Dossier d’œuvre architecture IA00064544 | Réalisé par
  • inventaire topographique
Maison
Œuvre étudiée
Auteur
Copyright
  • (c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Dracénie Provence Verdon agglomération - Vidauban
  • Commune Vidauban
  • Lieu-dit Coua de Can
  • Cadastre 1976 B 1124
  • Dénominations
    maison
  • Parties constituantes non étudiées
    remise, grange, terrasse en terre-plein, fenil

1684 : toponyme Caudecan. Sur le cadastre de 1834, plusieurs bastides sont mentionnées dans ce quartier. La maison, de style 19e siècle, pourrait être postérieure, et avoir été construite dans la seconde moitié voire dans le dernier quart du 19e siècle. Le garage accolé côté sud pourrait être un ancien atelier, ajouté dans le premier quart du 20e siècle. L'édifice a été détruit à la fin du 20e siècle ou au début du 21e siècle.

  • Période(s)
    • Principale : 4e quart 19e siècle , (incertitude)
    • Secondaire : 1er quart 20e siècle , (incertitude)

La maison, aujourd'hui détruite, occupait en 1982 une situation isolée à la limite de la zone urbaine, à proximité immédiate de la gare de chemin de fer, et désormais entièrement intégrée à l'agglomération. Elle était construite sur un terrain plat, en maçonnerie de moellon non enduit. Elle comprenait trois niveaux : un rez-de-chaussée, un étage carré et un étage de comble. Le logis occupait le niveau intermédiaire, les parties agricoles (remise, grange et fenil) étant situées aux extrémités basse et haute. Une porte donnant sur la rue ouvrait sur un escalier de distribution intérieur qui menait à l'étage carré dévolu au logement. Depuis le mur-pignon sud à l'étage, on accédait à un toit-terrasse qui surmontait un garage moderne accolé à la maison, avec un garde-corps à décor de croisillons côté rue. Cette terrasse disposait d'un double accès, puisqu'on pouvait y parvenir depuis un escalier maçonné longeant le mur-pignon, fermé par une porte bâtarde sur la rue. Les ouvertures recevaient un traitement soigné : encadrement des baies en briques pleines harpées et arcs de décharge segmentaires dans le même matériau. La baie fenière à l'étage de comble était surmontée d'un mât de charge. L'avant-toit côté rue (mur gouttereau était traité par de la génoise et le toit à longs pans couvert de tuile creuse.

  • Murs
    • pierre
    • moellon sans chaîne en pierre de taille
  • Toits
    tuile creuse
  • Étages
    rez-de-chaussée, 1 étage carré, étage de comble
  • Couvertures
    • toit à longs pans
  • Escaliers
    • escalier dans-oeuvre
  • État de conservation
    détruit après inventaire
  • Statut de la propriété
    propriété privée

Bibliographie

  • MULON, Marianne. Recherches sur l'histoire de Vidauban (Var) : examen des données cadastrales. Dans Actes du 90e congrès national des Sociétés savantes, section Archéologie, Nice, 1965. Paris : Bibliothèque nationale, Comité des travaux historiques et scientifiques, 1966, p. 372-401.

    1684 : le toponyme "Caudecan" est cité.
Date d'enquête 1986 ; Date(s) de rédaction 1987
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général
Dossiers de synthèse
Articulation des dossiers