Logo ={0} - Retour à l'accueil

colombier

Dossier IA04002639 réalisé en 2014

Fiche

Parties constituantes non étudiéesremise agricole, logement
Dénominationscolombier
Aire d'étude et cantonPays Asses, Verdon, Vaïre, Var - Moustiers-Sainte-Marie
AdresseCommune : La Palud-sur-Verdon
Lieu-dit : le Vignal
Cadastre : 1835 C1 14 ; 2014 X1 29

Ce bâtiment ne figure pas sur la Carte des frontières Est de la France, de Comars à Marseille, dressée dans les années 1780. Sa construction remonte donc à la fin du 18e siècle ou au début du 19e siècle.

Sur le plan cadastral de 1835, il appartient à Turrel Pierre un des plus importants propriétaires de l'époque. Ce dernier possède en outre une "terre labourable" mitoyenne et partage avec Colombet Honoré à feu joseph une "aire" à battre (1835 C1 10), une "cour" (1835 C1 11) et un "bâtiment rural" (1835 C1 12 et 13) mitoyens.

Le découpage actuel respecte toujours cette partition.

Période(s)Principale : limite 18e siècle 19e siècle

Ce colombier se situe à environ 200 mètres au nord du village, à mi-pente du coteau du Vignal.

Adossé à la pente, il comporte un étage de soubassement, un rez-de-chaussée surélevé et un étage carré.

L'étage de soubassement est occupé par une remise, accessible par une porte piétonne ouverte dans le mur sud.

Le rez-de-chaussée surélevé est réservé à un petit logis ponctuel, accessible par une porte piétonne côté nord et éclairé par une fenêtre côté sud.

L'étage carré est occupé par le pigeonnier, on y accède par une porte perchée, ouverte dans le mur nord. La baie d'envol est percée au sud.

L'ensemble du bâtiment est construit en maçonnerie de moellons calcaires, les chaînes d'angles sont en moellons équarris. Les élévations reçoivent un enduit lisse ; on remarque aux quatre angles, au niveau du plancher de l'étage carré, des plaques métalliques peintes scellées à la maçonnerie et destinées à décourager les rongeurs. Les encadrements des ouvertures sont façonnés au mortier, avec un linteau en bois. Deux rangées de carreaux de terre cuite glaçurés bruns sont scellés autour de la baie d'envol du pigeonnier.

Le toit à un pan est en deux parties, avec un ressaut formant baie. Il est couvert en tuile creuse. Sur la façade sud, l'avant-toit est constitué de trois rangs de génoises peints en blanc. Sur les trois autres côtés, les murs font saillie au dessus du toit et ils sont couverts en tuile creuse.

Murscalcaire moellon sans chaîne en pierre de taille enduit
Toittuile creuse
Étagesétage de soubassement, rez-de-chaussée surélevé, 1 étage carré
Couverturestoit à un pan
Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • État de section du cadastre de la commune de La Palud, 1836. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains, 3 P 259.

    Section C, dite du Village.
Documents figurés
  • Plan cadastral de la commune de La Palud. / Dessin à l'encre sur papier par Gelinsky, géomètre du cadastre, 1835. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 105 Fi 144 1 à 105 Fi 144 14.

    Section C, feuille 1, parcelle 14, échelle d'origine 1/1250e.
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Laurent Alexeï