Logo ={0} - Retour à l'accueil

maison

Dossier IA05001497 inclus dans village de Ribiers réalisé en 2017

Fiche

  • Elévation ouest.
    Elévation ouest.
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • resserre
    • cellier
    • fenil
    • séchoir

Dossiers de synthèse

Parties constituantes non étudiéesresserre, cellier, fenil, séchoir
Dénominationsmaison
Aire d'étude et cantonParc naturel régional des Baronnies Provençales - Laragne-Montéglin
AdresseCommune : Val Buëch-Méouge
Lieu-dit : Ribiers
Adresse : Grand'rue, 2e maison
Cadastre : 1755 plan 7 1031 ; 1823 E2 486 ; 1998 E2 605 ; 2018 000E 605
Précisionsanciennement commune de Ribiers

L'origine de cette maison pourrait remonter au 17e siècle. Elle a manifestement été repercée à la fin du 18e siècle ou au début du 19e siècle. Toutefois son aspect actuel ne semble pas antérieur à la seconde moitié du 19e siècle.

Dans le terrier de 1755, elle fait partie d'une parcelle comprenant également le bâtiment mitoyen au sud, désignée comme une « maison » appartenant à JEAN Toussaint. Celui-ci possède également un pré en contrebas du moulin (parcelle 822).

Sur le cadastre de 1823, elle est mentionnée comme une « maison » ayant une surface au sol de 30 m². Elle appartient à ARNAUD François, dit Brisac, qui possède également une dépendance agricole disjointe dans un îlot voisin (parcelle E2 474).

Période(s)Principale : 17e siècle , (?)
Principale : limite 18e siècle 19e siècle
Secondaire : 2e moitié 19e siècle

Cette maison est située à l'entrée sud du bourg de Ribiers, Grand'Rue, dans un îlot de bâtiments. Mitoyenne sur trois côtés, elle comporte un sous-sol, un rez-de-chaussée, un étage carré et un étage de comble.

Le sous-sol est accessible depuis le rez-de-chaussée de la maison mitoyenne au sud. Non visité, il est probablement voûté et occupé par une resserre et/ou un cellier.

Le rez-de-chaussée est accessible de plain-pied depuis la rue. Il accueille une pièce de logis, disposant d'une cheminée à demi-engagée dans un mur, avec un manteau à entablement mouluré, et d'un placard-niche. Ce logis est complété par une autre pièce située dans la maison mitoyenne au nord (voir dossier IA05001496).

L'étage carré et l'étage de comble sont accessibles par un escalier intérieur situé dans la maison mitoyenne au sud (voir dossier IA05001484). Ils n'ont pas été visités. Le comble est probablement occupé par un séchoir à en juger d'après l'aspect de la baie en façade.

Le bâtiment est construit en maçonnerie de moellons calcaires et de galets. L'élévation conserve un enduit à la tyrolienne. Au premier niveau, les encadrements de la porte et de la fenêtre sont en pierre de taille calcaire, avec un linteau droit monolithe pour la porte, et un couvrement en arc segmentaire pour la fenêtre. Les encadrements des autres ouvertures sont façonnés au mortier de gypse, avec un linteau droit en bois.

Le toit à un pan est couvert en plaques ondulées de fibro-ciment supportant des tuiles creuses.

Murscalcaire moellon enduit
calcaire galet enduit
Toittuile creuse
Étagessous-sol, rez-de-chaussée, 1 étage carré, étage de comble
Couverturestoit à un pan
Escaliersescalier dans-oeuvre
TypologiesA3a : maison avec parties agricoles en parties basses et hautes
Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents figurés
  • Plan cadastral de la commune de Ribiers. / Dessin, encre et lavis par Martel et Martin, géomètres, 1823. Archives départementales des Hautes-Alpes, Gap : 3 P 1167 à 3 P 1168.

(c) Parc naturel régional des Baronnies Provençales ; (c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Laurent Alexeï