Dossier d’œuvre architecture IA00064537 | Réalisé par ;
Mosseron Maxence (Contributeur)
Mosseron Maxence

Chercheur au Service régional de l'Inventaire de la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur (2007-2022).

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
  • inventaire topographique
Ferme
Œuvre étudiée
Copyright
  • (c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Dracénie Provence Verdon agglomération - Vidauban
  • Commune Vidauban
  • Lieu-dit la Bastide Rouge
  • Cadastre 1834 D 211-214  ; 1976 D 228-236, 246, 247, 809
  • Dénominations
    ferme
  • Parties constituantes non étudiées
    bergerie, grange, pressoir à vin, puits, poulailler, étable à chevaux, four à pain, logement

L'ensemble existait au moins depuis le premier quart du 19e siècle puisqu'il est porté sur le cadastre de 1834, lequel mentionne une bastide, deux bastidons, un hangar et four à pain, dont les propriétaires étaient apparentés. L'état de section désigne en effet Antoine Courchet, ménager à la Bastide rouge, et Rossoline Courchet, épouse Bernardin. Des bâtiments furent ajoutés dans la seconde moitié du 19e siècle, dont un bâtiment important avec logis (devenu le bâtiment principal) ainsi qu'un gros entrepôt agricole qui a fait l'objet d'adjonctions successives depuis lors. Le plan de masse de cet ensemble après 1834 est composé d'une bergerie et avec grange, d'un poulailler, d'une autre bergerie de plain-pied, d'un logis daté 1882. Le four à pain mentionné en 1834 a disparu, remplacé par un autre, disjoint. L'activité de polyculture encore vivace dans la première moitié du 19e siècle a progressivement cédé la place à la viticulture, devenue prédominante dans le courant de la première moitié du 20e siècle. L'ensemble a désormais perdu sa vocation agricole et réunit plusieurs propriétaires.

  • Période(s)
    • Principale : 1er quart 19e siècle , (incertitude)
    • Principale : 4e quart 19e siècle
  • Dates
    • 1882, porte la date, daté par source

L'ensemble, isolé, est implanté en terrain plat au sud-est de l'agglomération. Construit en maçonnerie de moellons de pierre, de schiste et de grès enduits, il se présente sous la forme de plusieurs unités d'habitation accompagnées de dépendances agricoles, sans hiérarchie véritable, illustrant un développement latéral peu hiérarchisé. En 1986 le bâtiment principal se composait de deux niveaux : un rez-de-chaussée et un étage carré. Un escalier de distribution dans-oeuvre assurait l'accès à l'étage. Les toits à longs pans étaient couverts en tuile creuse et tuile mécanique. Un puits accompagne l'ensemble.

  • Murs
    • pierre moellon
    • schiste moellon
    • grès moellon
    • enduit
    • moellon sans chaîne en pierre de taille
    • appareil mixte
  • Toits
    tuile mécanique, tuile creuse
  • Étages
    rez-de-chaussée, 1 étage carré
  • Couvertures
    • toit à longs pans
  • Escaliers
    • escalier dans-oeuvre
  • Statut de la propriété
    propriété privée

plusieurs unités d'habitation peu ou pas hiérarchisées, développement latéral et dispersion (B14)

Date(s) d'enquête : 1986; Date(s) de rédaction : 1987
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général
Mosseron Maxence
Mosseron Maxence

Chercheur au Service régional de l'Inventaire de la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur (2007-2022).

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.