Logo ={0} - Retour à l'accueil

moulin

Dossier IA05000426 réalisé en 1980

Fiche

Description

Situation

Le moulin est situé dans le hameau des Ribes, sur une petite place où se trouvent aussi le four et le lavoir. C'était un moulin communal, utilisé pendant la dernière guerre par les habitants de Freissinières, Champcella, Saint-Crépin et l'Argentière. Le pressoir à noix porte la date : 1717 I A.

Le moulin aurait été refait vers 1930.

A. Le bâtiment

Matériaux

Les murs sont en moellons de pierre locale liées à la chaux ; le sol qui était autrefois en planches est actuellement une dalle de ciment.

Le broyeur à noix : le pistoou est en marbre rose ; le fond de la cuve en marbre noir.

Le "pistoou".Le "pistoou". Le pressoir. Inscription 1717 I A.Le pressoir. Inscription 1717 I A.

Le pressoir à noix est taillé dans une pierre. Le couvercle est en bois très lourd. Le pressoir à noix, les engrenages, la vis et les roues à aubes sont des pièces métalliques.

Les meules sont des pierres de couleur rosâtre.

Structure

On fabriquait à la fois de la farine pour les hommes et les animaux et de l'huile de noix.

B. Fabrication de la farine

(d'après la notice rédigée par la commune pour la visite du moulin et les informations de l'ancien meunier).

Le moulin comporte deux pierres pour la mouture du grain (seigle).

Le grain était versé entre les meules par un entonnoir en bois : "l'entre-muie". Une petite plate-forme vibrante, le "rout", assurait une distribution régulière. Les grains tombaient au centre de la pierre et étaient broyés entre la meule dormante et la meule tournante.

L'entre-muie (entonnoir en bois) et le rout (plate-forme vibrante qui assure une distribution régulière du grain).L'entre-muie (entonnoir en bois) et le rout (plate-forme vibrante qui assure une distribution régulière du grain).

Les meules étaient "rhabillées" fréquemment ; pour cela on faisait basculer la meule tournante avec la potence. La meule dormante était piquetée avec un petit marteau pointu ; dans la meule tournante, on retraçait les stries horizontales avec un outil biseauté. La farine mélangée au son s'écoulait dans une vis sans fin qui l'amenait jusqu'à un "monte-charge" formé de godets de bois qui montait la farine dans le bluttoir. Le bluttoir n'est plus dans le moulin. Il se trouvait contre le mur nord.

C. La fabrication de l'huile de noix

Le moulin comporte un broyeur à noix, une cheminée où se trouvent encore les chaudrons, et un pressoir à huile dont la base semble ancienne (elle porte l'inscription 1717 IA) et la partie supérieure (la vis) métallique.

Les noix récoltées à l'automne étaient décortiquées au cours des veillées, les cerneaux bien secs étaient ensuite apportés au moulin et écrasés dans le broyeur par le pistoou. On mettait 3 à 5 kg de cerneaux dans le broyeur ; l'opération durait environ 3 heures. La pâte ainsi obtenue était ensuite chauffée dans un chaudron dans la cheminée (On faisait rarement de l'huile vierge (pressée à froid) de trop faible rendement). La pâte chaude était ensuite pressée dans le pressoir à huile.

Le moulin à huile.Le moulin à huile. Le chaudron où l'on fait chauffer la pâte de noix obtenue après le broyage des cerneaux.Le chaudron où l'on fait chauffer la pâte de noix obtenue après le broyage des cerneaux.

On faisait fréquemment l'opération en deux temps : la pâte restant dans le pressoir était réchauffée puis pressée de nouveau et donnait la "repasse". On donnait le "tourteau", sorte de gâteau de pâte de noix restant après la presse, à manger au bétail.

L'huile était ensuite conservée dans des pierres de marbre rose.

Destinationssalle d'exposition
Dénominationsmoulin
Aire d'étude et cantonArgentière-la-Bessée (L')
AdresseCommune : Freissinières
Lieu-dit : les Ribes
Cadastre : 1958 E4 2614

Le moulin était communal. Il était utilisé par les habitants de Freissinières, Champcella, Saint-Crépin et l'Argentière. Le moulin aurait été refait vers 1930.

Période(s)Principale : 18e siècle , (?)
Principale : 19e siècle , (?)
Dates1930, daté par tradition orale
Auteur(s)Auteur : maître d'oeuvre inconnu

Le moulin comporte un broyeur à noix et un pressoir à noix.

Murspierre
moellon sans chaîne en pierre de taille
Étagesen rez-de-chaussée
Couverturestoit à longs pans
pignon couvert
Statut de la propriétépropriété privée
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Mallé Marie-Pascale - Faure-Vincent David