Logo ={0} - Retour à l'accueil

Fiche

Précision dénominationport de pêche
Appellationsport de la Madrague
Parties constituantes non étudiéesdigue, quai, cale de construction
Dénominationsport
Aire d'étude et cantonVar
AdresseCommune : Hyères
Lieu-dit : la Madrague
Adresse : Cadastre : 2015 HE, HH non cadastré, domaine public

L'appellation "madrague" désigne un engin de pêche, filet dont le dispositif fixe est utilisé pour capturer le thon. La madrague de Giens a fonctionné pendant près de trois siècles. Le hameau qui se développe à proximité du port est principalement habité par les pêcheurs. Le partage des poissons s'opérait dan un lieu du hameau désigné comme la Cave Rouge. Le port connait comme aménagements : la construction d'un terre plein vers 1937, la réfection des appontements en 1946 et du quartier des barques en 1955. A la fin des années 1960, la digue est construite, puis l'établissement d'une route en 1977 qui entraine la destruction du chaudron Peïrou utilisé pour la teinture des voiles, des paniers, et des filets de pêche. Le port abrite encore des pointus et bateaux de pêche traditionnels. Le havre de la Madrague est un des derniers bourg de pêcheurs de Méditerranée. En 2007, la capitainerie est reconstruite. En 2013 la berge fragilisée par les tempêtes est rehaussée et un terre-plein de béton d'environ 70 m² est aménagé en contre bas de la route. Un projet de port de plaisance est étudié depuis 1964 et plus concrètement depuis les années 2000. Jusqu'en 2014 l'association la Partègue y expose une collection de bateaux de pêche, déplacés depuis 2015 au port Saint-Pierre. La fête estivale de la Tencho, qui débute par une messe à l'église Saint-Pierre de Giens, se poursuit par une bénédiction des pêcheurs et des bateaux. Cette fête réactive la pratique de la teinture des filets, des voiles et des paniers dans les anciens chaudrons de teinture. Depuis 2009 cette fête est organisée au port du Niel.

Période(s)Principale : 2e quart 20e siècle
Dates1937, daté par source
1946, daté par source

Le havre de la Madrague est situé sur le côté nord-ouest de la presqu’île de Giens. Ce petit havre de pêche abrite jusqu'à 150 bateaux en saison estivale. Le port est protégé naturellement par un récif barrière de posidonie et par une jetée en enrochements de 50 m de long qui brise la houle. Il est protégé des vents du sud mais est très exposé au mistral (vent de nord) et au vent dominant d'est et ouest. La capitainerie est aménagée sur deux niveaux et composée d'un bardage de bois et d'un parement en pierres de schiste. Le port de la Madrague est constitué de 3 appontements en bois sur pieux dont le plus long mesure environ 90 m et 4 appontements flottants recouverts de bois et d'une ligne de mouillage. En hiver le petit port se met en sécurité et les pontons flottants sont mis hors d'eau. Le port possède une aire de carénage et une cale de mise à l'eau. Les pontons implantés de part et d'autre du port de la Madrague le long de la côte entre la plage de l'Almanarre et la pointe de l'Ermitage, sont gérés par l'Association Port des Barques (APB).

Murspierre
béton
bois
Statut de la propriétépropriété d'un établissement public communal, propriété de Ports Toulon Provence autorité portuaire ; ouvert au public
Précisions sur la protection

Atlas des paysages : Hyères et les îles d'Or

Références documentaires

Bibliographie
  • Resch P. Le havre de la Madrague de Giens : histoire et patrimoine. Aix-en-Provence : Atelier des livres, 31 p. , 2012.

(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Carteron Sophie
Carteron Sophie

Prestataire extérieur du service mer pour l'opération de repérage du patrimoine des ports en 2015.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.