Logo ={0} - Retour à l'accueil

ouvrage fortifié dit tour pentagonale

Dossier IA04000962 réalisé en 2006

Fiche

Précision dénominationtour
AppellationsTour Pentagonale
Dénominationsouvrage fortifié
Aire d'étude et cantonPays Asses, Verdon, Vaïre, Var - Castellane
AdresseCommune : Castellane
Cadastre : 1834 Fu 65 ; 2008 AB 394

Les fortifications de Castellane sont traditionnellement datées de 1359 et des années qui ont suivi. Si la tour pentagonale peut remonter à la seconde moitié du 14e siècle, il n'est pas possible de dire quand sont intervenues les transformations observables notamment au niveau du mâchicoulis et de la gorge. La tour a été classée monument historique en 1921.

Période(s)Principale : 2e moitié 14e siècle
Dates1359, daté par travaux historiques

La tour pentagonale est la plus imposante du système de fortification de la ville. Elle est aussi la mieux conservée et la plus élevée, puisque si elle n'est pas la plus haute (elle mesure un peu moins de 20 m de hauteur), elle est malgré tout construite au point le plus haut des remparts. De plan pentagonal, mais d'un pentagone irrégulier (comme la tour qui se situe à l'angle des places Marcel-Sauvaire et de l'église, IA04001018), elle comporte cinq étages. Il s'agit d'une tour ouverte à la gorge, même si l'élévation intérieure a été largement murée au cours des siècles. Sa maçonnerie est composée de petites assises assez irrégulières en moellons calcaire équarris. Les chaînes d'angles, en pierre de taille, sont pour l'essentiel en tuf. Au quatrième étage, les chaînes sont constituées de pierres de taille de grand appareil, bossagées. Ce niveau est en outre couronné d'un mâchicoulis dont il ne reste que les consoles à ressaut à quatre quarts-de-rond. Le mâchicoulis lui-même a cédé la place à un étage couvert d'un toit en bâtière et couvert de tuiles creuses. On peut encore voir les traces de deux archères dans la maçonnerie de la tour. La première sous les consoles du mâchicoulis de l'élévation nord-est, et la seconde au niveau du 2e étage, dans l'élévation ouest.

Murscalcaire
tuf
moellon
pierre de taille
Toittuile creuse
Couverturestoit en bâtière

L'intérieur n'a pas pu être visité lors de l'enquête.

Statut de la propriétépropriété de la commune (?)
Intérêt de l'œuvreà signaler
Protectionsclassé MH, 1921/08/12

Références documentaires

Bibliographie
  • LAURENSI, Joseph. Histoire de Castellane ou Connaissance exacte des changements survenus à cette ville des différentes parties qui la composent des lieux qui en dépendent des évènements qui la concernent par rapport au gouvernement ecclésiastique et séculier avec une suite chronologique et historique des évêques de Senez, 1775. - Castellane : Gauthier Imprimeur, 1898 (première édition : 1775), 555 p. : notes.

    p. 163, 278 et 444 : construction des fortifications de Castellane à partir de 1359. Agrandissement au 16e siècle. Etat des fortifications au 18e siècle.
  • Mesqui, Jean. Parements à bossage dans la fortification et le génie civil en France au Moyen Âge. Dans : Études de castellologie médiévale, XIII, acte du colloque international tenu à Wageningen, 31 août - 6 septembre 1986, 1987, p. 97-126.

    p. 97-126
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Buffa Géraud