la colline adjacente qui fournit une promenade fort agréable et qui est très fréquentée par MM les étrangers. Une écurie et remise est attenante à la maison et un bateau est établi par le propriétaire au milieu du port pour le passage gratuit de tous les locataires."

  • Période(s)
    • Principale : 2e quart 19e siècle , daté par source
  • Dates
    • 1850, porte la date

Immeuble rectangulaire de quatre étages sur rez-de-chaussée (dont un étage attique avec balcon). Il est vraisemblablement édifié en moellons recouverts d'enduit. Des photographies de la seconde moitié du 19ème siècle montrent un décor de façade peint au niveau des baies (encadrement et entablement triangulaire). Celui-ci a été remplacé par un décor stuqué. Le premier étage constitue un entresol, lié au rez-de-chaussée par un traitement de l'enduit en bossage. Par son ordonnancement, cet immeuble constitue un exemple d'architecture néo-classique, très présente dans le quartier du port, mais constituant un unicum dans ce quartier de villégiature qu'est le Mont-Boron. Toiture en tuiles plates mécaniques à longs pans et croupes. Escalier dans oeuvre.

  • Murs
    • pierre moellon enduit
  • Toits
    tuile mécanique
  • Étages
    4 étages carrés, entresol
  • Couvrements
  • Élévations extérieures
    élévation ordonnancée
  • Couvertures
    • toit à longs pans croupe
  • Escaliers
    • escalier dans-oeuvre
  • Énergies
  • Techniques
    • décor stuqué

Z Nice repérage

  • 01-DENO immeuble-hôtel
  • 02-CHRONO avant 1860
  • 03-CARACTERE non applicable
  • 04-TENDANCES néo-classique
  • 05-INTEGRITE complète
  • 06-VISIBILITE bonne
  • 07-SITUATION isolé
  • 08-IMPLANTATION sur rue
  • 09-MATERIAUX non applicable
  • 10-MACONNERIE enduit avec parements
  • 11-SUR FACADE non applicable
  • 12-ENTREE porte ornée
  • 13-TOIT non applicable
  • 14-COMBLES non applicable
  • 15-DOME non applicable
  • 16-BELVEDERE non applicable
  • 17-FRISE non applicable
  • 18-CERAMIQUE non applicable
  • 19-MATERIEUX GROS OEUVRE non applicable
  • 20-SITE dimension paysagère
  • 21-LOTISSEMENT non applicable
  • 22-PERGOLA non applicable
  • 23-JOINTS non applicable
  • 24-CLOTURES oui
  • 25-AGREMENTS oui
  • 26-COUR ANGLAISE non applicable
  • Statut de la propriété
    propriété privée

Bibliographie

  • CASTELA Paul, Histoire du paysage niçois : de la campagne à la ville. Nice : Institut d'études niçoise, 2016. 2 vol.

    p. 458
Date(s) d'enquête : 2019; Date(s) de rédaction : 2019
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général
(c) Ville de Nice
Prédal Christophe
Prédal Christophe

Responsable de la cellule "inventaire du patrimoine architectural et paysager" à la ville de Nice, depuis septembre 2018.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Articulation des dossiers