Dossier IA04001228 | Réalisé par
Mosseron Maxence
Mosseron Maxence

Chercheur au Service régional de l'Inventaire de la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur (2007- )

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
ferme
Auteur
Mosseron Maxence
Mosseron Maxence

Chercheur au Service régional de l'Inventaire de la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur (2007- )

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Copyright
  • (c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Pays Asses, Verdon, Vaïre, Var - Barrême
  • Commune Blieux
  • Lieu-dit le Bas Chaudoul
  • Cadastre 1811 A3 2505-2506,2509 et 2514  ; 1982 A3 1128-1130, 1289
  • Dénominations
    ferme
  • Parties constituantes non étudiées
    remise, fenil, four à pain

La ferme existait au 18e siècle. Elle a conservé une remarquable stabilité dans son emprise au sol générale depuis la levée du cadastre napoléonien en 1811. Trois des quatre bâtiments constitutifs étaient répertoriés en tant que maisons dans l'état de classement des propriétés bâties pour la commune de Blieux dressé le 11 septembre 1819 (les parcelles 2505 - bâtiment III -, 2506 - bâtiment II et 2509 - bâtiment I). Ils rassemblaient trois familles au début du 19e siècle (dont deux portent le même nom : Guichard).

  • Période(s)
    • Principale : 18e siècle

La ferme se situe en léger contrehaut de la route qui correspond à l'ancien chemin menant au quartier de Chaudoul. Elle se compose de quatre bâtiments sur trois niveaux. L'ensemble est particulièrement complexe car il montre plusieurs adjonctions successives qui se déploient par demi-niveaux, chaque bâtiment fonctionnant indépendamment mais pouvant également, le cas échéant, communiquer avec les autres. Aussi la difficulté ne réside-t-elle pas tant dans l'identification, par bâtiment, des différentes parties constitutives, que dans le fonctionnement d'une unité d'exploitation composite sous un même toit. Par ailleurs les matériaux employés comme la mise en œuvre (maçonnerie de moellon calcaire avec mortier de gypse, chaînage d'angle et couverture en tuile creuse) ressortissent d'un mode de construction traditionnel et l'on retrouve les fonctions coutumières d'une exploitation agricole (remise, étable, fenil, séchoir). On remarque toutefois la présence de tuf en encadrement segmentaire de certaines ouvertures parfois murées dans le bâtiment I. Dans ce cas la pierre est taillée. Un hangar servant de fenil est implanté à proximité, devant la ferme, de même qu'un autre hangar tenant lieu de remise, accolé à l'ancien four à pain de l'exploitation, dont la chambre ruinée ainsi que le fournil servent aujourd'hui de bûcher.

  • Murs
    • calcaire moellon
    • grès moellon
    • tuf pierre de taille
  • Toits
    tuile creuse, ciment amiante en couverture
  • Étages
    étage de soubassement, rez-de-chaussée surélevé, étage de comble
  • Couvertures
    • toit à longs pans
  • Typologies
    F3 : ferme à bâtiments accolés et/ou disjoints
  • Statut de la propriété
    propriété privée, []
Date d'enquête 2008 ; Dernière mise à jour en 2009
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général
Mosseron Maxence
Mosseron Maxence

Chercheur au Service régional de l'Inventaire de la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur (2007- )

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Dossiers de synthèse
Articulation des dossiers