Logo ={0} - Retour à l'accueil

maison, actuellement immeuble

Dossier IA04001615 inclus dans village d'Entrevaux réalisé en 2009

Fiche

Dossiers de synthèse

Destinationsimmeuble
Parties constituantes non étudiéesétable, resserre, séchoir
Dénominationsmaison
Aire d'étude et cantonPays Asses, Verdon, Vaïre, Var - Entrevaux
AdresseCommune : Entrevaux
Adresse : rue du
Four
Cadastre : 1816 G 297 ; 2006 G 201

La maison est très certainement datable de la seconde moitié du 17e siècle. Elle est portée sur le cadastre napoléonien et présente la même emprise au sol aujourd'hui qu'en 1816. Au tournant du 20e siècle vraisemblablement, elle a été lotie en plusieurs appartements, un par étage d'habitation, ce qui n'a pas entraîné de modification structurelle. La façade principale a fait l'objet d'un ravalement complet au début du 21e siècle.

Période(s)Principale : 2e moitié 17e siècle , (?)
Secondaire : limite 19e siècle 20e siècle , (?)
Secondaire : 1er quart 21e siècle

Il s'agit d'une maison typique entrevalaise, construite en maçonnerie de moellons calcaire liés au mortier de chaux et de sable. Elle présente une travée unique donc étroite (inférieure à 4,50 m.). Inscrite dans la pente, elle se déploie sur cinq étages : un étage de soubassement dévolu à l'étable voûtée en berceau (avec, peut-être, une resserre dans le prolongement), un rez-de-chaussée surélevé et deux étages carrés (tous trois dévolus au logis) puis un étage de comble servant de séchoir. Le bâtiment, cerné par trois maisons mitoyennes, présente un toit à pan unique couvert en tuile creuse. En façade, les deux portes disposent d'un encadrement en pierre de taille : celui de la porte menant à l'étable à gauche est surbaissé alors que celui de la porte menant au logis présente un linteau monolithe. On accède à l'entrée desservant les étages d'habitation par un degré droit de quatre marches perpendiculaire à la façade. La porte ouvre sur un escalier en vis maçonné. Chaque niveau de logement ne dispose que d'une pièce unique avec alcôve dont la modeste emprise au sol du bâtiment, une fois retiré l'espace dévolu à la cage d'escalier, détermine une superficie inférieure à 15 mètres carrés. La façade, ravalée très récemment, avec bandeau et encadrement feints des ouvertures (fenêtres d'habitation et jour éclairant la cage d'escalier), occulte tout le décor d'origine. L'avant-toit à deux rangs de génoise paraît quant à lui plus crédible.

Murscalcaire moellon enduit
Toittuile creuse
Étagesétage de soubassement, rez-de-chaussée surélevé, 2 étages carrés, étage de comble
Couverturestoit à un pan
Escaliersescalier dans-oeuvre : escalier en vis en maçonnerie
TypologiesA3 : maison avec parties agricoles en partie basse et haute
Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents figurés
  • Plan cadastral de la commune d'Entrevaux, 1816 / Dessin à l'encre par Allemand, Aubert, Beaudun, Mathieu, 1816. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 105 Fi 076 / 001 à 028.

(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Mosseron Maxence
Mosseron Maxence (1976 - )

Chercheur au Service régional de l'Inventaire de la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur (2007- )


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.