Logo ={0} - Retour à l'accueil

moulin à farine (moulin du Pali)

Dossier IA04001534 réalisé en 2009

Fiche

Appellationsmoulin du Pali
Dénominationsmoulin à farine
Aire d'étude et cantonPays Asses, Verdon, Vaïre, Var - Entrevaux
Hydrographiesvallon des Miolans
AdresseCommune : Saint-Pierre
Lieu-dit : le Pali
Cadastre : 1990 B 459

Le 3 mai 1899, Auguste Maure a demandé l'autorisation de construire un moulin à farine sur le vallon de Miolans. L'installation a été autorisée pendant l'été et le moulin a vraisemblablement été construit aussitôt. Il a été modernisé à partir de 1936 (témoignage oral) par son nouveau propriétaire qui a partiellement renouvelé les installations du moulin, notamment le blutoir et les trémies qui ont alors été refaits par un menuisier dénommé Barret. De nouvelles meules ont également été récupérées d'un moulin abandonné situé dans la clue de Sigalle. Vers 1946-1947, le moulin a été électrifié sans que ne soit démontée la grande roue hydraulique. Un bar-restaurant a été aménagé vers 1950. Le bâtiment a alors été agrandi (ajout de la travée nord, nouveau toit). Le moulin a ensuite connu un pic d'activité, puisqu'il était alors le seul encore en fonctionnement dans un très large rayon, tout particulièrement depuis l'incendie du moulin des Scaffarels d'Annot vers 1970. Le moulin du Pali a cependant cessé de tourner à la fin de l'année 1979.

Période(s)Principale : 4e quart 19e siècle
Dates1899, daté par source

Le moulin du Pali est situé à la confluence des vallons de Miolans et de Saint-Antonin. Il tournait grâce à aux eaux du vallon de Miolans dérivées sur une longueur d'un peu plus d'un kilomètre. Ces eaux étaient accumulées dans un grand bassin de 50 m de longueur et d'une quinzaine de mètres de largeur d'où partait une conduite en bois ouverte conduisant l'eau au sommet de la grande roue hydraulique à augets de 5,20 m de diamètre. Cette roue, logée dans un massif en maçonnerie appuyé contre le mur est du moulin, est en mauvais état. Sa structure est métallique et ses augets, pour la plupart détruits, sont en bois. Le plan du bâtiment est rectangulaire. A l'intérieur, contre le mur pignon est, se trouvent les mécanismes (grand volant d'inertie, engrenages démultiplicateurs, ainsi que les roues d'engrenage et le moteur qui datent de l'électrification du moulin). Juste au-dessus, l'unique paire de meule, avec sa trémie et sa potence. Dans le reste de la pièce principale se trouvent encore le blutoir et la laveuse. La trieuse centrifuge a été enlevée. Le mur gouttereau sud est percé, à l'étage, de quatre fenêtres, alors que le mur pignon est n'en comporte que deux. Ces dernières sont couvertes en arc segmentaires. Le toit à deux pans déborde sur les élévations par l'intermédiaire de chevrons et de saillies de rive.

Murscalcaire
enduit
moellon
Toittuile plate mécanique
Étagesrez-de-chaussée, 1 étage carré
Couverturestoit à longs pans
Escaliers
Énergiesénergie hydraulique
roue hydraulique verticale
État de conservationétablissement industriel désaffecté

moulins à farine

nombre de roues1
sens de la roueverticale
matériaux de la rouemixte
diamètre de la roue5.2
type de meulesdonnée non collectée
présence d'un fournon
présence d'une cuve de chargenon
présence d'un resevroir CNnon applicable
présence d'une cuve de charge CNnon applicable
position sur le canal d'amenée CNnon applicable
longueur du canal d'amenée en dizaine de mètres CNnon applicable
distance séparant le moulin et le bourg dont il dépend en dizaine de mètres CNnon applicable
orientation du bâtiment CNnon applicable
plan du bâtiment CNnon applicable
date de réalisation du cadastre napoléoniennon applicable
Statut de la propriétépropriété privée, []

Références documentaires

Documents d'archives
  • Construction d'un moulin à farine sur le vallon de Miolans - Plan des lieux. / Dessin à l'encre sur papier, par Ravel, ingénieur, 14 juin 1899. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains, S 956.

(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Buffa Géraud