Copyright
  • (c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Pays Asses, Verdon, Vaïre, Var - Castellane
  • Commune Castellane
  • Adresse 21 rue Saint-Victor
  • Emplacement dans l'édifice choeur

Ce tableau pourrait dater du 4e quart du 18e siècle (1778) et avoir été réalisé pour orner les lambris du choeur, en pendant à saint André (IM04002791). Laurensi mentionne en effet en 1778, après avoir décrit les nouveaux lambris du choeur, "les deux tableaux avec leurs cadres placés et bénis la veille de la Toussaint, ils sont de la main d'un maître d'Aix". Il ne peut s'agir du tableau de saint isarn et de son pendant puisqu'ils sont mentionnés explicitement plus tard, en 1781, on peut donc en déduire qu'il parle alors des tableaux figurant saint André et saint Victor, juste derrière le maître-autel.

Le tableau a été restauré par Carol Descours-Poirson, restauratrice à Apt (84) au début de l'année 2013.

  • Période(s)
    • Principale : 4e quart 18e siècle , (incertitude)
  • Dates
    • 1778, daté par travaux historiques
  • Lieu d'exécution
    Commune : Aix-en-Provence

Toile en 1 lé vertical (?), la couleur de la préparation est brune, la couche picturale est fine.

Le cadre en bois est rapporté et doré.

  • Catégories
    peinture
  • Structures
    • rectangulaire vertical
  • Matériaux
    • toile, peinture à l'huile
  • Précision dimensions

    Dimensions du châssis : h = 162 ; la = 98.

  • Iconographies
  • Précision représentations

    Saint Victor est représenté en soldat romain, l'étendard crucifère qu'il brandit de sa main gauche est l'emblème de la légion thébaine (composée essenteillement de chrétiens), sa main droite tient la palme du martyre, derrière lui on aperçoit un arc et carquoi, ainsi que la roue d'un char. A ses pieds, à côté du casque de soldat, s'étalent ses attributs, signes de son martyre : peigne (?), le glaive pour la décapitation, les chaînes du prisonnier, le fouet pour la flagellation, la hache pour le pied coupé, les faisceau de verges pour les coups, la meule qui a tenté de le broyer. Au second plan, au bord de la mer, est figurée l'abbaye Saint-Victor, et, à l'arrière plan, peut-être le fort qui occupait, à la fin du 18e siècle, l'emplacement actuel de Notre-Dame-de-la-Garde.

  • État de conservation
    • oeuvre restaurée
  • Précision état de conservation

    Oeuvre restaurée. Traitement de conservation : dépoussiérage, refixage de la couche picturale, démontage de la toile originale, pose de bords de tension en intissé, mise en tension sur châssis neuf extensible, imprégnation du revers de la toile d'un fixatif afin de stabiliser les décollements de la couche picturale. Traitement de restauration : nettoyage de la peinture, masticage des lacunes, vernissage intermédiaire, retouche des zones de maticage et des zones d'usure (intégration illusionniste), vernissage.

  • Statut de la propriété
    propriété de la commune
  • Protections
    classé au titre objet, 1975/04/21

Documents d'archives

  • Petite chronique de Castellane 1775-1791. Document dactylographié, non publié, non paginé. Document réalisé à partir du manuscrit relié conservé aux archives municipales de Castellane (non coté) et aux archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence (série 3 E et notamment 3 E 43 /8). Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 8 01 056

    1778. "Le sanctuaire boisé tout en noyer et peint en marbre par le sieur Crisp d'Aix avec des dorures, des gradins et le tabernacle doré à plein avec le cartouche de l'Annonciation dont les bords sont dorés, le fond peint en émail, toutes les dorures par le sieur Mongé d'Aix. Les deux tableaux avec leurs cadres placés et bénis la veille de la Toussaint ils sont de la main d'un peintre d'Aix".
Date d'enquête 2013 ; Dernière mise à jour en 2013
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général