Logo ={0} - Retour à l'accueil
Eglise paroissiale Saint-Pierre-et-Saint-Pons

Ostensoir-soleil de style néogothique

Dossier IM04002908 réalisé en 2011

Fiche

  • Vue générale.
    Vue générale.
  • Impression
Dénominationsostensoir
Appellationsstyle néogothique
Aire d'étude et cantonPays Asses, Verdon, Vaïre, Var - Annot
AdresseCommune : Le Fugeret

L'ostensoir a été réalisé par l'orfèvre lyonnais Armand-Calliat en 1870, il s'agit du modèle exposé à Rome. La facture de l'achat de cet objet est conservée dans les archives de la sacristie.

L'ostensoir est par la suite mentionné dans la visite pastorale de 1870, dans la rubrique acquisitions depuis la dernière visite : "un ostensoir en argent doré", puis dans l'inventaire de 1906 : "un ostensoir donné en 1870".

Période(s)Principale : 3e quart 19e siècle
Dates1870, daté par source
Lieu d'exécutionCommune : Lyon
Auteur(s)Auteur : Armand-Calliat , dit(e)
Armand-Calliat , dit(e)

Thomas-Joseph Armand épouse en 1853 Jeanne Calliat, héritière par son père d'une fabrique d'orfèvrerie à Lyon tenue par François-Philibert-Marie Calliat. Il reprend l'atelier d'orfèvrerie avec son épouse et sa belle-soeur et fonde la maison Armand-Calliat et soeur. Le poinçon est insculpé en 1854. La maison Armand-Calliat est primée aux expositions universelles de 1862, 1867, 1878, 1889 et 1900.

A la mort de Thomas-Joseph, l'atelier est repris par son fils, Joseph, le poinçon reste le même. Ce dernier est insculpé à nouveau en 1901, puis est biffé en 1907.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
orfèvre signature

Ostensoir de style néogothique : pied polylobé, noeud à boutons, répertoire ornemental, forme également polylobée autour de la monstrance. Effet de polychromie : le métal laissé lisse est doré, le décor, ciselé au mat, est argenté. Frise gravée sur la bordure du pied. Email cloisonné sur le quadrilobe de la monstrance, également éléments de décor fondus rapportés. Alternance de rayons droits et de rayons flammés pour le soleil.

Catégoriesorfèvrerie
Structurespied, polylobé
Matériauxargent, repoussé, ciselé, ciselé au mat, émail cloisonné, décor à la molette, doré, gravé, décor rapporté
Précision dimensions

Dimensions : h = 58 ; d (pied) = 19 ; pds = 278 g.

Précision représentations

Décor ornemental de polylobes, rosette et fleurons. Les quatre évangélistes et le Tétramorphe sont figurés dans les lobes autour de la monstrance.

Inscriptions & marquespoinçon garantie et titre argent après 1838, sur l'oeuvre
poinçon de maître, sur l'oeuvre
Précision inscriptions

Poinçons insculpés sur la bordure du pied. Poinçon garantie et titre après 1838 (tête de Minerve). Poinçon de maître : dans un losange horizontal, A S C surmontées d'une abeille.

État de conservationmauvais état
Précision état de conservation

Dorure usée. Croix sommitale partiellement brisée. Il manque un rayon de la gloire. Lunule manquante.

Statut de la propriétépropriété de la commune
Intérêt de l'œuvreÀ signaler

Références documentaires

Documents d'archives
  • Facture et bon de livraison d'un ostensoir réalisé par l'orfèvre Armand-Calliat pour l'église paroissiale du Fugeret. 26 juin 1870. Archives paroissiales, Le Fugeret : non coté.

    Document manuscrit.
  • Procès-verbaux des visites pastorales, évêché de Digne, doyennés d’Allos, Annot, Banon, Barcelonnette, Barrême, de 1840 à 1879. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 2 V 86

    Visite pastorale du 5 septembre 1870..
  • Direction générale des domaines. Inventaire des biens dépendant de la fabrique paroissiale du Fugeret dressé en exécution de l'art. 3 de la loi du 9 décembre 1905. 7 février 1906. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 1 V 65.

(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Masson-Lautier Maïna