Logo ={0} - Retour à l'accueil

ferme

Dossier IA00049703 réalisé en 1979

Fiche

  • Façade est.
    Façade est.
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • étable
    • grange
    • fenil
    • cour
    • jardin potager
    • remise
    • four à pain
    • fontaine

Dossiers de synthèse

DESCRIPTION

Situation

La maison étudiée est au centre du hameau, légèrement en retrait de la route. L'édifice est bâti sur une faible pente. Sa façade, formée par le mur-gouttereau est, donne sur une cour. Celle-ci est reliée à la route par un chemin bordé au sud d'un jardin potager clos de barrières en bois et d'une petite remise, et au nord par un autre jardin et l'ancien four privé 1 contre lequel coule une fontaine publique.

Comme très souvent dans le Champsaur, la maison a été transformée dans la seconde moitié du XIXe siècle 2. Dans ce cas on a conservé la grange et l'écurie de l'ancien bâtiment dont le toit a gardé un faitage est-ouest, et on a reconstruit perpendiculairement à cette première construction une maison d'habitation plus vaste et plus fonctionnelle qui a toutes les caractéristiques des maisons du XIXe siècle rencontrées dans le Champsaur (ordonnance de la façade, distribution intérieure etc.).

Matériau

On ne note pas de différence de construction entre la partie ancienne et la partie XIXe :

- les murs sont en moellons de pierre locale liés au mortier de chaux.

- sur la façade principale, on distingue un vieux crépi à la chaux.

- les cloisons entre les pièces d'habitation sont en pan-de-bois.

Structure

L'édifice se compose de deux corps de bâtiment accolés : une partie habitation et une partie exploitation.

L'habitation à l'est comprend un rez-de-chaussée et un étage séparés par un plancher.

Le bâtiment d'exploitation à l'ouest comprend au rez-de-chaussée une écurie voûtée (quatre voûtes d'arête sur un pilier central). Cette voûte est étayée par deux poteaux de bois. Le premier étage est séparé en deux par un mur reposant dans la longueur du bâtiment sur la voûte de l'écurie. La partie sud, la bergerie, est plafonnée alors que l'autre partie au nord, communique avec la grange et forme le "rasaou".

Élévation

- La façade antérieure du logis est ordonnancée. La porte d'entrée est encadrée de blocs de calcaire taillés, et surmontée d'une imposte vitrée.

- L'entrée de l'écurie est au nord, celle de la grange à l'ouest et celle de la bergerie au sud.

- Les portes de la bergerie, de l'écurie et du "rasaou'' sont surmontées d'un simple linteau de bois, de même que toutes les fenêtres, sauf celles de l'écurie qui ont un linteau de pierre de molasse.

- On accède à la grange par un "pouage" ou "montage" 3 à l'ouest.

L'entrée de grange. A noter le montage formé d'une passerelle de bois.L'entrée de grange. A noter le montage formé d'une passerelle de bois.

Couverture

La charpente de mélèze se compose de deux faîtages perpendiculaires. Dans la partie exploitation (faîtage est- ouest) la charpente est formée de trois fermes composées de deux arbalétriers croisés sans poinçon et d'un entrait qui sert aussi de poutre pour le plancher au-dessus de la bergerie.

Dans la partie habitation (faîtage nord-sud) , la charpente est composée de deux fermes intermédiaires. Les murs pignons montés en maçonnerie reçoivent les pannes. Les ardoises du toit ont été récemment remplacées par de la tôle.

Distribution intérieure

La partie habitation, s'organise sur deux niveaux.

La porte d'entrée donne sur un escalier intérieur au pied duquel s'ouvrent deux portes, qui desservent au sud la pièce commune, et au nord une pièce utilisée comme garde-manger, atelier, et réserve à blé. Dans le fond de cette pièce (à l'ouest) se trouve un cellier et un saloir séparé du reste par un mur.

Les deux pièces ont une cheminée avec un "châtre" 4 sur chacun des pignons. La cheminée de la cuisine a été bouchée pour être remplacée par un poêle dont le tuyau sort à l'extérieur du mur-pignon. Un évier avec l'eau courante se trouve dans le coin sud-est de cette pièce barrée en face de la fenêtre par une longue table. Un linoléum recouvre le plancher. Dans celui de l'autre pièce, une trappe donne accès à une petite cave à pommes de terre profonde d'environ un mètre cinquante.

L'escalier intérieur droit en bois qui divise la maison en deux donne accès au premier étage, à un palier sur lequel s'ouvrent les portes des deux chambres.

La partie exploitation devait communiquer avec le cellier situé à l'ouest de l'atelier au nord.

L'"écurie" est utilisée comme bergerie et dans un coin, comme lieu d'aisance. Le fumier y est aussi entreposé dans le coin nord-ouest, ce qui est inhabituel. La grande humidité qui y règne provoque une dégradation rapide des matériaux, particulièrement de la voûte qui est maintenue maintenant par des étais. Contre le mur extérieur nord, à l'ouest de la porte de l'écurie, s'appuie la voûte en demi-berceau d'une cave à légumes. On accède à la bergerie au premier étage, par une porte dans le coin sud-ouest. L'humidité et l'acidité dégagées par les brebis gardées dans cette pièce traverse la voûte de l'écurie et contribue à dégrader les matériaux et le crépi de la voûte.

La cave à fromage ou à légumes.La cave à fromage ou à légumes.

NOTE DE SYNTHÈSE

Situation

Cette maison est un bâtiment d'exploitation et d'habitation familiale. Une femme âgée, son fils et sa fille, célibataires d'une quarantaine d'années, s'occupent de l'exploitation. Ils ont une trentaine de brebis qu'ils montent aux alpages vers le début du mois de juillet. Ils ont abandonné l'élevage traditionnel de quelques chèvres et d'une ou deux vaches qui leur permettait autrefois de faire du fromage. Ils possèdent un outillage assez ancien et notamment un tracteur d'une vingtaine d 'années avec lequel ils rentrent les remorques de foin en vrac. Ils utilisent aussi une grange dans le village proche des Blancs.

1Il existait trois fours dans le hameau, dont un four communal qui a été démoli.2La comparaison entre le cadastre "napoléonien" et le cadastre actuel confirme les dires des habitants.3Montée de grange.4Hotte en bois de la cheminée.
Parties constituantes non étudiéesétable, grange, fenil, cour, jardin potager, remise, four à pain, fontaine
Dénominationsferme
Aire d'étude et cantonOrcières
AdresseCommune : Champoléon
Lieu-dit : le Clapier
Adresse : 1ère ferme
Cadastre : 1941 A2 145

La partie correspondant à l'exploitation est indiquée sur le cadastre de 1809 ; le logis est postérieur ; la toiture en ardoise a été refaite en tôle vers 1960

Période(s)Principale : 18e siècle , (?)
Principale : 19e siècle
Auteur(s)Auteur : maître d'oeuvre inconnu

L'étable est voûtée d'arêtes, la cave extérieure en demi berceau

Murscalcaire
grès
schiste
enduit partiel
moellon sans chaîne en pierre de taille
appareil mixte
Toitmétal en couverture, ardoise
Étagesétage de soubassement, en rez-de-chaussée
Couvrementsvoûte d'arêtes
voûte en berceau
Élévations extérieuresélévation ordonnancée
Couverturestoit à longs pans
Escaliersescalier intérieur : escalier droit
Typologiesmaison bloc type IA1 : entrée distincte pour les hommes et les animaux ; cuisine au rez-de-chaussée ; pignon en planches
Statut de la propriétépropriété privée
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Bazin Luc - Lucot Isabelle - Mallé Marie-Pascale