Logo ={0} - Retour à l'accueil

ferme

Dossier IA00049715 réalisé en 1979

Fiche

Dossiers de synthèse

HISTORIQUE

Le linteau de la porte de la cuisine porte gravée l'une des dates les plus anciennes rencontrées dans la vallée de Champoléon : 1727.

Cette maison aurait servi d'école au XIXe siècle. Le plan de la parcelle n'a pas été modifié depuis 1809 (cf. cadastre napoléonien).

DESCRIPTION

Situation

Cette maison est située entre le chemin qui traverse le hameau des Martins et la route départementale 472. La façade en mur-gouttereau qui regarde vers l'ouest épouse la forme un peu courbe du chemin. Entre la maison et la route départementale se trouve un jardin clos de murs.

Matériaux

Les murs sont en moellons de pierre locale, liés à l'argile ou à la chaux. Seule la façade de la cuisine porte des traces de crépi.

Les murs intérieurs de la cuisine sont enduits, contrairement à ceux de l'écurie.

Structure

La maison qui mesure environ 25 m de long ne comporte qu'un rez-de-chaussée. Bien qu'elle ne soit pas construite en soubassement, elle est profondément enterrée dans le sol. Après la porte d'entrée il faut descendre deux marches pour se trouver au niveau du sol de la cuisine.

Maison-ferme en rez-de-chaussée, façade en mur-gouttereau. Façade ouest.Maison-ferme en rez-de-chaussée, façade en mur-gouttereau. Façade ouest.

La cuisine dont le plafond est fait d'un lattis de bois plâtré et dont le sol est en terre battue occupe la moitié sud de la construction. Dans l'angle sud-est de cette pièce se trouve une hotte, de 1, 50 m de long environ, sous laquelle il y a l’âtre, le four, le "cuvier" dans lequel on faisait bouillir la lessive, et une petite forge portative.

A l'arrière se trouve une cave, couverte d'un plancher de bois, dans le sol de laquelle (également en terre battue), on a creusé un trou pour les pommes de terre.

La partie nord du bâtiment est occupée par l'écurie, couverte d'un plancher de bois (sans "sommier" ni "couronne").

La hauteur des trois pièces du rez-de-chaussée est de 2, 20 m environ.

La grange occupe les combles.

Le conduit de la cheminée sur le pignon sud semble avoir été construit indépendamment du reste du mur.

Noter les deux fenêtres carrées qui encadrent la cheminée construite indépendamment du mur.Noter les deux fenêtres carrées qui encadrent la cheminée construite indépendamment du mur.

Élévation

Les fenêtres et la porte de la cuisine sont encadrées de blocs de pierre taillés (molasse ?). La partie supérieure de la menuiserie de la porte d'entrée est vitrée.

Les portes de l'écurie et de la grange sont surmontées d'un simple linteau de bois.

Couverture

Le toit à deux longs pans est couvert de tôle nervurée. Il était autrefois recouvert de bardeaux 1.

Distribution intérieure

Une porte aujourd'hui murée existait entre l'écurie et la cuisine.

Le four et l'âtre se trouvent côte à côte sous la même hotte.Le four et l'âtre se trouvent côte à côte sous la même hotte.

1Information de l'actuel propriétaire.
Parties constituantes non étudiéesétable, grange, fenil, four à pain, jardin potager
Dénominationsferme
Aire d'étude et cantonOrcières
AdresseCommune : Champoléon
Lieu-dit : les Martins
Adresse : 1ère ferme
Cadastre : 1941 G3 279

Date 1727 gravée sur le linteau de la porte du logis.

Période(s)Principale : 2e quart 18e siècle
Dates1727, porte la date
Auteur(s)Auteur : maître d'oeuvre inconnu
Murscalcaire
granite
grès
schiste
enduit partiel
moellon sans chaîne en pierre de taille
appareil mixte
Toitardoise
Plansplan allongé
Étagesen rez-de-chaussée
Couverturestoit à longs pans
Typologiesmaison bloc type IA1 : entrée distincte pour les hommes et les animaux ; cuisine au rez-de-chaussée ; étable plafonnée
Statut de la propriétépropriété privée
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Mallé Marie-Pascale