• enquête thématique régionale, coopératives agricoles de Provence-Alpes-Côte d'Azur
usine de chapellerie dite Usine Pecout, puis coopérative agricole de Cotignac (coopérative oléicole) et coopérative vinicole dite La Travailleuse puis Les Vignerons de Cotignac
Auteur
Copyright
  • (c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Provence-Alpes-Côte d'Azur - Cotignac
  • Commune Cotignac
  • Lieu-dit près de Cotignac
  • Dénominations
    usine de chapellerie, coopérative agricole, coopérative vinicole
  • Précision dénomination
    coopérative oléicole
  • Appellations
    Usine Pecout, La Travailleuse, Les Vignerons de Cotignac
  • Parties constituantes non étudiées
    cuvage, boutique, entrepôt agricole, logement, bureau, pont bascule, distillerie, moulin

HISTORIQUE

On trouve en avril 1905 une Société Coopérative Agricole de Cotignac, avec 124 souscripteurs. Cette coopérative s'est créée sous l'impulsion du Député Maire Hubert CARMAGNOLLE, proche d'Octave VIGNE, député S.F.I.O et Maire de Camps-la-Source. Cette société semble s'occuper surtout de la branche oléicole. Cette société s'installe dans une ancienne usine de chapeaux : l'usine PECOUT. La branche oléicole qui connaît son apogée vers 1939, décline par la suite et le moulin ferme définitivement en 1979. L'activité vinicole qui a pris très vite la première place oblige à agrandir plusieurs fois le bâtiment primitif. Il est d'abord doublé à l'arrière, puis la distillerie est agrandie et transformée en magasin et local d'embouteillage (1972). Un hangar de stockage est construit à l'arrière de l'ensemble. Enfin, une grande cuve autovidante est installée devant la façade ancienne en 1974. En 1976, "La Travailleuse" fusionne avec l'autre cave de Cotignac : "La Défense" pour former "Les Vignerons de Cotignac". L'ex-"Travailleuse" centralise, outre une partie de la vinification, la vente et la gestion.

État actuel : bon. Capacité : 25 000hl, environ.

Architectes : 1974 COLLOMP

DESCRIPTION

Situation : l'ensemble des bâtiments est situé sur les hauteurs de Cotignac, un peu à l'écart du centre. à l'intersection de la RD50qui va vers Lorgues et de la RD13 qui va vers Carcès. Le terrain clôturé et fermant avec un portail, est planté d'arbres. Le bâtiment principal à l'écart de la route ouvre au sud-ouest.

Matériaux : maçonnerie pour la partie ancienne. Béton à l'arrière et les réceptions. Parpaings pour les hangars.

Structure : le premier bâtiment, l'usine à chapeaux CA) , a un corps central encadré de deux ailes en retour . Le corps central a été doublé au nord-est par une autre partie B), puis par une troisième qui comprend les postes de réception (C). Au fond du terrain, en face des réceptions, le pont bascule abandonné et un hangar (D). A l'avant du terrain, perpendiculaire à la route, l'ancienne distillerie allongée (E) abrite le magasin et le stockage.

Élévations extérieures : façade sud-ouest : la partie centrale du bâtiment ancien, plus haute que les ailes, est percée au rez de chaussée de trois grandes ouvertures et à l'étage de fenêtres, toutes étant légèrement cintrées et soulignées d'un décor de briques rouges sur champ. L'élévation de chaque aile présente sur la cour intérieure deux portes et deux fenêtres alternées. Sur les murs pignons des ailes donnant sur l'extérieur : deux fenêtres cintrées et décorées de briques, un oculus au sommet.

Couverture : charpente métallique et tuiles plates.

Distribution intérieure : les plus anciennes cuves se trouvent du côté droit du bâtiment central. Au centre, un peu plus en arrière, les cuves forment un fer à cheval central avec, de part et d'autre, des blocs de cuves ayant des portes de hauteurs différentes. Les ailes sont occupées, à droite par le logement du caviste et à gauche par l'ancien moulin et les bureaux. Presque au centre de la façade principale a été installée une importante cuve autovidante avec récupérateur de grappe. De la cuverie centrale, on communique avec les bâtiments plus récents à l'arrière (B) plus haut et plus long que l'ensemble vers l'Ouest, et (C), où sont greffés les postes de réception sous un toit très débordant. <D) est un hangar isolé qui sert au stockage. L'ancienne distillerie (E) a été prolongée pour créer le magasin de vente et le local de mise en bouteille.

CONCLUSION

Cette cave est certainement intéressante sur le plan de l'histoire de l'architecture : de la première structure, d'allure mi-maison de maître, mi- fabrique. jusqu 'aux réalisations les plus modernes sur le plan technique. Cependant la façade ancienne est complètement défigurée.

ANNEXES : façade nord-ouest (centre) : LES VIGNERONS DE COTIGNAC (presque effacé)

façade nord-ouest (aile droite) : COTES DE PROVENCE

façade du magasin : LES VIGNERONS DE COTIGNAC

MAGASIN DE VENTE AU DETAIL

La coopérative agricole, qui s'occupe surtout du domaine oléicole existe en 1905. Elle s'installe dans une ancienne usine de chapeaux appelée Usine Pecout. Peu à peu, le domaine oléicole, qui connaît son apogée vers 1939, décline. Par la suite, l'activité vinicole occupe la première place nécessitant ainsi des agrandissements du bâtiment initial. Il est d'abord doublé, puis la distillerie est agrandie et transformée en magasin et local d'embouteillage en 1972. Un entrepôt agricole est construit à l'arrière de l'ensemble. En 1974, une grande cuve autovidante est installée devant la façade ancienne. En 1976 La Travailleuse fusionne avec La Défense pour former Les Vignerons de Cotignac.

Le bâtiment le plus ancien ayant abrité l'usine à chapeaux est formé d'un corps central sur 1 étage carré flanqué de 2 ailes en rez-de-chaussée. Les cuves sont disposées en fer-à -cheval dans l'avant-corps central ; l'aile est abrite le logement et l'aile ouest l'ancien moulin et les bureaux. A l'arrière de l'ensemble se trouvent le pont bascule abandonné et l'entrepôt agricole en parpaing de béton. L'ancienne distillerie abrite le magasin et le stockage. Les bâtiments les plus récents, en béton, sont situés à l'arrière de l'ensemble et abritent les postes de réception.

  • Murs
    • béton
    • maçonnerie
    • parpaing de béton
  • Toits
    tuile plate
  • Étages
    rez-de-chaussée, 1 étage carré
  • Couvertures
    • toit à longs pans
    • toit en pavillon
  • État de conservation
    bon état
  • Statut de la propriété
    propriété privée
Date d'enquête 1989 ; Date(s) de rédaction 2003