Logo ={0} - Retour à l'accueil

Maison

Dossier IA04003040 inclus dans écart d'Ondres réalisé en 2011

Fiche

Dossiers de synthèse

Parties constituantes non étudiéesétable, remise agricole
Dénominationsmaison
Aire d'étude et cantonPays Asses, Verdon, Vaïre, Var - Allos-Colmars
AdresseCommune : Thorame-Haute
Lieu-dit : Ondres
Cadastre : 2019 B 297
Précisions

La maison fut construite en 1884 pour un dénommé Joseph Florens, comme l'attestent les matrices cadastrales des propriétés bâties pour la période 1882-1914. La tête sculptée accompagnée d'une date portée (1851) est donc un remploi, et peut-être même un pastiche. Le bâtiment y est dûment qualifié de "maison" et de "construction nouvelle". Il aurait servi de douane et aurait également abrité un temps l'école du hameau. Il a en tout cas résisté à la déshérence du village, complètement abandonné après la Deuxième Guerre mondiale et qui a fait l'objet d'une vaste entreprise de reconstruction-restauration à partir de la fin des années 1950. Une terrasse d'agrément a été ajoutée à la façade sud-est au début des années 2000, et le mur-pignon de cette façade a alors été ouvert à l'étage de soubassement pour un accès facilité à ce niveau. Concomitamment ont été restaurés le balcon filant ainsi que la couverture du toit.

Période(s)Principale : 4e quart 19e siècle
Secondaire : 1er quart 21e siècle
Dates1884, daté par source

La maison se présente sous la forme d'un bâtiment accolé perpendiculairement à la pente, de quatre niveaux (étage de soubassement, rez-de-chaussée surélevé, étage carré et étage de comble) d'environ 75 m2 au sol chacun. La mise en oeuvre, traditionnelle, utilise des moellons de calcaire et de grès liés au mortier de chaux sans enduit de couvrement. L'intérieur n'a pas pu être visité. Cependant, l'étage de soubassement correspond à une étable et remise avec entrée par une porte à deux battants dissymétriques sur la façade sur gouttereau sud-est. Le rez-de-chaussée surélevé ainsi que l'étage carré correspondent aux niveaux d'habitation, qui disposent chacun de deux foyers, à chaque niveau d'habitation. On accède au premier niveau de logis par une porte située sur le mur-pignon sud-est, qui ouvre sur un escalier droit maçonné menant aux étages supérieurs. Le rez-de-chaussée surélevé n'est éclairé que par trois fenêtres en façade sud-ouest. L'étage carré est quant à lui éclairé par une fenêtre en façade sud-ouest ainsi que par une autre sur le mur-pignon sud-est. Une porte-fenêtre ouvre sur un balcon filant, protégé par un égout retroussé. L'étage de comble tenait lieu de fenil. Il comprend une porte haute sur chacun des murs-pignons. Le toit à longs pans et forte pente, autrefois couvert en bardeau de mélèze, est aujourd'hui protégé par du bac acier.

Une terrasse talutée avec mur de soutènement a été adjointe dans le prolongement de la façade sud-ouest. On peut y accéder depuis la remise-étable, donc depuis l'intérieur, puisqu'une ouverture a été ménagée dans le mur-pignon sud-est.

Murscalcaire moellon
grès moellon
Toitbardeau
Étagesétage de soubassement, rez-de-chaussée surélevé, 1 étage carré, étage de comble
Couverturestoit à longs pans
Escaliersescalier dans-oeuvre : escalier droit en maçonnerie
TypologiesA3a : maison avec parties agricoles en parties basses et hautes
Statut de la propriétépropriété d'une personne privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Département des Basses-Alpes/Arrondissement de Castellane/Canton de Colmars/Commune de Thorame-Haute/Cadastre/ Matrices cadastrales des propriétés bâties [1882-1914]. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 3 P 1108.

(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Mosseron Maxence
Mosseron Maxence (1976 - )

Chercheur au Service régional de l'Inventaire de la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur (2007- )


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.