Dossier IA83002011 | Réalisé par
Carteron Sophie
Carteron Sophie

Prestataire extérieur du service mer pour l'opération de repérage du patrimoine des ports en 2015.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Port dit les Marines de Cogolin
Auteur
Carteron Sophie
Carteron Sophie

Prestataire extérieur du service mer pour l'opération de repérage du patrimoine des ports en 2015.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Copyright
  • (c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur – Service mer

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Var
  • Commune Cogolin
  • Adresse
  • Cadastre 2015 BE 25
  • Dénominations
    port
  • Précision dénomination
    marina, port de plaisance
  • Appellations
    Marines de Cogolin
  • Destinations
    port de plaisance
  • Parties constituantes non étudiées
    jetée, établissement portuaire, cale de construction

Le projet de port dit Marines de Cogolin est né en 1964 d'après une idée de Rothschild. Entre 1971 et 1987, les Marines de Cogolin (Var) sont une des nouvelles opérations d’aménagement de la Côte d’Azur. Une première phase de 1964 à 1967, est consacrée à creuser un étang en rive droite de la rivière Giscle et à aménager une zone de chantier naval. La zone marécageuse périphérique fait l'objet d'importants travaux. En 1968 des études sont menées avec le service maritimes des Ponts et Chaussées du Var et l'architecte Jean Dimitrijevic pour agrandir la zone sur 23 ha. Elle fait l'objet de travaux d'aménagement en 1969, creusement par endroit et comblement à d'autres, afin de créer 3 bassins portuaires entourés de résidences dites villages ou marines (Galiote, Cascadelle et Brigantine). En 1970, les bassins accueillent les plaisanciers tandis que les travaux terrestres se poursuivent jusqu'en 1982.

Les marines de Cogolin sont situées au fond du Golfe de Saint-Tropez, entre l'usine de torpille DCNS de Gassin (référence IA83000823), Port Cogolin (référence IA83002012) et Port Grimaud (référence IA83002013), au sud de l'embouchure de La Giscle. L'ensemble portuaire est composé de 3 bassins creusés dans les terres couvrant une surface d'environ 36 ha. Les Marines sont protégées par une jetée en enrochements de 475 m de long équipée d'un feu de signal d'entrée de port, une tourelle métallique portant un fanal rouge et une contre jetée de 335 m, équipée d'un feu de signal d'entrée de port vert. Le long de la jetée principal un embarcadère permet de relié les villes du golfe par voie maritime. Plus de 25 appontements fixes ou flottants permettent l'amarrage des bateaux de plaisance. Les quais sont en béton. Le port peut accueillir environ 1560 navires. Les 3 bassins sont séparés par des môles et entourés par des résidences, villas aux façades ocre et rose. La capitainerie est située sur le môle près de la passe d'entrée du port. Le bâtiment blanc et beige est composé d'un hall d'accueil et d'une tour octogonale avec une vision panoramique au 2e étage. Le port est équipé d'une aire de carénage située au niveau du chantier naval.

  • Murs
    • pierre
    • béton
  • Statut de la propriété
    propriété publique, propriété de l’État ; affecté à une société privée ; affecté à la SA du Port de Plaisance - marines Cogolin.
  • Précisions sur la protection

    Atlas des paysages : corniche orientale des Maures

Date d'enquête 2015 ; Dernière mise à jour en 2015
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général
Carteron Sophie
Carteron Sophie

Prestataire extérieur du service mer pour l'opération de repérage du patrimoine des ports en 2015.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.