Auteur
Roucaute Gérard
Roucaute Gérard

Photographe au service régional de l'Inventaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur de 1968 à 2005.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Copyright
  • (c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Grand Projet de Ville, l'Estaque-les Riaux
  • Commune Marseille 16e arrondissement
  • Lieu-dit les Riaux, Corbières
  • Emplacement dans l'édifice port de la Lave

Le ponton-bigue, surnommé "Samsonne", a été fabriqué aux Pays-Bas et livré à Marseille en 1923 selon un témoignage oral ou en 1932 selon la date portée. D'une dimension et d'une puissance exceptionnelle pour un engin de levage flottant, il devait servir aux importants travaux de réaménagement du port, et particulièrement à l'agrandissement de la digue du large. Utilisée au lendemain de la Seconde Guerre mondiale pour extraire du port les épaves qui y avaient été coulées, la Samsonne a ensuite repris ses travaux en plaçant dans la jetée les blocs de béton de 450 tonnes qui en constituaient la base. Elle a également été équipée d'un système de levage de 150 tonnes et a été utilisée pour des travaux d'aménagement dans les ports des alentours : Fos-sur-Mer, Sète ou Port-de-Bouc. Elle a été ferraillée en 1994. Sa machine à vapeur est depuis conservée au musée de la réparation navale de Marseille et un de ses cabestans, le cabestan tribord, a été placé sur le site de Corbières où la Samsonne fut longtemps amarrée.

Le ponton-bigue, de fabrication Gusto, est un ponton métallique (en acier riveté) sur lequel se trouve un treuil de grande dimension d'une puissance de 450 tonnes. La flèche de la bigue, structure triangulée en acier rivetée d'une trentaine de mètres de long, repose sur une béquille. Le moteur, une machine à vapeur compound à 4 cylindres située au milieu du ponton, libérait une puissance de 250 CV. De marque Gusto-Shiedam également, il est équipé d'un ingénieux dispositif permettant une lubrification sur l'ensemble des corps de bielle et d'un imposant levier dont le but est de rendre possible la rotation de l'arbre lorsque la machine est à l'arrêt (dimensions approximatives du moteur : 2 X 2 X 3 mètres ; masse du moteur : 9800 kilogrammes). Le treuil comporte deux tambours, un premier qui flanque la cabine de la machine sur toute sa longueur, et un second, double, qui encadre la même cabine, de part et d'autre. Le premier est mû par l'intermédiaire d'une grande roue d'engrenage dont la taille est à chevrons tandis que les engrenages de la roue du second sont hélicoïdaux. La Samsonne était également équipée de deux cabestans et de trois guindeaux, un à l'arrière et deux à l'avant.

  • Catégories
    patrimoine portuaire
  • Matériaux
    • fer
    • fonte de fer
    • acier
  • Précision dimensions

    Dimensions non prises.

  • Inscriptions & marques
    • inscription concernant le fabricant, sur partie rapportée
  • Précision inscriptions

    Inscription concernant le fabricant et date (plaque vissée) : n° 669/Société Anonyme CHANTIERS GUSTO/FIRME A F SMULDERS/SCHIEDAM/ANNEE 1932.

  • Statut de la propriété
    propriété privée

Bibliographie

  • DAMONTE, Laurent - La mort d'un géant. Dans : CAPIAN, Saint-Tropez : Capian Méditerranée, n°11, 1995, p. 49-51.

Date d'enquête 1994 ; Dernière mise à jour en 2007
Édifice
présentation du secteur urbain l'Estaque-les Riaux

présentation du secteur urbain l'Estaque-les Riaux

Commune : Marseille 16e arrondissement