Logo ={0} - Retour à l'accueil

maison Verdollin Fabre

Dossier IA04002083 inclus dans village d'Annot réalisé en 2009

Fiche

Dossiers de synthèse

Appellationsmaison Verdollin Fabre
Dénominationsmaison
Aire d'étude et cantonPays Asses, Verdon, Vaïre, Var - Annot
AdresseCommune : Annot
Adresse : rue
des Moulins
Cadastre : 1830 F 121 ; 2010 OF 89, 92, 361

Cette maison comporte des bâtiments construits à différentes périodes.

La partie la plus ancienne est naturellement celle qui se situe intra muros et pourrait dater du milieu du Moyen Age. Adossée à la ligne de fortification originelle, elle est selon toute vraisemblance le résultat de l'agrégation de trois maisons différentes (on observe un décalage systématique en hauteur comme si la maison avait auparavant occupé trois parcelles différentes). Ce regroupement est antérieur à 1830 puisque le parcellaire a déjà à cette date la même forme qu'aujourd'hui. La façade régulière donnant rue Saint-Jean est le résultat d'une reprise totale au début du 20e siècle. La grande cage d'escalier intérieure peut dater de la même campagne de travaux, à moins qu'elle ne soit contemporaine du carrelage à motif géométrique qui se trouve dans un des salons et qui daterait des année 1880 (témoignage oral).

L'extension par-dessus la rue des moulins est plus ancienne, peut-être du 17e siècle, tout comme le bâtiment qui se trouve en bordure du grand jardin. Celui-ci était à l'origine le pré communal, comme en atteste un bail du moulin à foulon communal datant de 1486.

Cette maison est la propriété d'une importante famille annotaine qui a donné un grand nombre de consuls puis de maires à la communauté. Sous l'Ancien Régime, cette famille compte des hommes de lois (notaires, avocats). Le plus connu d'entre eux est Jacques Verdollin (1738-1793), député aux États généraux puis à la Convention. La maison appartient à Jean-Joseph Alexandre David (juge de paix) en 1830 puis à Eugène Fabre, qui entreprend les importants travaux du début du 20e siècle (témoignage oral).

Période(s)Principale : Milieu du Moyen Age
Principale : Temps modernes , (?)
Secondaire : 4e quart 19e siècle , (?)
Secondaire : 1ère moitié 20e siècle

Cette grande maison (une des plus vastes du vieux village) se compose de deux parties bien distinctes.

La première, issue du regroupement de trois maisons différentes, est construite contre l’enceinte fortifiée, intra muros. Son entrée donne dans un renfoncement de la rue Saint-Jean, à côté de la place de l'église. En plan, la disposition de cette parcelle indique que la logique d’agrandissement par annexion de constructions voisines a buté sur une maison restée autonome alors qu'elle est quasiment intégralement incluse dans la parcelle Verdollin. L’élévation du côté de la rue des moulins se confond avec la muraille fortifiée. On retrouve visuellement la séparation correspondant aux anciennes parcelles : les travées nord et sud sont nettement séparées des deux travées centrales et leurs baies ne sont pas à la même hauteur.

Cette partie de la maison possède un étage de soubassement, un rez-de-chaussée surélevé, deux étages carrés et un étage de comble. L'étage de soubassement, qui abrite des caves et qui est aussi accessible par la rue des moulins, est de hauteur variable. Il comporte cinq caves, pour la plupart voûtées en berceau, perpendiculaires à l'enceinte et distribuées par des dégagements irréguliers voûtés d'arêtes. On observe une ancienne archère voûtée au fond de l'une d'elle et un caucadour (cuve où on foule le vin) dans une autre. Toutes les caves ne sont cependant pas distribuées par le même accès. Une d'entre elles, voûtée d'arêtes et séparée des premières, est accessible par une porte donnant rue des moulins.

La grande cage d'escalier à jour central distribue toute cette partie de la maison. Ses volées sont à deux quarts tournants.

L’intérieur comporte des décors de différentes époques : les voûtes d'arêtes de la cuisine s'appuient sur des culots ornés en gypserie, les sols sont carrelés (le plus souvent avec des tomettes ; on remarque également un carrelage à motifs géométriques) et des cheminées à manteaux de bois marquetés sont observables dans les chambres.

Les toits à deux pans sont couverts de tuiles creuses. Leur débord est formé de deux rangs de génoises.

La seconde partie, plus réduite, se trouve de l'autre côté de la rue des moulins. Elle se dresse en bordure d'un grand jardin arboré qui fait aujourd'hui partie de la propriété et qui fut pendant longtemps le grand pré de la ville. Cette partie n'a pas été visitée lors de l'enquête.

Entre les deux parties se dresse un passage surélevé, partiellement habitable. D'une longueur de douze mètres, il ne compte qu'un étage. Sa voûte en berceau est garnie de lunettes. L'extrémité sud du passage surélevé est découverte et donne directement accès au portail qui surplombe le long escalier descendant au jardin.

Mursgrès moellon
Toittuile creuse
Étagesétage de soubassement, rez-de-chaussée surélevé, 2 étages carrés, étage de comble
Couvrementsvoûte en berceau
voûte d'arêtes
Couverturestoit à deux pans
Escaliersescalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours avec jour en maçonnerie
Précision représentations

Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Mise à bail, par la communauté d’Annot, du moulin à foulon. Copie du 18e siècle d'un acte de 1486. Collection particulière.

    L'acte mentionne le moulin à foulon « situé dans le territoire de ladite ville d’Annot sous le moulin à farine et sous le grand foulon de ladite ville d’Annot et ayant pour confronts ledit grand foulon, le jardin de Pierre Gastaud, la limite éloignée du Pré de la ville, et tous ses autres confins."
Documents figurés
  • Plan cadastral de la commune d'Annot, 1830. / Dessin à l'encre sur papier par Builly, géomètre du cadastre, 1830. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 105 Fi 008/1 à 105 Fi 008/16.

Bibliographie
  • DAMON, Jean-Louis. Annot. Cité des Grès, deux mille ans d’histoire. 2011, 67 p.

(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Buffa Géraud