Logo ={0} - Retour à l'accueil

ferme de notable (maison de villégiature)

Dossier IA13001461 inclus dans quartier de l'Estaque-Gare réalisé en 2000

Fiche

Á rapprocher de

Dossiers de synthèse

  • fermes
    Marseille 16e arrondissement, L'Estaque
  • maisons
    Marseille 16e arrondissement, L'Estaque

Bastide néo-classique, seule de son genre dans le quartier. La disposition de la maison de maître sur le devant et des bâtiments d'exploitation à l'arrière est caractéristique des exploitations agricoles où la fonction villégiature jouait un rôle important.

Intéressant exemple d'un commanditaire de maison de campagne qui, sur le même terrain, détache en lisière un lotissement (Référence IA13001486)

Genrede maître
Précision dénominationmaison de villégiature
Parties constituantes non étudiéesremise, buanderie, bassin, puits, cour, jardin
Dénominationsferme, maison
Aire d'étude et cantonGrand Projet de Ville, l'Estaque-les Riaux
AdresseCommune : Marseille 16e arrondissement
Lieu-dit : quartier de l' Estaque-Gare
Adresse : 325, 326 rue
Rabelais
Cadastre : 1978 Estaque E 61

Sur la partie de la propriété Silvy épouse Gravine du cadastre de 1827 qui lui échoit, lors du partage de la propriété Decroy, Jean-Eucher-Hyppolite Crillon fait construire en 1851 cette maison de campagne. Il apparaît comme boucher domicilié rue du Tapis-Vert, sur le cadastre, comme gérant d'immeuble ou agent d'affaires domicilié rue des Feuillants ou comme propriétaire dans d'autre sources. Quoiqu'il en soit, il s'agit du promoteur des lotissements Crillon, en bordure de l'actuelle rue Le-Pelletier (Référence IA13001486, Référence IA13001488). La maison a été accrue en 1867 (cadastre). Par la suite, elle semble être acquise par Isidore Guichard, tuilier, qui possède des tuileries dans le secteur. A la fin du 19e siècle, elle semble être isolée au milieu des carrières des tuileries. Cet ensemble a été détruit lors du réaménagement de la ZAC de Saumaty.

Période(s)Principale : 3e quart 19e siècle
Dates1851, daté par source
Auteur(s)Auteur :
Personnalité : Crillon Jean-Eucher-Hyppolite commanditaire attribution par source

La maison de maître, néo-classique, ouvre sa façade en pignon ordonnancée à cinq travées vers le jardin et plus loin la mer. Les bâtiments d'exploitation étaient situés à l'arrière. L'utilisation de pierre de taille pour la corniche, le fronton, les pilastres, les encadrements de baies, les chaînages d'angle marquent le soin apporté à la construction.

Murscalcaire
enduit
moellon
Toittuile creuse
Étagesrez-de-chaussée, 1 étage carré, étage de comble
Élévations extérieuresélévation ordonnancée
Couverturestoit à deux pans
pignon découvert
Escaliersescalier dans-oeuvre
Typologiesbastide marseillaise ; façade en pignon ; domaine
État de conservationdétruit
Techniquessculpture
Représentationscartouche
Précision représentations

Cartouche avec monogramme au-dessus de la porte d'entrée de la façade principale.

Références documentaires

Documents d'archives
  • Cadastre napoléonien de la ville de Marseille. 6e section F Séon (Saint Henri). Matrice des propriétés bâties et non bâties. 1827-1914. Archives départementales des Bouches-du-Rhône, Marseille : P4 1841-1843

    folio 5883
Documents figurés
  • Plan des parties de la propriété dite Decroy située dans le territoire de Marseille, quartier de Séon St Henry, appartenant à Mr Crillon. / Dessin encre sur papier, 1850, échelle 1/1000e. Archives départementales des Bouches-du-Rhône, Marseille : 356 E 139

(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Brunet Marceline - Gontier Claudie - Fuzibet Agnès