Logo ={0} - Retour à l'accueil

Fiche

Á rapprocher de

Edifice emblématique de l'Estaque. L'implantation de la gare a déterminé le tracé de l'avenue de Caronte et au-delà, l'implantation d'espaces d'entrepôts et d'industries, jouant ainsi un rôle important dans l'organisation du secteur urbain.

Appellationsgare de l'Estaque
Parties constituantes non étudiéeslogement
Dénominationsgare
Aire d'étude et cantonGrand Projet de Ville, l'Estaque-les Riaux
AdresseCommune : Marseille 16e arrondissement
Lieu-dit : quartier de l' Estaque-Gare
Adresse : avenue de
Caronte
Cadastre : 1978 Estaque D 111

Sur la ligne Avignon-Marseille réalisée en 1848-1849, la gare de l'Estaque a été construite en 1851 par le Compagnie de chemin de fer PLM. Les matrices cadastrales font état de modifications et d'agrandissements dans le premier quart du 20e siècle, très vraisemblablement liés à la mise en service de la ligne de chemin de fer PLM Miramas-Estaque par la Côte Bleue en 1915.

Période(s)Principale : 2e quart 19e siècle
Secondaire : 1er quart 20e siècle
Dates1851, daté par source
Auteur(s)Auteur :

Ce bâtiment rectangulaire à huit travées sur deux niveaux comprend un logement à l'étage. Le traitement de l'élévation est soigné : corniche, baies cintrées en briques à bords arrondis et clef en pierre, appareil reticulé à hauteur d'appui et chaîne d'angle en briques, épis de faîtage. Un passage souterrain, plaqué de céramique blanche avec listel, permet de traverser les voies. Son entrée est protégée par une verrière aux ferronneries Art nouveau. Auvent en fonte.

Murscalcaire
Toittuile plate mécanique
Étagesrez-de-chaussée, 1 étage carré
Couverturestoit à longs pans
pignon couvert
Escaliersescalier dans-oeuvre
Techniquesferronnerie
céramique
Représentationsvolute ornement géométrique
Précision représentations

volutes en ferronnerie ; losanges en céramique de couleur constrastée sur les abris.

Statut de la propriétépropriété privée
Intérêt de l'œuvreà signaler
Protectionsinscrit MH, 2012/11/22
Précisions sur la protection

Les façades et toitures du bâtiment des voyageurs, le passage souterrain avec ses escaliers, l'ensemble des abris en ferronnerie font l'objet de la protection.

(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Brunet Marceline - Gontier Claudie - Fuzibet Agnès