Logo ={0} - Retour à l'accueil

oratoires, croix de chemin

Dossier IA04001413 réalisé en 2008

Fiche

Voir

Aires d'étudesPays Asses, Verdon, Vaïre, Var
Dénominationsoratoire, croix de chemin
AdresseCommune : Saint-Julien-du-Verdon

Les croix et les oratoires de la commune de Saint-Julien-du-Verdon datent de la fin du 18e siècle et du 19e siècle. Sur le plan cadastral de 1834, plusieurs croix et oratoires sont localisés : une croix du Jubilé (en contrebas du village ; pas de chronogramme) ; une croix de Notre-Dame-de-Piété (sur la colline de Chastellane) ; une croix au quartier des Granges (sur l'actuelle place de la fontaine) ; un oratoire au bord du chemin des Granges au Touron (oratoire Saint-Joseph ; chronogramme de 1807) ; un oratoire au quartier du Touron (pas de chronogramme). La croix placée devant l'ancienne église paroissiale, datée par un chronogramme de 1827, n'est pas mentionnée sur ce plan. A l'exception de la croix du quartier des Granges et de la croix de Notre-Dame-de-Piété (qui a été remplacée par un oratoire ne portant pas de chronogramme), tous ces édicules sont encore présents en 2008. En outre, une croix a été installée en 1843 devant l'église Saint-Roch, et un oratoire dédié à saint Roch se trouve depuis les années 1980 au quartier du Touron (il s'agit de l'oratoire Saint-Etienne provenant du village de Castillon, daté 1828).

Période(s)Principale : 18e siècle
Principale : 19e siècle

Les oratoires de la commune sont en pierre de taille calcaire. Ils possèdent une niche en plein-cintre ou segmentaire. Leur couvrement est taillé en pyramide plus ou moins tronquée, parfois surmontée d'une sphère monolithe. Hormis à l'oratoire Saint-Joseph, une croix en ferronnerie ou en fonte moulée est scellée au sommet ; la croix de l'oratoire du Touron est ornée des instruments de la Passion. Certains oratoires portent un chronogramme et un bénitier (saillant ou creusé) est aménagé sur la face principale. Les croix de la commune possèdent un socle en pierre de taille calcaire, parfois orné d'un chronogramme. Les croix sont en bois ou en ferronnerie. La répartition spatiale des oratoires et des croix sur le territoire communal montre que ces édicules religieux sont placés soit aux entrées des quartiers du village, soit sur un point topographique remarquable. Outre des fonctions de protection religieuse évidente, ces édicules jouent également un rôle de bornes territoriales et de marqueurs spatiaux entre un espace domestique (le village) et un espace sauvage.

Décompte des œuvres repérés 7
étudiés 6
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Laurent Alexeï