Logo ={0} - Retour à l'accueil

présentation de la commune de Chabottes

Dossier IA00070594 réalisé en 1979

Fiche

Dossiers de synthèse

Œuvres contenues

Généralités

Chabottes est une petite commune de basse altitude qui occupe la plaine du Drac et les basses pentes de la vallée jusqu'à 1300 mètres environ. C'est un territoire aéré, où la circulation est facile, et la pente douce.

Si Chabottes ne possède pas de pâturages d'altitude, elle dispose par contre d'un terroir riche, propre à la céréaliculture , et il semble qu'à l'époque où la plupart des maisons de la commune ont été construites cette activité primait sur l'élevage 1. Mais l'élevage a pris depuis une place beaucoup plus importante.

La campagne de Chabottes, en particulier sur la rive droite du Drac, est encore un paysage bocager.

Repères chronologiques

Au Moyen-Age Chabottes appartenait au mandement de Montorcier (J . Roman Dict. Hist., p. 74-75).

Fin Xe siècle : la paroisse, sous le vocable de l'Assomption, dépendait de l'abbaye de Cluny, puis de l'abbaye de Saint- Chaffre-en-Velay qui fonda à Chabottes un prieuré détruit au XVIe siècle (J . Roman, Dict .Hist., p. 75).

22 juin 1339 : le dauphin Humbert II donna à Etienne Roux son écuyer les moulins de Chabottes qui produisaient un revenu assez important (J. Roman, Dict. Hist., p. 75).

1612 : d'après une visite épiscopale la paroisse compte 80 maisons de catholiques et 20 maisons de huguenots (Ranguis).

1685 : une chapelle Saint-Claude est attestée "dans les bois, au-dessus de la Plaine". (Guillaume, collection des Inv.).

Septembre 1692 : le village est incendié par l es troupes du duc de Savoie (Ranguis).

Fin XVIIIe siècle : création de l'église succursale de la Plaine dont les jésuites du collège d'Embrun étaient les prieurs (J. Roman, Dict. Hist., p. 75).

1789 : le bourg de Chabottes compte 28 familles, la Plaine 72 familles (P. Guillaume).

1En 1789 on produisait en quantité suffisante du seigle, de l'épeautre,de l'orge, du méteil. Mais la plus grande partie du cheptel est composée par les animaux de trait : "On ne compte dans la communauté qu'environ 8 paires de bœufs et 76 paires de vaches, 10 juments, et autant de bourriques servant pour l'exploitation des fonds", c'est-à-dire un attelage et demi par famille, ce qui est considérable par rapport au Haut-Champsaur et même aux communes d'altitude du Bas-Champsaur. Par contre on ne dénombre que 700 moutons, soit 7 par famille, c'est-à-dire un chiffre très inférieur à ceux rencontrés dans les cahiers de doléance des communes d'altitude. (D'après P. Guillaume : Réponse de la communauté de Chabottes aux Etats du Dauphiné).
Aires d'étudesSaint-Bonnet-en-Champsaur
AdresseCommune : Chabottes
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Mallé Marie-Pascale