Logo ={0} - Retour à l'accueil

maison, puis hôtel de voyageurs dit Hostellerie Vauban, actuellement maison

Dossier IA04003092 réalisé en 2010

Fiche

AppellationsHostellerie Vauban
Destinationsmaison, hôtel de voyageurs
Dénominationsmaison, hôtel de voyageurs
Aire d'étude et cantonPays Asses, Verdon, Vaïre, Var - Allos-Colmars
AdresseCommune : Colmars
Lieu-dit : Sainte-Anne
Adresse : R.D. 908
Cadastre : 2019 AB 226

La villa construite à l'extérieur des remparts est située dans un petit lotissement peuplé de maisons de villégiature construites dans le premier quart du XXe siècle. Dans les années 1920/1930, la villa transformée en hôtel de voyageurs est rehaussée d'un niveau et un second bâtiment lui est adjoint du côté Est. Une seconde aile contiguë à la précédente est ajoutée dans la seconde moitié du XXe siècle. Un descriptif sommaire au dos d'une carte postale nous apprend que l'établissement hôtelier est équipé du chauffage central, et qu'il totalise une trentaine de chambres avec salles de bains destinées à un tourisme familial et estival avec une ouverture entre le 1er juin et le 30 septembre. Il bénéficie également d'un parc de 15000 mètres carrés, d'un garage pour 20 voitures (non localisé), d'un tennis (non localisé), ainsi que de la présence d'un jardin communal aménagé aux abords. Au cours du 4e quart du XXe siècle, l'hôtel ferme et redevient une maison d'habitation.

Période(s)Principale : 1er quart 20e siècle
Principale : 2e quart 20e siècle , (?)
Principale : 2e moitié 20e siècle , (?)

La villa est construite à l'extérieur des remparts, dans un lotissement situé en en contrebas du Fort de Savoie. La parcelle qui jouxte la route en direction d'Allos a une superficie de 3260 mètres carrés. La bâtisse a un plan rectangulaire sur quatre niveaux : un étage de soubassement, un rez-de-chaussée surélevé, un étage carré et un étage de comble. Les murs sont construits en maçonnerie de moellon de calcaire et de grès. Le toit en pavillon avec avant-toit sur aisseliers en bois est couvert en tuile plates (?). La façade sur rue a des travées régulières. Les autres façades ne sont pas connues. L'étage de soubassement est souligné par la maçonnerie laissée apparente ; les niveaux supérieurs sont enduits. La porte d'entrée située du côté ouest, au rez-de-chaussée surélevé, est desservie par un escalier extérieur droit accolé à la façade qui donne accès à un pallier couvert par un appentis porté par de piliers. Les pièces exposées au sud sont éclairées par des portes-fenêtres avec balconnets à l'exception de celles situées aux angles de l'étage qui sont agrémentées de balcons. Les balconnets et les balcons sont réalisés en fer-forgé. Les différents niveaux sont desservis par un escalier intérieur. La distribution intérieure n'est pas connue. Les angles de la partie supérieure de la façade sud sont ornés de roses encadrées, en céramique vernissée. Ces éléments décoratifs fréquent sur les villas du littoral pourraient avoir été produits en série dans des ateliers installés à Biot ou Vallauris.

