Logo ={0} - Retour à l'accueil

maison

Dossier IA04001405 réalisé en 2008

Fiche

Dossiers de synthèse

Parties constituantes non étudiéesresserre, porcherie, séchoir, cour
Dénominationsmaison
Aire d'étude et cantonPays Asses, Verdon, Vaïre, Var - Castellane
AdresseCommune : Saint-Julien-du-Verdon
Adresse : 3e maison
Cadastre : 1834 B2 856 ; 1983 B2 526

La date 1679 est gravée sur le claveau central de la porte d'entrée ; il s'agit probablement de la date de construction, et non d'une campagne de reprise. Sur le cadastre de 1834, elle est mentionnée comme maison rurale et patègue (cour) et appartient alors à Gibert Paulin-Marie, lequel possède également un bâtiment mitoyen, à usage d'écurie et grenier à foin. Les aménagements des deux étages carrés ont été largement repris dans les années 1930, comme en témoignent les sols en carreaux de ciment.

Période(s)Principale : 4e quart 17e siècle
Principale : 2e quart 20e siècle
Auteur(s)Auteur :

Cette maison est située à l'angle sud-ouest de l'îlot central du village. Elle est adossée au rocher et est mitoyenne sur deux côtés. Elle comporte quatre étages : un rez-de-chaussée, deux étages carrés et un étage de comble. Le rez-de-chaussée est occupé à l'origine par deux resserres dont une à usage de porcherie, couvertes de voûtes d'arêtes. Ces deux travées sont séparées par un couloir couvert en berceau plein-cintre donnant accès à un escalier tournant en fonds de parcelle. La construction d'une cloison en maçonnerie banchée a séparé la travée de droite en deux pièces : une pièce de logis côté rue, qui possède une cheminée adossée et un coffre à grain en maçonnerie et une resserre, couverte par une voûte en berceau segmentaire tronquée. A cet étage, les murs et les plafonds reçoivent un enduit grossier. Les deux étages carrés sont réservés au logis ; les murs et les plafonds sont enduits ; les sols sont en carreaux de ciment, sauf dans une pièce où la chape de mortier sur plancher a été conservée. L'étage de comble est occupé par un grenier qui a pu servir de séchoir ; le sol est une chape de mortier sur plancher. Un escalier intérieur, tournant, dessert les deux étages carrés et l'étage de comble depuis le rez-de-chaussée. L'ensemble est construit en maçonnerie de moellons calcaires ; l'enduit est à pierres vues. L'encadrement de la porte principale, en arc plein-cintre, est en pierre de taille calcaire ; il porte un chronogramme gravé. Les encadrements des autres ouvertures sont façonnés au mortier, avec linteau en bois ; les fenêtres sont occultées par des contrevents à persiennes. La charpente est à pannes ; le toit à un pan est couvert en ciment-amiante en remplacement des tuiles creuses d'origine ; l'avant-toit est réalisé par un rang de génoise ; la saillie de rive du pignon est réalisée en charpente légère.

Murscalcaire
moellon sans chaîne en pierre de taille
Toitciment amiante en couverture, tuile creuse
Étagesrez-de-chaussée, 2 étages carrés, étage de comble
Couvrementsvoûte en berceau plein-cintre
voûte en berceau segmentaire
voûte d'arêtes
Couverturestoit à un pan
Escaliersescalier intérieur : escalier tournant
TypologiesA3 : maison avec parties agricoles en parties basses et hautes
Statut de la propriétépropriété privée, []
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Laurent Alexeï