Dossier d’œuvre architecture IA04000338 | Réalisé par
  • inventaire topographique
pont de la reine Jeanne (ou pont de Saint-Benoît)
Copyright
  • (c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Pays Asses, Verdon, Vaïre, Var - Annot
  • Hydrographies le Coulomp
  • Commune Saint-Benoît
  • Lieu-dit près du Plan
  • Adresse Route nationale 202
  • Cadastre 1830 B non cadastré ; domaine public ; 1830 C non cadastré ; domaine public ; 1990 B non cadastré ; domaine public ; 1990 C non cadastré ; domaine public

Pour franchir le Coulomp en contrebas du village, un ouvrage fut élevé entre 1680 et 1687, mais il tomba rapidement en ruine. L'utilité de ce pont de bois était surtout ressentie pour le passage des moutons allant en estive. En 1727 fut dressé par Georges Vallon, architecte des États de Provence, un devis pour la construction d'un pont à une arche, dans lequel il précise qu'il avait lui-même commencé à travailler à la réparation du pont du 17e siècle en 1714 (voir annexe). Le chantier fut réalisé par l'entrepreneur Joseph Blanc, du Fugeret. Il aboutit à une modification du projet de 1727 qui fit passer la portée de l'arc de 20 à 32 mètres, pour éviter d'assoir la culée rive droite sur une zone de gravier. L'ouvrage fut achevé en 1733. Les quatre contreforts que figure le relevé du cadastre napoléonien ne sont pas mentionnés dans ces documents du début du 18e siècle. S'ils ont un jour existé, les deux contreforts du côté rive gauche ont donc disparu au 19e ou au 20e siècle. Le pont fut endommagé en 1940 et le parapet aval fut repris en 1942. Une campagne de consolidation de la maçonnerie fut conduite en 1978 par l'entreprise de Sisteron L. Mapelle sous la direction de l'architecte J.P. Ehruan. Le nom de la reine Jeanne semblait attaché depuis des temps immémoriaux au pont lorsque ce dernier fut inscrit monument historique, en 1928. Il n'avait pourtant pas cours en 1830, au moment du relevé du cadastre napoléonien.

Le pont est composé d'une arche unique, de 30 m de portée, dont la forme se rapproche de celle de l'arc segmentaire. Il a une longueur totale de 39 m, pour une largeur de 2,70 m et une hauteur sous clé de 12,50 m. Marqué par un très fort dos d'âne, il part en s'évasant sur les deux rives. Il s'appuie côté rive gauche sur le rocher grâce à une culée assez étroite et côté rive droite, sur un massif maçonné en pierres de taille calcaire sur lequel ont été élevés la culée elle-même ainsi que les deux contreforts qui l'encadrent. Ces derniers présentent chacun, en plan, une forme de demi-hexagone. Les modifications du projet initial ont entraîné une asymétrie du pont, dont le côté rive droite descend beaucoup plus bas et est beaucoup plus long que l'autre. L'arche développe deux rangs de claveaux assez peu soignés puisque même le premier n'est pas régulièrement extradossé. Les clés côté amont et aval sont saillantes. Le reste de la maçonnerie est en petits moellons de calcaire, sans réelle assise. Au départ de l'arche, dans l'intrados, on peut encore voir nettement les trous qui ont servi à fixer les boulins.

  • Murs
    • calcaire
    • moellon
    • pierre de taille
  • Statut de la propriété
    propriété de la commune, []
  • Intérêt de l'œuvre
    à signaler
  • Protections
    inscrit MH, 1928/01/19
  • Précisions sur la protection

    pont dans son intégralité : inscription par arrêté du 19 janvier 1928

  • Référence MH

Documents d'archives

  • Registre des délibérations des États de Provence, 1676-1680, C 49. Archives départementales des Bouches-du-Rhône, Marseille : C 49.

    f° 448 V° (1679) : l'assemblée accepte d'entendre les arguments de la communauté de Saint-Benoît qui souhaite la construction d'un pont "sur le Corront proche le lieu de St-Benoit" estimé à 326 livres pour "le passage de l'average [pâture ovine] allant et revenant de la montagne."
  • Registre des délibérations des États de Provence, 1680-1687. Archives départementales des Bouches-du-Rhône, Marseille : C 51.

    f° 190 (1682) : les habitants des communautés du Fugeret, Braux, Méailles, Annot, Perresc, La Colle etc... déclarent qu'ils sont opposés à la construction du pont sur le Coulomp qui ne serait utile qu'aux habitants de Saint-Benoît. Un pont de bois suffirait.
  • Devis du Retablissement du pont de St Benoît, 19 décembre 1727. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : C46, pièce 62. Voir annexe.

  • Réparations des ponts et chemins du 20 juin 1731. Depuis 1717 jusques en 1731. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : C 554.

    17 février 1728. La refection du pont de Saint-Benoît est donnée à prix-fait pour la somme de 9080 livres.
  • Le Pays. Registre huitième des enchères et des délivrances pour la construction des ponts et chemins et autres ouvrages commancés au mois de juin 1727 et finy à celuy d'octobre 1730. Archives départementales des Bouches-du-Rhône, Aix-en-Provence : C 511.

    F° 65 : pour le rétablissement ou la construction du pont de St-Benoit sur le rivière de Cauron. 17 février 1728.
  • Rapport des consuls sur les modifications apportées au devis, 7 avril 1728. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : C46, pièce 63

  • Rapport de l'entrepreneur Jospeh Blanc sur les modifications apportées au devis, 22 avril 1728. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : C46, pièce 64.

  • Rapport des consuls et de l'architecte Vallon sur les mesures à mettre en place pour l'entretien et les recettes du pont, 19 octobre 1743. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : C46, pièce 72.

Bibliographie

  • Auran, Philippe, Barruol, Guy et Ursch, Jacqueline. D'une rive à l'autre, Les Alpes de lumières n° 113, 2006, 143 p.

    p. 110-111

Documents figurés

  • Le pont de la reine Jeanne / Photographie anonyme sur plaque de verre, vers 1900. Région Provence-Alpes-Côte d'Azur, Direction de la Culture, Service Inventaire et Patrimoine, Marseille : 76040006X

Annexes

  • Devis du rétablissement du Pont de st.Benoit
Date d'enquête 2006 ; Date(s) de rédaction 2006
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général
Articulation des dossiers