Lors de la transformation de la villa en hôtel de voyageurs, un second étage carré a été ajouté sur le volume existant avec trois portes-fenêtres avec balconnets, identiques à ceux du rez-de-chaussée surélevé. Deux nouveaux bas-reliefs décoratifs en céramique vernissée ornés d'une fleur ont été ajoutés sur les trumeaux, dans la continuité des précédents. La première aile ajoutée a un plan rectangulaire. Les murs construits en maçonnerie de moellon sont enduits. Elle comprend trois niveaux : un rez-de-chaussée, un étage carré et un second étage carré étendu dans le comble. La toiture à longs pans avec un avant-toit sur aisseliers est couverte en tuile plate. Les pièces du second étage étant mansardées car en partie situées dans le comble, trois volumes en surcroît couverts par des toitures à longs pans avec avant-toits ont été créés pour permettre l'insertion de portes-fenêtres en bas de pente. La façade sud est ordonnancée ; la façade est a des travées régulières. Le rez-de-chaussée souligné par un enduit à refends abrite l'entrée de l'hôtel, au centre, encadrée par deux baies vitrées symétriques éclairant une salle de restaurant (côté ouest) et une salle pour la réception des voyageurs (côté est). Ces deux baies vitrées équipées de pare-soleils escamotables sont obturées par des volets-roulants, en métal. Les chambres aménagées dans les étages sont éclairées du côté sud par des portes-fenêtres avec balconnets à l'exception d’une située dans l'axe de la façade, au-dessus de la porte d'entrée, qui est agrémentée d'un balcon. Le balcon et les balconnets sont identiques à ceux du bâtiment primitif. La liaison entre les niveaux s'effectue par un escalier intérieur. La distribution n'est pas connue. La façade antérieure est ornée d'éléments en plâtre moulé, en forme de fleurs stylisées, disposés sur les trumeaux du rez-de-chaussée, et de panneaux en plâtre ornés d'arabesques en relief, formant une frise discontinue, au niveau du second étage. L'enseigne principale de l'hôtel, réalisée en métal, apparait sous la forme d'un fronton échancré disposé sur la toiture. Une enseigne secondaire avec le nom de l’établissement inscrit dans un cadre rectangulaire, est disposée sur la façade est, entre les deux niveaux supérieurs. La seconde aile de plan rectangulaire est construite en rez-de-chaussée avec une toiture à croupes couverte en tuiles plates. La façade sud, enduite, est percée d’une baie vitrée dans laquelle est intégrée une porte. La distribution n’est pas connue mais le bâtiment pourrait abriter une cuisine.Le jardin qui semble avoir peu évolué depuis l’origine est planté d’arbres isolés et de haies. Le portail initial avec piliers en maçonnerie de moellon équarris, situé en face de la villa, a été déplacé en face de la première aile.

Murscalcaire moellon enduit partiel
grès moellon enduit partiel
enduit (?)
enduit d'imitation
Toittuile plate mécanique
Plansplan rectangulaire régulier
Étagesétage de soubassement, rez-de-chaussée surélevé, 2 étages carrés, étage de comble, en rez-de-chaussée, 1 étage carré
Élévations extérieuresélévation ordonnancée, élévation à travées
Couverturestoit en pavillon
toit à longs pans
appentis
croupe
Escaliersescalier de distribution extérieur : escalier droit en maçonnerie
escalier dans-oeuvre
Jardinspelouse, massif d'arbres, arbre isolé
État de conservationrestauré
Statut de la propriétépropriété d'une personne privée

Références documentaires

Documents figurés
  • LES ALPES / 1542. Vallée du Verdon - COLMARS-les-ALPES (1500 m) - Fort de Savoie et Villas / Carte postale, vers 1930. Collection particulière.

  • Colmars-les-Alpes - Le Fort de Savoie et les Villas. / Carte postale, Auteur inconnu, [vers 1920]. Collection particulière.

  • Les Alpes Pittoresques. 1302. - Colmars-les-Alpes (alt. 1250m. - Basses Alpes). - Le Fort de Savoie. / Carte postale, [vers 1930-1940]. Collection particulière.

  • 2079 - Colmars-les-Alpes (B.A.) alt. 1240m. - Hostellerie Vauban et le Fort de Savoie - FL. / Carte postale, F.L. (photographe ?), [vers 1930-1940]. Collection particulière.

  • [Vue de situation de l'hôtel] / Carte postale, Roux (photographe ?), [vers 1930-1940]. Collection particulière.

  • [L'hôtel et le parc communal situé à l'avant]. / Photographie ancienne, Auteur inconnu, [vers 1930-1940]. Collection particulière.

(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Del Rosso Laurent