Logo ={0} - Retour à l'accueil

Port de la Lèque

Dossier IA13005926 réalisé en 2015

Fiche

Œuvres contenues

Destinationsport de plaisance
Parties constituantes non étudiéesétablissement portuaire, jetée, quai
Dénominationsport
Aire d'étude et cantonBouches-du-Rhône
AdresseCommune : Port-de-Bouc
Lieu-dit : la golfe de Fos
Adresse : Cadastre : 2015 AA non cadastré, domaine public

Les premiers aménagements portuaires, conduits au début du 19e siècle, accompagnent la création du canal d'Arles à Bouc. Débuté en 1812 et achevés en 1833, La construction d'une jetée dite môle de la Lèque à pour but de protéger le bassin de Port-de-Bouc en réunissant le plateau de la Lèque et les écueils du rocher de Foucard. Ce môle a un rôle de défense du territoire portuaire tout comme le Fort de Bouc (référence IA13004816) situé de l'autre côté de la passe sur le territoire de Martigues. Au musoir de la jetée fut érigé le premier phare de Port-de-Bouc, celui-ci est remplacé par un feu de signalisation simple au milieu du 20e siècle. En 1881, la ligne de chemin de fer Miramas-Port-de-Bouc ouvre et depuis la gare de Port-de-Bouc des ramifications de voies ferrées sont créées jusqu'à la pointe la Lèque. Ces voies ferrées, dites ligne PLM (pour Paris-Lyon-Méditerranée), permettent le désenclavement de Port-de-Bouc et facilitent le transport de marchandises depuis les industries de la pointe la Lèque. En 1910, le quai de la Lèque (125 m de long) est construit en face interne de la jetée. Il permet alors l'amarrage des morutiers et autres navires ainsi que le débarquement de leurs marchandises. Le port de la Lèque s'entoure d'usines avec l'installation des Sècheries de Morues (1876), de la société Phocéenne (raffinerie de pétrole) en 1885 et l'installation de Saint-Gobain (produit chimique) en 1915. En 1977, le Centre de Régulation Intégré (CRI) s'installe sur le quai de la Lèque. En 1982, des travaux de réfections du quai de la Lèque ont lieu, ainsi qu'en 1987 et 1991 où des aménagements d'installations portuaires sont réalisés.

Période(s)Principale : 2e quart 19e siècle
Secondaire : 4e quart 20e siècle
Dates1833, daté par source
1982, daté par source

Le port de la Lèque est un port de plaisance au sud de Port-de-Bouc. Implanté à l'entrée du canal de Caronte, à l’extrémité de la pointe de la Lèque, il fait face au port pétrolier de Lavéra et aux bassins ouest du GPMM. Le port de la Lèque possède un plan d'eau de 30 000m², il a une capacité d'accueil d'environ 270 bateaux de plaisance, il accueille aussi une quinzaine de bateaux de service du Grand Port Maritime de Marseille : remorquage, lamanage (opération d'amarrage des grands navires), avitaillement, bateaux de bathymétrie, etc.. Le bassin est protégé à l'ouest et au sud par la jetée de la Lèque (450 m de long en enrochement), aménagée d'une voie de circulation. A l'extrémité de cette jetée, est implanté le feu de signalisation de sortie du canal de Caronte, de type scintillant il est porté par une tourelle blanche métallique s'élevant à 14 m NGF, équipée d'une lanterne rouge. Cette jetée est prolongée par une jetée plus étroite, dite jetée nord-est, de 170 m de long, orientée nord-ouest/sud-est, encadrant la passe d'entrée du port. A son extrémité, un feu de signalisation d'entrée de port rouge, de type feu à éclats, installé sur une tourelle rectangulaire blanche maçonnée dont l'élévation est de 3 m NGF. Cette jetée constituée d'enrochement est doublée d'une voie de circulation est réservée aux services du port, l'amarrage des bateaux s'effectue directement au quai en béton. La troisième jetée, au nord-ouest, également orientée nord-ouest/sud-est, encadre l'entrée du port au nord et mesure 98 m de long. Le plan d'eau est divisé en deux parties selon leur utilisation. La partie sud et le long des jetées nord-ouest et sud sont dédiées aux plaisanciers, répartis sur trois appontements flottants en bois. La partie nord-ouest du bassin est composée de deux appontements de 35 m de long, un flottant et un fixe, en platelage bois, réservés aux bateaux de service du GPMM. La jetée nord-est est également réservée aux bateaux de service du GPMM.

La capitainerie du port de la Lèque est installée dans le Centre de Régulation Intégrée dit Tour Vigie des bassins ouest. Cette tour vigie regroupe les services maritimes nécessaires au fonctionnement du complexe portuaire du GPMM : administration, service portuaire de sureté / sécurité maritime et fluviale, service de bathymétrie, un bataillon de marin-pompiers, un peloton de surveillance maritime et portuaire (PSMP). Cette tour de 23 mètres permet une couverture optimale de l'espace maritime.

Murspierre
béton
bois
Statut de la propriétépropriété de l'Etat, affecté à un établissement public ; affecté à une association ; affecté au Grand Port Maritime de Marseille ; affecté à la société nautique de Port-de-Bouc ; ouvert au public
Précisions sur la protection

Atlas des paysages : Golfe de Fos

Références documentaires

Documents figurés
  • Port-de-Bouc : La jetée de la Lèque [vers 1904]. /Carte postale, auteur inconnu, Archives départementales des Bouches-du-Rhône, Marseille, 6 FI 2125.

  • Vue aérienne du port de la Lèque vers 1978./ Carte postale couleur, auteur inconnu. Archives départementales des Bouches-du-Rhône, Marseille, 6 FI 8065.

  • Port-de-Bouc (B. d. R) : Le phare. / Carte postale reproduite dans Crétinon C., Morata E. et Ros J., 2002. Port-de-Bouc, mémoires en images. Alan Sutton éditeur.

  • Port-de-Bouc : Le port de la Lecque [vers 1881]. /Carte postale, noir et blanc, auteur inconnu. Archives départementales des Bouches-du-Rhône, Marseille, 6 FI 2124.

(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Carteron Sophie
Carteron Sophie

Prestataire extérieur du service mer pour l'opération de repérage du patrimoine des ports en 2015.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.