Logo ={0} - Retour à l'accueil

lotissement concerté

Dossier IA84000585 réalisé en 1987

Fiche

HISTORIQUE

Le lotissement concerté de la Condamine a été construit par un archi­tecture marseillais, Louis Olmeta, en deux tranches :

- la première, antérieure à 1956, ne comprend que l'immeuble A, sur lequel porte cette étude,

- la seconde tranche, dont le projet est daté de janvier 1956, comprend les six autres immeubles (projet conservé à l'Office départe­mental des H.L.M., à Avignon).

DESCRIPTION

Situation

Le lotissement occupe une vaste parcelle rectangulaire entre les avenues de la Libération et du Général de Gaulle. Le bâtiment A en constitue la façade antérieure ouest sur l'avenue de la Libération.

Composition d'ensemble

A est un corps de bâtiment parallélépipédique, comportant trois entrées saillantes identiques sur le côté ouest ; immeuble à l'ori­gine isolé, sur lequel sont venus se greffer B et C.

Matériaux

Élévations extérieures en blocage relevées d'éléments en pierre et en ciment armé.

Escaliers revêtus d'une pierre jaune foncé.

Rampes métalliques.

Structure

L'immeuble se compose de trois étages carrés au-dessus d'un rez-de­ chaussée surélevé et d'un étage de cave. Trois vestibules en hors­-œuvre sur la façade ouest introduisent aux cages d'escalier qui dis­tribuent sur chaque palier deux appartements nord et sud. Escaliers suspendus à deux volées de huit marches en retour à droite autour d'un jour. Dans l'ensemble, les appartements (non visités) s'ouvrent sur de modestes balcons est et ouest ; ceux situés à l'extrémité sud de l'im­meuble comportent des loggias occupant toute la façade méridionale.

Façade antérieure ouest, vestibule d'entrée.Façade antérieure ouest, vestibule d'entrée.

Élévations

- Élévation antérieure ouest

Façade à quatre niveaux couronnés par une corniche, et percée de nombreuses baies rectangulaires sur le rythme alterné de fenêtres sim­ples et de fenêtres à baies jumelles.

Au premier niveau, les trois vestibules en saillie s'ouvrent par une porte sud ; leur face ouest est constituée par une claire-voie en béton, motif qui se retrouve systématiquement pour l'une des baies de chacune des fenêtres doubles.

- Élévation postérieure est

Façade sur laquelle se détache un plus grand nombre de balcons, mais comportant les mêmes baies rectangulaires, entourées d'un chaînage har­pé se détachant en pierre sur le mur en blocage.

Façade postérieure est.Façade postérieure est.

- Élévations latérales nord et sud

Opposition logique dans le traitement de ces deux façades : au nord, mur aveugle en grand appareil irrégulier ; au sud ensemble de loggias bordées par des rampes métalliques.

Couverture

Toit à croupes et tuiles creuses.

Distribution intérieure

Dans les vestibules, sol revêtu d'une mosaïque de pierre ; sur les murs, un flocage de couleur marron-jaune ; menuiseries en bois vernis.

Les escaliers revêtus d'une pierre jaune foncé ont des rampes métal­liques à barreaux droits.

CONCLUSION

Cet immeuble à appartements, la première des H.L.M. construites à Cavaillon, a fait l'objet d'un certain soin notamment dans le traitement des élévations extérieures : un jeu sur les matériaux mêle blocage à reliefs de pierre, surfaces appareillées, claires-voies en béton. Plus traditionnelle, la distribution a pour seule originalité les vestibules en hors-œuvre qui animent la longue façade ouest, élément absent des bâtiments de la Condamine construits postérieurement.

Parties constituantes non étudiéesimmeuble
Dénominationslotissement concerté
Aire d'étude et cantonCavaillon - Cavaillon
AdresseCommune : Cavaillon
Adresse : 2e lotissement place François-Thourel

Le lotissement concerté de la Condamine a été construit par un architecte marseillais, Louis Olmeta, en deux tranches : la première, antérieure à 1956, ne comprend qu'un seul immeuble et la seconde tranche, dont le projet est daté de janvier 1956, comprend les six autres.

Période(s)Principale : 3e quart 20e siècle
Dates1956, daté par source
Auteur(s)Auteur : Olmeta Louis architecte signature

Le lotissement occupe une vaste parcelle qui comporte sept unités d'habitation, trois contigues, trois autres isolées et parallèles, la dernière isolée et située orthogonalement. Un seul sera étudié, l'unité originelle : corps de bâtiment parallélépipédique, comportant trois entrées saillantes identiques côté ouest. Elévations extérieures en blocage relevées d'éléments en pierre et en ciment armé. L'immeuble se compose de trois étages carrés au-dessus d'un rez-de-chaussée surélevé et d'un sous-sol. Trois vestibules en hors-oeuvre mènent aux cages d'escalier qui distribuent sur chaque palier deux appartements. Dans l'ensemble les appartements s'ouvrent sur de modestes balcons ; ceux situés à l'extrémité sud de l'immeuble comportent des loggias occupant toute la façade méridionale. Façade à quatre niveaux couronnés par une corniche et percée de nombreuses baies rectangulaires sur le rythme alterné de fenêtres simples et de fenêtres à baies jumelles. La face ouest des vestibules est un claustra de béton, motif que l'on retrouve systématiquement pour l'une des baies de chacune des fenêtres doubles. Façade est sur laquelle se détache le plus grand nombre de balcons mais comportant les mêmes baies rectangulaires, entourées d'un chaînage harpé se détachant en pierre sur le mur en blocage. Elévation latérale : opposition logique dans le traitement de ces deux façades : au nord, mur aveugle en grand appareil irrégulier et au sud ensemble de loggias bordées par des rampes métalliques.

Mursmaçonnerie
Toittuile creuse
Étagessous-sol, rez-de-chaussée surélevé, 3 étages carrés
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturescroupe

Un immeuble étudié à titre d'exemple sur les 7 du lotissement concerté.

Statut de la propriétépropriété privée
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Giraud Marie-Odile
Giraud Marie-Odile

Chargée d'études documentaires DRAC/CRMH. 1er quart 21e siècle.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Marciano Florence
Marciano Florence

Opératrice de saisie Inventaire.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.