Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 3 sur 3 - triés par pertinence
  • fortification d'agglomération, extension nord-ouest et darse Castigneau
    fortification d'agglomération, extension nord-ouest et darse Castigneau Toulon - 2ème fortification d'agglomération
    Texte libre :
    nouvelle courtine G-H), mais décalée à l’ouest, dans la courtine E-G « assise sur la route de Marseille par la persistance du tracé coudé préexistant de la route de Marseille, qui demeurait l’itinéraire en Castigneau. L’itinéraire de la route de Marseille, pour sortir de la ville par cette porte Impériale section Marseille-Toulon de la voie de chemin de fer de Marseille à Nice. Projetée depuis 1852, cette
    Historique :
    section Marseille-Toulon de la voie de chemin de fer de Marseille à Nice, par la création de deux portes
    Référence documentaire :
    P. 186. MEYER, Adolphe. Promenade sur le chemin de fer de Marseille à Toulon. A. Gueidon, 1859.
  • Batterie de côte Saint Pierre des Embiez
    Batterie de côte Saint Pierre des Embiez Six-Fours-les-Plages - Saint-Pierre - - en écart
    Texte libre :
    autres bastimens du Roy s’y retirent souvent (...) sans les ports de Toulon et de Marseille il seroit l'approuve pour l'essentiel dans un mémoire sur la protection des rades entre Marseille et Toulon daté de -général des armées navales, vice-amiral du Levant, au commandement des côtes de Marseille à Toulon, pour pourraient de ce secteur intercepter les galères circulant entre Toulon et Marseille. Pour couvrir la rade
    Référence documentaire :
    NIQUET, Antoine. [Mémoire sur la défense des côtes entre Marseille et Toulon], 26 mai 1688 p. 13, 18, 21-25. DEGIOVANI, Albert, Les Embiez, sentinelle avancée du pays provençal. Marseille
  • fortification d'agglomération, extension Missiessy-Malbousquet
    fortification d'agglomération, extension Missiessy-Malbousquet Toulon - 3ème fortification d'agglomération
    Texte libre :
    route de Marseille et de créer la nouvelle porte de ville, dite Impériale, dans la courtine E-FG. De route de Marseille, à l’ouest une batterie de 4 obusiers de 16 battant les ouvrages avancés projetés à localisation dans le front nord pouvaient communiquer assez directement vers la proche route de Marseille ordinaires, des issues du chemin de fer Marseille-Nice et d’une porte d’eau terrestre par laquelle les eaux
1